Le RC Lens a-t-il convaincu ?

Chaque semaine, deux rédacteurs de rclensois.fr viendront débattre autour d’une question centrale de l’actualité du Racing Club de Lens. Deux regards opposés, il y en aura donc pour tous les goûts, pour tous les avis et pour vous aider à faire le votre. Aujourd’hui, le débat concerne la prestation artésienne contre le CA Bastia. A-t-elle convaincu ?

OUI

L’objectif était d’être en état de l’emporter le 4 août. Mission accomplie. Rien n’était pourtant gagné d’avance. Rappelons qu’Antoine Kombouaré et l’ensemble du groupe actuel ne s’entraînaient ensemble que depuis deux semaines. Difficile dès lors de trouver de francs automatismes. Pour une première, c’est plutôt une réussite. D’ailleurs, à plusieurs reprises, nous avons vu un côté droit performant, redoublant de passes. Pablo Chavarria, Danijel Ljuboja et Yoann Touzghar combinant à la perfection avant la pause. Ces trois là se trouvent déjà, de bon augure. Le côté gauche n’est également pas en reste. Même si Lalaïna Nomenjanahary fut un poil en dedans, soulignons la bonne performance de Ludovic Baal, n’hésitant pas à dédoubler. L’équipe, à défaut de briller, a su se montrer solide et dominateur. Impériale, la défense n’a jamais été mise en difficulté. Dans les cages, on ne pourra donc juger Alphonse Aréola. Un but marqué, zéro encaissé. Avec quelques belles phases de jeu et encore une belle marge de progression, les promesses sont là et la victoire bastiaise est un encouragement. Oui, cette victoire m’a convaincu.

Laurent Mazure

NON

Entame de match poussive, première véritable occasion à la demi-heure de jeu, le Racing n’a pas su mettre assez de mouvements en première mi-temps pour décontenancer le CAB. La défense corse, bien regroupée à cinq derrière, coulissait parfaitement, et ne s’est jamais désunie. Pourtant, la différence de qualité technique était flagrante entre les deux formations. Les Bastiais n’ont jamais su porter le danger sur le but d’Aréola. Et chaque un contre un était la majeure partie du temps gagné par les Lensois offensivement. Plus incisive après le repos, il aura manqué le plus important dans ce match pour l’attaque artésienne : le réalisme. La victoire est largement méritée, mais le Racing s’en sort plutôt bien avec cet unique but sur penalty. Il faudra aussi veiller à savoir tuer le match côté Sang et Or. A l’image de cette tête ratée de Touzghar  à la 77e, esseulé à bout portant. Même face à une équipe inefficace dans le jeu, les coups de pied arrêtés peuvent changer la donne d’une rencontre jusqu’alors bien embarquée.

Dorian Waymel

Le RC Lens a-t-il convaincu ?
0%
0%
0%
Vous voulez proposer un débat?+250Cliquez ici

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous soumettre un débat à publier

9 commentaires

  1. Illustration du profil de tohff62

    en tout ca la formation n’ a rien a voir avec la saison derniére avec un 4 4 2 à plat valdivia ne joue plus du tout le méme poste donc faut gérer le changement mais à sedan avant d’ arriver à lens il jouait comme cette année donc il peut y arriver mais ca doit pas etre évidant de reprendre ces automatismes rapidement apres un an passé a un poste plus offensif

  2. Illustration du profil de LaDouille

    une victoire a domicile
    un nul a l’exterieur
    si on pouvait faire ca toute la saison, ca ferai 76pts et une montée logiquement assuree

    le rclens , sans convaincre, fait ce qu’il faut.

    après deux semaines de prépa, quelques automatismes. pas des masses. ca laisse présager le meilleur

  3. Illustration du profil de BigJac

    Peut-on juger et se faire une opinion sur un match (le premier du championnat) alors qu’il en reste 37 à jouer, sans compter les coupes. À moins d’être extra-lucide et lire dans une boule de cristal , il semble plus judicieux d’attendre quelques matchs avant d’émettre des hypothèses et encore, certains clubs après la trêve hivernale font une deuxième partie de championnat complètement différentes de la première.

  4. Illustration du profil de Spear9

    Perso je pense qu’il faut attendre quelques matchs pour en tirer des conclusions, c’est beaucoup trop tôt.
    Mais le point positif c’est que la saison dernière ce genre de match on ne le gagnait pas, au mieux on faisait match nul.

  5. Illustration du profil de Jo.

    C’est bien là qu’on a souffert mais ce n’est pas un renfort qu’il faut mais une prise d’initiative… trop souvent le moigne et valdivia ont joué trop simple alors qu’une feinte, un dribble aurait effacé la ligne adverse et débloqué de nombreuses situations. Gbamin l’a fait sur son coté droit lors de sa rentree

  6. Illustration du profil de bichouno62

    manque de mordant au milieu.Valdivia était bien en dessous, un peu perdu.Manque un vrai 6, physique avec 3 poumons.

  7. Illustration du profil de Ignatus

    D’où l’intérêt d’engager un milieu Récupérateur/Ratisseur d’une part, et d’autre part, pourquoi pas un milieu tourné vers l’offensif. Je pense que le petit soucis réside dans l’entre-jeu, car je ne suis pas certain que l’on retrouve un Valdivia ou un Nomenjanahary opérationnel et en forme immédiatement. A mon humble avis,je pense que c’est là que çà se passe pour catalyser au mieux le départ des offensives lensoises…mais je n’ai pas la science infuse, je suggère juste mon point de vue voilà…

  8. Illustration du profil de leandrej

    D’accord avec riobravo, j’ai des doutes sur Lemoigne quant à sa capacité de ratisser et d’aller vers l’avant.
    Pour Valdivia, je souhaite simplement qu’il vive bien l’arrivée des nouveaux, car l’an dernier c’était l’homme à tout faire, la star alors que cette année il va y en avoir d’autres…Il ne tire plus les pénaltys, a du mal sur ses corners et manque d’influence dans le jeu, en tout cas face à Bastia.
    J’ai le sentiment ( et j’espère que je me trompe ) qu’il fait un petit peu la tête, on le sent en dedans.
    A voir face à Angers!
    Mais il nous faut un vrai 6 , ratisseur , râleur et jouant vers l’avant. A moins que Gbamin n’explose et devienne LA révélation à l’instar de Varanne et ou Kondogbia !

  9. Illustration du profil de riobravo

    j’ai eu le sentiment de voir parfois une équipe coupée en deux faute d’avoir un milieu de terrain ratisseur et activateur. Pas bien grave car ce n’est que le début de saison mais je pense qu’il faudra à l’avenir disposer d’un milieu de terrain plus dominant notamment face aux équipes qui savent conserver le ballon.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close