Lyon – RC Lens: des «regrets» mais aussi encore «des bons moments à vivre» pour Franck Haise

Franck Haise le reconnaît, la soirée a été dans l’ensemble assez compliquée et pas toujours facile à vivre ce mercredi soir au Groupama Stadium. « Je l’avoue, quand on est mené 3-0 à la 50e minute (52e minute exactement), quand on est sur le banc, on se pose des questions face à une équipe comme Lyon… », a confié l’entraîneur quelques minutes après le coup de sifflet final.

« Mes joueurs y ont cru »

Mais, même si après une défaite le bilan ne peut jamais être positif a rappelé le technicien, la réaction de son équipe sur le terrain du leader et le visage qu’elle a montré en fin de partie permettent tout de même de sortir de ce premier match de l’année la tête haute. « Quand on regarde le contenu et ce qu’on a mis jusqu’au bout du match, ça me donne quand même beaucoup de motifs de, pas de satisfaction, mais… Des bons moments, on en vivra encore », a-t-il assuré. « Mes joueurs y ont cru, ont mis beaucoup de qualités et ont été presque prêts d’égaliser », a-t-il insisté pour finir sur une note optimiste. Une formule qui prouve que ses joueurs lui ont envoyé de bons signaux, ceux qu’il attendait du moins étant donné le scénario du match.

Car si la défaite est honorable, elle reste un problème, même sur le terrain d’un leader impressionnant dans sa maîtrise au milieu et son animation offensive. Et l’autre aspect négatif pour le RC Lens est qu’il repart finalement avec des regrets.

« Le plus gros regret… »

De vrais regrets a indiqué Franck Haise, qui cible surtout l’entame de la seconde période, quand l’OL a fait le break en six minutes (46e et 52e) en profitant des erreurs lensoises. « Le plus gros regret il est là. Le plus gros regret est d’encaisser ces deux buts très rapidement », a-t-il assuré en soulignant que le Racing s’était ainsi imposé trop de handicaps.

Pour le coach, c’est d’autant plus dommageable que son équipe avait su monter en régime en première période malgré l’ouverture du score lyonnaise, selon lui également très évitable. « J’avais déjà eu un regret d’avoir pris ce but à un moment où on était plutôt bien. Et surtout de cette manière-là. Où on savait qu’on devait beaucoup plus refermer l’intérieur. On savait qu’il y avait en face beaucoup de jeu combiné, beaucoup de joueurs capables de combiner dans les petits espaces notamment avec Depay », a-t-il pointé.

« Notre première mi-temps avait été cohérente même si, le fait que Lyon mène au score, il y avait une forme de logique par rapport à son début de match notamment, a encore analysé l’entraîneur. Mais on avait plutôt bien répondu par la suite. Et on avait l’intention de continuer à leur poser des problèmes. Voilà… Il y a eu ces deux buts en début de seconde période. Après c’était compliqué. Mais j’ai quand même beaucoup apprécié ce que les joueurs ont donné jusqu’au bout. »

Lire l'intégralité de l'article sur
rclensois 5

New Report

Close