Football – Jo Gradit à son tour positif au Covid-19 : le RC Lens dans un grand flou avant Brest

Combien de joueurs seront aptes à jouer dimanche à Brest et qui seront-ils ? À six jours d’un match pour la défense de la cinquième place (à six journées de la fin), Franck Haise ne le sait pas vraiment et c’est bien ça le problème puisque c’est lui qui composera le groupe.

Au lendemain de sa belle victoire face à Lorient (4-1), le RC Lens s’est ce lundi repris le Covid-19 en pleine face avec un sixième cas confirmé pour le « cluster d’avril ». Et outre l’inquiétude que cela génère pour la santé des personnes touchées, il provoque un nouveau trouble de la visibilité chez les Sang et Or qui se comptent toujours moins nombreux chez les pros à l’entraînement.

C’est cette fois Jonathan Gradit qui est rattrapé par le virus. Le défenseur, qui a bien tenu sa place face à Lorient et figurait encore ce week-end dans la liste des neuf pros épargnés jusque-là, a été placé à l’isolement, comme l’avaient été la semaine dernière Loïc Badé, Seko Fofana, Ignatius Ganago, Tony Mauricio (testés positifs mercredi) et Facundo Medina (jeudi).

Une défense complète hors-jeu

Joueur de champ le plus utilisé cette saison avec 2 378 minutes de jeu en 28 titularisations en L1, Gradit rejoint la liste des titulaires qu’on ne verra pas à l’entraînement collectif à la Gaillette cette semaine : Badé et Medina (ce qui fait une défense complète hors-jeu) et Fofana.

Franck Haise, qui devra également composer sans Florian Sotoca (mollet) à Brest, est donc devant un gros casse-tête et surtout l’incertitude du lendemain. Ce n’est pas une première cette saison car le Racing totalise désormais dix-huit joueurs pros touchés par le Covid-19 mais ce n’est pas pour ça que c’est simple à gérer sur la durée.

L’entraîneur, qui s’était montré pessimiste dimanche sur la possibilité de récupérer des joueurs à temps, sait que l’espoir est mince. A priori, Badé, Ganago et Mauricio, qui sont asymptomatiques, pourraient être disponibles en sortie de période d’isolement samedi matin, en cas de test négatif et de feu vert du médecin. Ils n’auront aucun entraînement collectif dans les jambes mais peut-être le coach aura-t-il tout de même besoin de les embarquer dans l’avion pour la Bretagne l’après-midi. Ce serait un cas de force majeure.

Lire l'intégralité de l'article sur

1 commentaire

  1. Illustration du profil de pugu

    Va t’on envoyer l’équipe B à Brest ce dimanche ?

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close