Ligue 1 : Strasbourg décroche une précieuse victoire face à Lens et se rapproche du podium

Pour débuter ce dimanche de Ligue 1 en beauté, il fallait se tourner vers la Meinau où le RC Strasbourg Alsace recevait le RC Lens à partir de 13h. Cinquièmes avant le coup d’envoi de la partie, les Strasbourgeois visaient tout simplement la quatrième place, propriété d’un OGC Nice tenu en échec par le Stade Rennais samedi soir (1-1). De leur côté, les Sang et Or, huitièmes avec 44 unités, pouvaient se rapprocher de leurs adversaires du soir et des places européennes avec les trois points du succès. Pour ce faire, Julien Stéphan alignait un 3-5-2 avec le duo Gameiro-Ajorque devant. Franck Haise partait lui sur un 3-4-1-2 et débutait avec Ganago et Kalimuendo en attaque.

Dans une ambiance de folie grâce à des supporters strasbourgeois et lensois en folie, les locaux prenaient les choses en main et Liénard se procurait la première opportunité sur coup-franc (10e). Les Lensois avaient du mal à se montrer dangereux et il fallait attendre cette opportunité de Fofana, d’une frappe cadrée, pour inquiéter légèrement le RCSA (22e). Les Sang et Or pouvaient d’ailleurs compter sur un grand Leca de l’autre côté du terrain, qui remportait son duel avec Guilbert avant la pause (40e). Le score était donc toujours de 0-0 à la mi-temps après une première période assez terne et peu emballante.

Au retour des vestiaires, le RC Lens allait vite vers l’avant et Da Costa, bien servi par Frankowski, ne trouvait pas le cadre d’une belle volée (51e). Les joueurs de Franck Haise étaient un peu mieux dans le second acte mais le but ne venait pas malgré une autre occasion de Fofana (59e). Et finalement, après l’heure de jeu, le tableau d’affichage bougeait en faveur du RCSA. Suite à un centre de Guilbert dévié par Frankowski de la main, Ajorque s’élançait et transformait son penalty (66e, 1-0). Les hommes de Julien Stéphan rentraient alors dans un temps fort et dans la surface, Ajorque était accroché par Leca pour un second penalty strasbourgeois.

Mais cette fois-ci, le portier lensois s’imposait face à Gameiro, tireur de ce second penalty pour Strasbourg (71e). La suite ? Des changements de chaque côté mais moins d’occasions. Balle au pied, les Sang et Or essayaient de revenir au score mais la défense du RCSA ne craquait pas malgré quelques situations chaudes en fin de match. Devant son public, Strasbourg l’emportait 1-0 pour prendre la quatrième place au classement. Le RCL ne quittait pas le huitième rang, du moins pour le moment et en attendant les autres matches de cette 30e journée.

Lire l'intégralité de l'article sur

6 commentaires

  1. Illustration du profil de Fab76

    Le deuxième pénalty pour Strasbourg est normal. Leca fait une faute indéniable, mais c’est aussi de l’interprétation de la part de l’arbitre. S’il ne siffle pas faute, je ne comprends plus rien au football.

  2. Illustration du profil de Fab76

    Une histoire de pénalty sifflé ou non. Après, c’est une histoire « d’interprétation » comme ils disent. En ce qui me concerne, il y a main ou pas main, c’est tout. Il n’y a pas à épiloguer là-dessus.

    1. Illustration du profil de NicoLens

      C’est clair, avec le VAR c’est encore pire qu’avant.

    2. Illustration du profil de Fab76

      On se demande vraiment à quoi sert la VAR. J’ai l’impression que même si l’arbitre se trompe, la VAR ne va pas revenir en arrière pour ne pas mettre l’arbitre en porte-à-faux. Les changements de décision de l’arbitre ont été très rare cette saison.

  3. Illustration du profil de NicoLens

    On n’a rien à envier à Strasbourg, qui n’a pas été meilleur que nous. C’est l’arbitre qui a décidé du sort du match. Une honte encore une fois. On s’est fait voler, comme au match aller.

  4. Illustration du profil de dydy62

    bc de fautes provoquant des Penalties

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close