Un RC Lens un zest plus convaincant mais toujours pas vainqueur

Face à une équipe hybride de La Gantoise – dont les joueurs majeurs joueront ce mercredi contre Lyon –, les Sang et Or ont offert une prestation légèrement plus intéressante que face au Havre (1-3). Dans un dispositif en 3-3-2-2 avec Robail dans un rôle d’animateur de jeu assez inhabituel, les Artésiens commençaient la rencontre comme ils avaient abordé la précédente : avec enthousiasme et réussite.

Oudjani, à peine entré en jeu, obtenait un penalty transformé sans vaciller par Sotoca (1-0, 18e). Comme jeudi, le Racing se relâcha instantanément et Diallo toucha involontairement le ballon de la main dans la surface, permettant à Botaka d’égaliser (1-1, 30e).

L’envie de Ganago et Medina

Mais, cette fois, ce simple fait de jeu ne le sortit pas de son plan initial. On était loin d’être époustouflé, mais la prestation d’ensemble avait globalement plus fière allure. Pereira Da Costa, puis Sotoca filèrent notamment le frisson à l’arrière-garde belge (36e).

Signe que tout le groupe présent avait compris le message de son coach, la pause, le changement tactique (en 3-4-1-2) et les onze changements de la mi-temps n’enlevèrent rien à l’envie lensoise d’aller de l’avant. Ganago et Medina, pour leurs premières apparitions en sang et or, montrèrent leur envie. Avec plus d’inspiration pour le Camerounais que pour l’Argentin.

Maladresses

Dans l’intensité et dans l’implication, on était loin de la bouillie inaugurale. Mais dans cette équipe en construction, les relations techniques n’étant pas encore évidentes, il y avait toujours un mauvais choix ou une imprécision empêchant le Racing d’aller au bout de ses intentions. Il manquait aussi peut-être Kakuta, à nouveau en claquettes sur le bord de la pelouse, toujours gêné par un coup reçu à la cheville droite la semaine dernière.

Niangbo fut même à un poteau de punir le mauvais alignement de la défense artésienne (81e). Et quand Ganago envoya Banza en face-à-face pour la balle de match, l’avant-centre du Racing buta sur Roef, bien sorti (87e). Comme un symbole d’une équipe qui avait jusqu’au bout essayé de voir son après-midi lui sourire, mais logiquement rattrapée par ses maladresses techniques.

LENS – LA GANTOISE : 1-1 (1-1).

Buts : Sotoca (18e, sp) pour Lens ; Botaka (30e, sp) pour La Gantoise.

– LENS (1re MT) : Desprez ; Traoré, Diallo, Fortes (cap.) ; Clauss, Perez, Boli ; Pereira Da Costa (Oudjani, 16e), Robail ; Sotoca, Jean (Pereira Da Costa, 32e).

– LENS (2e MT) : Leca ; Gradit, Badé, Medina ; Michelin, Cahuzac (cap.), Doucouré, Haïdara ; Mauricio ; Banza, Ganago.

Entraîneur : Frank Haise.

Voir la vue optimisée

> SI VOUS NOUS SUIVEZ DEPUIS L’APPLI, CLIQUEZ ICI

Lire l'intégralité de l'article sur
rclensois 5

New Report

Close