Marco Ramos parle du groupe lensois

Alors que Jean Guy Wallemme avait axé sa préparation sur la cohésion de groupe et sur le rapprochement des individualités, le groupe manque toujours d’un peu d’esprit de groupe. Une situation que relativise le défenseur portugais Marco Ramos :

« Certains veulent partir, d’autres viennent d’arriver… Nous sommes à des degrés différents, c’est normal. C’est le jeu de l’intersaison. Certains sont plus dans le projet collectif que d’autres. Tout dépend de leur situation. Il n’y a pas d’alerte. Sur le terrain, je sais que cela va venir »