Le point sur le mercato lensois

A entendre le président lensois Gervais Martel répéter que son effectif restera « inchangé » cet hiver, on pensait s’attendre à un mercato hivernal des plus pales. Si cette période de transferts, longtemps contestée par Antoine Kombouaré, n’a pas vraiment tenu les promesses que l’on attendait d’elle, elle a quand même permis à Lens de soulager sa masse salariale en prêtant quelques « indésirables », et de renforcer un secteur défensif gauche qui désespérait de trouver un jour un remplaçant à l’irrégulier Marco Ramos. Retour sur les mouvements qui ont animé (ou presque) les vestiaires lensois durant ce mois de janvier.

Et il se nomme Bedimo

S’il y a bien un nom à retenir, c’est celui d’Henri Bedimo. L’ancien castelroussin a en effet signé un contrat de trois ans et demi avec le Racing Club de Lens et vient renforcer le côté gauche de la défense, jusque là alors dominé par le seul Marco Ramos. International camerounais de 25 ans, ce défenseur gauche était alors bien méconnu avant son arrivée au RCL. Il faut dire que la carrière du jeune natif de Douala ne parle pas pour lui. Formé à Toulouse, puis transféré au Havre, Henri Bedimo n’a connu principalement que l’échelon inférieur. Future révélation ? Toujours est-il que le sélectionneur camerounais Paul Le Guen en avait fait son titulaire pendant la CAN en Angola et que le joueur était très apprécié du côté de la Berrichone.

Le bonheur est dans le prêt

Qui avait dit que le prêt avec option d’achat n’était plus à la mode ? Sûrement pas Lens en tout cas. Après Aruna Dindane, David Pollet et Sidi Keita l’été dernier, ce sont aux tours de Fabien Laurenti, Geoffrey Doumeng et Issam El Adoua de connaître le même sort. Le premier, déjà courtisé par Brest l’été dernier, a été prêté au club breton, où il y retrouvera Nolan Roux. Le deuxième, devenu indésirable depuis l’été dernier et cantonné à la CFA, a trouvé un point de chute du côté de Tours, où il a avoué ne pas être opposé à y être transféré définitivement. Le marocain n’était pas vraiment mieux loti que l’ancien valenciennois. Relégué en CFA, l’ancien du WAC Casablanca a rejoint Nantes en Ligue 2 afin de prouver à Jean Guy Wallemme sa vraie valeur. Le jeune Steeven Joseph-Monrose a lui aussi été prêté du côté de Châteauroux où il y retrouvera Jean-Pierre Papin.

François L. pour rclensois.fr