Corentin Jean a fait perdre la tête aux Merlus : les notes des Lensois face à Lorient

LECA 6. Impuissant sur la belle tête décroisée de Moffi, il a su être vigilant et s’interposer avec à-propos pour enrayer plusieurs tentatives lorientaises. Il a également su bien guider une défense expérimentale. Solide et rassurant, jamais en panique.

GRADIT 6. Beaucoup d’interventions spectaculaires de la part du défenseur, qui a su faire le dos rond et s’accrocher face à la puissance de Moffi et Wissa, sans renoncer à jouer.

FORTES 6. Comme toujours quand on fait appel à lui, il a répondu présent et a été une tour de contrôle assez fiable, notamment sur les nombreux centres qu’il a repoussés de la tête. A su faire progresser sa défense au fil du match.

MICHELIN 6. Le latéral droit n’a appris que samedi, veille de match, qu’il jouerait défenseur axial gauche (à la place de Medina touché par le Covid-19) pour la première fois de la saison, après avoir déjà dépanné axial droit à Montpellier. Un peu secoué dans la seconde partie de la première période au moment du temps fort lorientais, il est monté en régime en trouvant des repères. Et a ensuite gagné quasiment tous ses duels.

CLAUSS 6. Plus à l’ouvrage que d’habitude sur le plan défensif, on l’a moins vu en attaque. Mais il a montré beaucoup de cœur. Et il a quand même su être dans le coup du deuxième but, avec un bon centre en retrait qui prolonge le premier déséquilibre réussi par Kakuta. Remplacé par C. TRAORÉ (77e), dont c’était le retour après sa grave blessure l’été dernier.

CAHUZAC 7. Son incomparable lecture du jeu a encore été précieuse pour son équipe. Le capitaine a notamment enlevé plusieurs ballons très chauds de la tête dans la surface et coupé des trajectoires. Il a aussi su diriger la manœuvre, calmer et temporiser quand il le fallait.

DOUCOURÉ 7. Encore un match solide de la part du jeune milieu de terrain, qui a parfois été mis en difficulté par des situations de surnombre sans rompre et sans perdre sa concentration. Intéressant également dans son impact offensif, il a encore marqué les esprits par son volume de jeu.

Lire aussi
Football (Ligue 1) – RC Lens – Lorient : le trésor, c’est le groupe !

HAÏDARA 6. Un peu en difficulté en première période, il a rectifié le tir après la pause, quand Lens a mieux géré la largeur. Et il a su être décisif sur le troisième but en reprenant le corner de Clauss, ce qui contraint Dreyer à repousser vers… Kalimuendo.

KAKUTA 7. Revenu à son poste de meneur de jeu après trois matchs en attaque, il a retrouvé ses repères. Il inscrit son dixième but de la saison en tirant parfaitement le penalty d’un tir croisé à ras de terre dans le petit filet (16e). Et il est dans le coup du deuxième but, avec une ouverture pour Clauss qui déséquilibre la défense avant le but de Jean (16e). Quelques gestes de grande classe aussi, notamment ce petit pont avant une passe pour Kalimuendo (17e). Précieux au pressing en seconde période et toujours brûlant pour prendre sa chance. Remplacé par A. SOW (85e), qui a fêté ses premières minutes de jeu en L1.

JEAN 8. Comme au match aller, il provoque un penalty transformé par Kakuta pour l’ouverture du score, en prenant de vitesse Laporte qui le déséquilibre sans toucher le ballon (16e). Puis il marque son premier but de la saison en L1, avec beaucoup de sang-froid : feinte et crochet sur Laporte aux six mètres et frappe sèche imparable (39e). Non content d’être décisif, il a mis du mouvement et souvent fait perdre la tête aux Lorientais qui ne savaient pas l’arrêter. Remplacé par PEREIRA DA COSTA (66e), qui a montré beaucoup de culot et d’aisance technique.

KALIMUENDO 6. Dynamique en début de partie et bien présent dans la surface, il a ensuite connu un peu de déchets. Mais il repart très fort en seconde période, avec de bons enchaînements. Et son sens du but fait merveille, à l’affût pour reprendre ce ballon repoussé par Dreyer (3-1, 55e). Un but qui assomme les Bretons. Son septième en L1 cette saison. Remplacé par BANZA (77e), qui optimise son temps de jeu, avec un penalty obtenu et transformé (4-1, 88e) qui scelle le large succès de son équipe.

Lire l'intégralité de l'article sur

1 commentaire

  1. Illustration du profil de pugu

    Une équipe qui ressemble à l’équipe de ligue 2, l’an dernier et sa a été un match parfait.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close