Ligue 1 : Lille cartonne Auxerre, Lens gagne dans la douleur malgré le triplé de Florian Sotoca

Revenu en Ligue 1 après l’avoir quitté en 2012, l’AJ Auxerre se déplaçait sur la pelouse de Lille où le nouveau coach Paulo Fonseca faisait ses débuts. Les Dogues qui intégraient aussi Alexsandro, Akim Zedadka, Rémy Cabella et Mohamed Bayo démarraient fort malgré les nombreux bouleversements. Pour autant, les Dogues n’ont pas mis longtemps pour s’illustrer. En effet, il ne fallait que 38 secondes pour que Benjamin André trouve la faille sur un service de Jonathan David (1re). Passeur puis buteur, le Canadien offrait le break dans la foulée aux Dogues (3e) permettant à Lille de devenir la première équipe à marquer 2 buts en 3 minutes depuis Nantes contre Toulouse le 11 décembre 1993. En pleine forme, Lille dictait sa loi face à un faible promu déjà dépassé.

Jonathan David (26e) et Rémy Cabella (33e) insistaient pour inscrire le troisième but. Finalement, il intervenait sous l’impulsion des deux hommes puisque Rémy Cabella permettait à Jonathan David de s’offrir un doublé (3-0, 39e). Angel Gomes testait à son tour Benoît Costil dont l’après-midi devait lui rappeler les cauchemars qu’il a vécus à Bordeaux l’an dernier (43e). En seconde période, Lille gérait davantage son score, mais continuait sa domination. Jonathan David butait (63e), mais pas Akim Zedadka qui enfonçait Auxerre (4-0, 64e). Certes Gaëtan Charbonnier (4-1, 68e) a réduit l’écart, mais cela n’a pas suffi. Avec une victoire 4-1, Lille démarre parfaitement sa saison.

La belle journée dans le Nord de la France touchait aussi le rival du Racing Club de Lens qui recevait le Stade Brestois 29. Ambitieux cette saison encore, les Sang et Or démarraient fort avec une incursion de Florian Sotoca (11e) puis Loïs Openda passait proche du but (18e). Finalement, Florian Sotoca trouvait la faille pour les Nordistes en profitant d’un bon travail avec Przemysław Frankowski (1-0, 28e). Puis Lens obtenait un penalty, mais Florian Sotoca manquait son geste et Marco Bizot repoussait (33e). Malgré une nouvelle occasion de Loïs Openda (41e), Lens virait en tête à la pause. Continuant de pousser, les Artésiens ont finalement doublé la mise via Florian Sotoca (2-0, 62e) puis ce dernier s’est offert un sublime triplé (3-0, 65e). Haris Belkebla a réduit l’écart pour les Bretons dans la foulée (3-1, 66e). Brest reprenait confiance et obtenait un penalty, mais celui-ci était repoussé par Brice Samba devant Romain Del Castillo (80e). Retiré suite à une anticipation illicite de Facundo Medina, le second penalty était bien transformé par Romain Del Castillo (3-2, 82e). Se faisait peur jusqu’au bout, Lens s’impose 3-2 et lance bien sa saison contre Brest.

Terminant mal la saison et perdant de nombreux cadres, Angers recevait une équipe de Nantes qui sortait d’une défaite 4-0 contre le PSG lors du Trophée des Champions. Et cela se ressentait puisque les locaux dominaient les Canaris. Certes Moses Simon testait Paul Bernardoni en premier (2e), mais Pierrick Capelle (3e) puis Andrei Girotto malencontreusement poussaient Alban Lafont à la parade. Dans un grand jour, le portier gagnait un duel avec Adrien Hunou (21e) alors que Loïs Diony passait proche de le battre (36e). Encore décisif contre Azzedine Ounahi (45e +1), le portier dégoûtait les Angevins. En seconde période, Azzedine Ounahi manquait de nouveau le coche (50e) puis Nantes a pris le contrôle des débats. Pour autant, Paul Bernardoni dégoûtait les attaquants (59e et 69e). Alban Lafont était de nouveau sollicité (75e et 83e), mais se montrait incroyable. Grâce à son portier, Nantes arrache un match nul (0-0) sur la pelouse d’Angers.

On ne pouvait pas rêver mieux pour ce Montpellier – Troyes qu’un début de match explosif. Rapidement en tête grâce à Théo Sainte-Luce bien servi par Faitout Maouassa (1-0, 3e). Obtenant un penalty pour une faute sur Yoann Salmier (11e), Troyes égalisait grâce à son capitaine Florian Tardieu (1-1, 12e). Montpellier répondait via Téji Savanier (2-1, 15e) avant de craquer sur un but de Mama Baldé bien servi par Andreas Bruus (2-2, 17e). Animée et équilibrée, cette rencontre était digne d’un combat de boxe. Mama Baldé (45e +2) et Renaut Ripart (45e +4) pour Troyes donnaient les derniers crochets du premier acte avec des tirs dangereux. La seconde période était moins animée même si Montpellier reprenait un peu du poil de la bête. Cela débouchait sur un sublime but de Téji Savanier de l’entrée de la surface (3-2, 81e). Montpellier démarre par une belle victoire 3-2 et Troyes peut avoir des regrets.

Lire l'intégralité de l'article sur

7 commentaires

  1. #97097 Illustration du profil de nonolens 4

    Neymar et Messi joue vraiment depuis qu il y a Galtiers à Paris

  2. #97096 Illustration du profil de nonolens 4

    Lille en force cette année pour l instant.

  3. #97095 Illustration du profil de nonolens 4

    Beaucoup de but dans cette première journée.

  4. #97076 Illustration du profil de lucky 56390 41

    Danso a fait deux erreur mais si se sont les seul de la saison c’est pas grave.

  5. #97075 Illustration du profil de Fab76 51

    Une belle fessée pour Auxerre et Reims, une équipe de Rennes dans les choux, Lens qui gagne dans la douleur (pas trop d’accord). On se fait peur mais on domine le match jusqu’à la 75ème. Les deux buts Brestois sont des coups du sort avec en plus un pénalty à retirer. Et bien, je dis qu’on a pris 3 points et c’est très bien. Un petit plus pour Sotoca et une mention pour le jeune Openda qui va faire parler de lui dans les prochains matchs.

  6. #97069 Illustration du profil de pat.60 151

    Un peu surpris quand même , la défense avait montré des signes encourageant pendant les matchs de prépa !

  7. #97063 Illustration du profil de NicoLens 91

    On retiendra la victoire, mais on s’est fait peur et on aurait dû gagner par 3 ou 4 buts d’écart. Il faut être plus rigoureux en défense et plus tueur devant.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close