Pour Franck Haise, «on ne peut pas se focaliser que sur Paqueta»

Que penser de cette équipe de Lyon qui a ces dix minutes d’absences contre Nice ?

« Lyon a joué 80 minutes avant, Nice a aussi proposé beaucoup de choses, poussé joué à 11 contre 10. J’ai vu aussi d’autres matchs de Lyon, on sait toute la qualité, on sent beaucoup de choses qui ont avancé depuis la prise en main de l’entraîneur dans leur animation. Il y a eu des modifications, il y a beaucoup de qualité technique, beaucoup de joueurs intérieurs, beaucoup de profondeur, beaucoup de joueurs de top niveau. Leur fin de match contre Nice est le scénario d’un jour. On devra faire un gros match défensivement dans la récupération collective et dans l’animation offensive. J’espère qu’on arrivera à leur poser des problèmes. »

Est-ce que le souvenir de l’an dernier (mené 3-0, et retour à 3-2) peut vous aider ?

« Je ne m’appuie pas dessus et je ne m’appuierai pas sur un match de l’an passé. Je le ferai plutôt sur les forces de Lyon et comment les contrer et sur nos forces à nous pour leur poser des problèmes. J’insiste sur ce qu’on doit faire pour faire un résultat. »

Comment se préparer à affronter un joueur comme Paqueta ?

« Ce qui est sûr c’est que si on lui laisse beaucoup de latitude et de liberté notamment dans les 30 derniers mètres, on s’exposera à des problèmes. Je n’ai pas besoin d’en parler aux joueurs, même si on en parlera. C’est un joueur excellent. Si on se focalise uniquement sur Paqueta, il y a d’autres joueurs autour à qui il ne faut pas laisser beaucoup de place non plus. C’est souvent collectif même s’il y a des particularités de joueurs qui ont des points extrêmement forts sur lesquels il faut être attentif. Il y a beaucoup de joueurs avec beaucoup de qualités. »

Pensez-vous pouvoir vous bagarrer toute la saison pour le podium ?

« On va se bagarrer toute la saison, ça c’est sûr. Pour quelle place, je ne sais pas, mais on va se bagarrer toute la saison pour faire des bons matchs qui ressemblent à notre ADN, pour la place de 3, 5, 8, 12, je ne sais pas. Après 11 journées, on est derrière le PSG avec beaucoup d’équipes en peu de points. »

Comment organisez-vous votre articulation offensive ?

« Wesley (Saïd) aurait pu être titulaire contre Montpellier mais il était malade. Le choix des offensifs dépend de l’état de forme, de l’adversaire et des problèmes à poser. Gaël (Kakuta) a été absent trois semaines de l’entraînement collectif, pour reprendre de l’intensité – même s’il avait fait de l’entraînement individuel – il faut passer par des étapes. Pour sa deuxième semaine, on sent qu’il monte en puissance. Trois semaines absent de l’entraînement, ce n’est pas pareil que trois semaines avec un groupe. Aujourd’hui, je commence de nouveau à avoir l’embarras du choix avec des joueurs de qualité. Je sais que quand je sors un joueur et que je fais rentrer un Kakuta ou un Ganago ou d’autres, pour l’adversaire, ce n’est pas toujours simple. Tous les joueurs ont envie d’être titulaires.

Les cinq changements sont validés, qu’en pensez-vous ?

« C’est intéressant pour tout le monde. Chaque équipe a un noyau dur de 18-20 joueurs qui fait toute la saison en général. Souvent les grosses équipes ont déjà un gros 11. Moi, je suis content qu’on aille vers ça, ça permet de changer ou de confirmer une dynamique, ou de garder l’intensité à des moments ou ça peut tomber, on l’a vu contre Marseille, ou Metz, que nos entrants ont fait du bien.

Lire l'intégralité de l'article sur

1 commentaire

  1. Illustration du profil de dydy62

    C’est une pièce maitresse pour Lyon. On va se jauger, une défaite et on quitte le podium, un nul on maintien Lyon à distance, une victoire et la c’est l’exploit…..

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close