Nantes bat Lens et file en demies de la Coupe de France grâce à son duo Delort-Ganago

Le match : 2-1

Le quatrième contre le treizième de L1, le tenant du titre contre une équipe qui n’avait plus atteint les demi-finales de la Coupe de France depuis 2010 : à la Beaujoire, il manquait le public, puisque le match était à huis clos, mais les deux équipes se sont lancées dans un quart de finale ouvert et animé, qui a basculé du côté nantais, avec un doublé d’Andy Delort sur penalty, deux penalties obtenus par Ignatius Ganago.

L’Equipe

Le gardien numéro deux nantais Rémy Descamps a été le premier à briller, décisif devant Pereira Da Costa après un centre de Le Cardinal prolongé dans les six mètres de la tête par Openda (13e). Derrière, son homologue lensois Jean-Louis Leca est allé chercher en deux temps une tête décroisée de Ganago, servi par Delort après un très bon mouvement nantais (16e). Gêné par les appels en profondeur d’Openda, Nantes a cédé quand Sotoca a décroché pour servir Gradit côté droit. Le centre du défenseur lensois, dévié par Openda, a été exploité au second poteau par Fofana, plus prompt que Centonze pour ouvrir le score du gauche (28e). Mais Nantes, sans Blas au coup d’envoi, a répliqué aussitôt, obtenant un penalty quand Le Cardinal a accroché Ganago. Et c’est Delort qui s’en est chargé, trompant Leca d’une frappe en force du droit dans l’axe (31e), pour son tout premier but sous le maillot nantais.

19 Tenant du titre, Nantes s’est qualifiée pour la 19e fois de son histoire pour une demi-finale de Coupe de France.

Après la pause, Lens a eu un peu plus la maîtrise et Nantes était parfois en déséquilibre, mais il a suffi d’un contre parfait pour que l’équipe de Kombouaré passe devant. Après un ballon récupéré devant sa surface par Guessand dans les pieds d’Haïdara, Delort a trouvé Ganago lancé dans la surface, Leca l’a fauché et Delort a trompé Leca sur son côté droit, cette fois (59e). Lens a évidemment réagi pour revenir, mais Openda n’a pas pu appuyer sa frappe (68e), Mollet a repoussé devant sa ligne une reprise de Sotoca (70e) et celle de Fulgini a trouvé le poteau gauche de Descamps (86e)… Dans cette épreuve, la réussite reste nantaise et les choix de Kombouaré, avec le quatuor offensif Guessand-Mollet-Delort-Ganago, ont été récompensés.

Le joueur : Delort est lancé

Dimanche, Andy Delort était sorti sous quelques sifflets : « Sincèrement, je trouve ça quand même dommage. Ce n’est pas grave, dans quelques semaines, ils m’acclameront », avait-il réagi. Hier, il n’y avait personne pour l’acclamer mais il a signé ses premiers buts sous le maillot nantais depuis son départ de Nice fin janvier, lui qui avait aussi réussi un tir au but à Angers au tour précédent. Mention spéciale aussi à Ignatius Ganago, endeuillé récemment par la disparition de sa fille et qui a provoqué les eux penalties.

publié le 1 mars 2023 à 20h10

Lire l'intégralité de l'article sur

9 commentaires

  1. #100841 NicoLens 234 -

    Turpin fidèle à lui-même, comme d’hab…

  2. #100828 darkk 178 -

    C’est pas du tout mérité, quelle malchance,nantes n’a rien proposé et quel var absente pour lens!!!

  3. #100811 Fab76 122 -

    … et oui encore des erreurs d’arbitrage…. je pense que les arbitres à la VAR doivent roupiller ou sont aveugles….. bref, la VAR ne sert à rien…. il faut stopper les dégâts…

  4. #100799 BigJac 123 -

    , ça décroche encore re6suite) il a un gros défaut, celui de ne pas bouger une virgule de sa stratégie de jeu. Une fois de plus je réitère ce que j’ai déjà écrit, malheureusement je ne vois pas l’espoir d’une amélioration, je suis certain que les esprits sont perturbés.

  5. #100798 BigJac 123 -

    merte, ça décroche encore resuite) il a un gros défaut, celui de ne pas bouger une virgule de sa stratégie de jeu. Une fois de plus je réitère ce que j’ai déjà écrit, malheureusement je ne vois pas l’espoir d’une amélioration, je suis certain que les esprits sont perturbés.

  6. #100797 BigJac 123 -

    (suite) combien sont cadrées, on arrive à taper les poteaux et les transversales, mais on a du mal à faire rentrer la balle dans 17.86 m², c’est hallucinant, on marche sur la tête, et puis je doute de plus en plus sur le coaching de Haise, je vous le dis tout de suite, ça c’est depuis le début, il a un gros défaut

  7. #100796 BigJac 123 -

    L’arbitrage déconne c’est pas nouveau, tant qu’on continuera à mettre du temps à remonter la balle à partir de la défense, faire de centaines de passes inutiles et en perdre un gros paquets, c’est obligé qu’elle vont revenir vers notre défense. Autre chose aussi, on tire au but, mais combien sont cadrées,

  8. #100776 pat.60 218 -

    Il va bien falloir que cette spirale négative s’arrête un jour , c’est dingue ça !!! Et nos purs attaquants qui ne marquent toujours pas , ça commence à saouler , en plus de l’élimination on récupère un blessé supplémentaire , j’espère que ce n’est pas trop grave mais j’en doute !! La soirée est complètement gâchée pfff , j’espère que nos lensois vont trouver des ressources pour se révolter et taper les Dogues samedi . Tout n’a pas été pourri contre les nantais ultra chanceux , je compte sur le sentiment d’injustice que doivent ressentir nos joueurs pour nous offrir la victoire , j’y crois 2-1 pour le Racing ..

  9. #100775 NicoLens 234 -

    C’était perdu d’avance avec Turpin. Un pénalty imaginaire pour Nantes et un pénalty indiscutable refusé à Lens. Une honte encore une fois.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close