Préparation : Lens a retrouvé de l’intensité

Comme la saison passée, le RC Lens est venu délocaliser sa préparation au nord-est de la Belgique, à proximité de la frontière néerlandaise et de Maastricht. À Genk, le calme de l’hôtel 4 étoiles Stiemerheide et son golf abritent les 24 joueurs de champ plus les quatre gardiens artésiens qui ont pour ambition de gagner leur place dès samedi à l’occasion des troisième (13 heures) et quatrième (16 heures) rencontres amicales face au Racing Genk.

« Le premier onze sera plus une équipe type du moment, anticipe l’entraîneur Franck Haise qui a demandé à son homologue belge de disputer deux fois 90 minutes et pourrait faire évoluer des jeunes sur les deux rencontres. On sait que l’on va devoir courir après le ballon. Genk a quinze jours d’avance dans sa préparation (et commence son Championnat la semaine prochaine). Il nous reste cinq matches (le 5 août face au Paris FC, L2, puis l’Union St Gilles, Bel ; le 15 août face à Chambly, L2). Je n’ai pas tendance à calmer les joueurs. Ça bosse. L’état d’esprit est bon. »

Six recrues opérationnelles

Six (Farinez, Clauss, Badé, Kakuta, Medina, Ganago) des sept recrues espérées sont là et opérationnelles. Le milieu défensif n’est pas encore arrivé et la piste Razor Matusiwa (Groningue, HOL) n’a pas plus avancé (proposition à 2,8 M€ restée sans suite). Encore moins les trois autres pistes (deux en Liga, dont un joueur français, une en Italie), hors budget. Pour le moment. Quant au recrutement d’un piston gauche, ce n’est pas non plus d’actualité de source officielle.

Reste la vérité du terrain. Ce jeudi matin, sur la plaine de jeu du centre d’entraînement de Genk inondée de soleil et par 28 degrés, l’intensité a vraiment franchi un cap. Moins de temps morts escortent les séances. Plus de réactivité dans les toros ou les oppositions les accompagnent. Le fil rouge qui mène à la reprise du Championnat à Nice (22 ou 23 août) est plus tendu.

« On avait besoin d’un joueur d’expérience avec ce profil de « débloqueur » de situation »

Franck Haise, entraîneur de Lens, au sujet de Gaël Kakuta

Remis d’un coup à une cheville, Gaël Kakuta, lui, s’est préparé toute la semaine. Formé au club, puis parti à Chelsea à l’âge de seize ans, il va enfin disputer à 29 ans, ce samedi, son premier rendez-vous avec le maillot de l’équipe première.

« On avait besoin d’un joueur d’expérience avec ce profil de « débloqueur » de situation, analyse Haise. J’ai rapidement senti qu’il voulait revenir ardemment à Lens, jouer en équipe professionnelle. On a eu une discussion franche. J’aimerais qu’il apporte sa touche technique, qu’il nous aide dans les changements de rythme mais surtout qu’il soit exemplaire dans l’attitude vis-à-vis des jeunes. Mais je n’attends pas qu’il soit le sauveur du RC Lens. Ce sera le travail de toute l’équipe. »

L’équipe possible samedi à 13 heures (Luminus Arena à Genk à huis clos) Leca – Gradit, Badé, Medina – Michelin, Cahuzac (cap.), Ch. Doucouré, Haïdara – Kakuta – Ganago, Banza L’équipe possible samedi 16 heures (Luminus Arena à Genk à huis clos) Desprez – Fortes (cap.), Diallo, Radovanovic – Clauss, D. Perez, Ad. Oudjani ou Robail, Ch. Boli ou Ch. Traoré – Mauricio – Sotoca, C. Jean publié le 30 juillet 2020 à 18h56

Lire l'intégralité de l'article sur
rclensois 4

New Report

Close