« On a réussi à faire douter Lyon », retient Florian Sotoca

Votre belle réaction en seconde période ne laisse-t-elle pas au final quelques regrets ? Et que prouve-t-elle pour votre équipe ?

« Elle prouve que notre état d’esprit est très bon depuis le début de saison. À 3-0 beaucoup d’équipes pourraient lâcher. Mais nous, on a essayé de tenir tête à cette équipe de Lyon. On a essayé de la faire douter le plus possible. C’est dommage car on a des situations pour mettre le deuxième but plus tôt auquel cas, je pense, les Lyonnais auraient douté encore plus. Voilà, on marque ce deuxième but un peu tard (3-2 à la 89e)… Malgré ça, à la fin, notamment sur un coup de pied arrêté, on peut égaliser. C’est dommage. Après, Lyon ne joue pas le même championnat que nous. Il a un effectif très conséquent, une très belle équipe. On voulait la faite douter le plus possible et je pense qu’on a réussi à le faire. C’est dommage d’avoir pris ces deux buts coup sur coup en début de deuxième mi-temps, car à 1-0 on ne sait jamais ce qu’il peut arriver. »

Le match semblait plié à 3-0… Quels ont été vos ressorts pour rebondir ?

« C’est vrai, on aurait pu lâcher surtout qu’on a un match dans trois jours (face à Strasbourg, samedi 21 heures, à Bollaert-Delelis). On aurait pu fortement y penser. Mais c’est notre état d’esprit. On a un groupe qui ne lâche pas depuis le début de saison, qui s’accroche. Ça m’a fait penser au match contre Reims où on perd 2-4 et on parvient à égaliser dans les arrêts de jeu. On est un groupe avec un état d’esprit conquérant. On l’a encore montré ce (mercredi) soir même si on prend zéro point. Tant qu’on gardera ça… On a un match très important samedi à la maison face à un concurrent pour le maintien. Car tant qu’on n’aura pas ces 40 points, on visera le maintien et c’est comme ça qu’on avancera. »

Comment expliquez-vous les erreurs sur les buts lyonnais ? À la capacité de l’OL à mettre la pression et à pousser à la faute ?

« En première mi-temps, on était un peu entre deux. Je pense que leur ouverture du score est méritée parce que les Lyonnais ont deux-trois occasions nettes. Et malgré ça, à la mi-temps, ça fait 1-0 et on se dit que tout est encore possible. C’est vrai qu’on a un début de deuxième mi-temps très compliqué. On a ce deuxième but qui arrive très tôt. Ensuite ce penalty… On n’a pas revu les images donc on ne va pas crier au scandale. Malgré toutes ces péripéties, on s’est accroché. »

En seconde période, est-ce vous qui avez accéléré ou Lyon qui a baissé de pied ?

« Il y a un peu des deux. Peut-être qu’à 3-0 Lyon s’est projeté sur le match de ce week-end et nous on a profité de ça. Mais c’était un peu match un peu fou, ouvert. Eux aussi ont eu des occasions à 3-1 pour mettre le quatrième. Mais ils ne l’ont pas mis donc on est resté dans le coup. Cette saison, c’est agréable de nous suivre parce que ça donne des matchs assez ouverts. On est une équipe offensive qui marque des buts à tous les matchs. C’est vrai que sur certains on en prend peut-être un peu trop… Mais c’est notre jeu qui veut ça. Et on a pris 27 points en 17 matchs grâce à ça. Alors on ne va pas changer notre philosophie de jeu maintenant. On va continuer dans ce qu’on sait faire. Je pense que notre public s’identifie à notre projet de jeu. »

Cela atténue un peu votre déception ?

« On repart avec zéro point alors on est déçu forcément. On savait cette équipe de Lyon très forte mais on voulait tout faire pour au moins ramener un point. On n’a pas réussi. Donc maintenant on va tout faire pour prendre les trois points samedi. »

Lire l'intégralité de l'article sur
rclensois 5

New Report

Close