L’ancien joueur du RC Lens Nenad Kovačević condamné à six mois de prison pour fraude à Nîmes

Nenad Kovačević était attendu, ce mardi après-midi, au tribunal correctionnel de Nîmes, dans le Gard. Ancien joueur du Racing-club de Lens (de 2006 à 2011) et du Nîmes Olympique (de 2013 à 2015), l’ex-international serbe, qui fêtera ses 40 ans en novembre, était poursuivi pour une fraude à l’assurance chômage. Pôle emploi, partie civile au procès, lui réclame quelque 113 000 euros qu’il aurait indûment perçus après sa carrière sportive, entre juillet 2015 et décembre 2016. Selon nos confrères d’Objectif Gard, son ex-compagne (absente à l’audience mais représentée par son avocat) et un autre homme étaient également prévenus dans cette affaire, de complicité d’escroquerie.

Fausses attestations

L’ancien footballeur ne s’est pas présenté à l’audience, mais le tribunal a quand même examiné l’affaire en son absence. Selon l’accusation, Nenad Kovačević n’habitait plus en France au moment où il a perçu les aides de Pôle emploi (environ 6 400 euros par mois). Il n’était même pas au chômage puisque recruté par le FK Zemun à Belgrade. Il aurait trompé l’organisme en fournissant de fausses attestations confectionnées par son ex-compagne.

Dans son réquisitoire, le procureur de la République s’est étonné que les footballeurs puissent bénéficier de l’assurance chômage : « Si on devait indemniser Neymar, ça serait le budget de la France qui y passerait », a-t-il lancé, selon le quotidien régional Midi Libre. Il a réclamé des sanctions sévères : dix-huit mois de prison, dont six avec sursis, et 15 000 euros d’amende à l’encontre de l’ancien milieu de terrain lensois, dix-huit mois dont douze avec sursis contre son ex-compagne. Le procureur a également demandé au tribunal de délivrer un mandat d’arrêt.

Les magistrats viennent de rendre leur jugement : l’ex-Lensois est condamné à douze mois dont six avec sursis et 30 000 euros d’amende. Son ex-compagne écope de douze mois dont quatre ferme. Ils devront solidairement rembourser les 113 000 euros réclamés par Pôle emploi. Ils disposent tous deux de dix jours pour faire appel.

Nenad Kovačević avait laissé plutôt un bon souvenir en Artois. C’est avec le maillot sang et or que ce joueur en provenance de l’Étoile rouge de Belgrade avait été révélé. À Lens, il a connu deux relégations, mais aussi une aussi une remontée ponctuée par un titre de champion de Ligue 2, en 2009.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Fraude|Chômage|Football / Soccer|Justice, droits et liberté|Lens (62300, Pas-de-Calais)|Nîmes (Gard)|Racing Club de Lens

Lire l'intégralité de l'article sur
rclensois 4

New Report

Close