Décembre, à l’Avant toute ?

Pas besoin de tergiverser, Lens sait aujourd’hui où aller. Le rétroviseur peut raisonnablement être rangé et la concentration entièrement focalisée droit devant. Après s’être relancé en octobre, avoir confirmé en novembre, le Racing doit maintenant tutoyer le podium. Poursuivre sa magnifique série et continuer d’aller de l’Avant au cours d’une période qui porte si bien son nom. En ligne de mire, la trêve de Noël. Dans sa besace, Père Noël aimerait bien avoir au minimum trente bons points à poser sous le sapin. Encore faudra-t-il passer trois étapes dans cette quête fixée par le staff : Tours, Guingamp et Istres.

Tours-Lens, mardi 11 décembre

Longtemps, les Tourangeaux ont été lanterne rouge. Remplacé depuis par Sedan, Tours, sur une pente ascendante depuis deux mois, a brutalement chuté au Havre vendredi dernier (3-0). Un rappel à l’ordre pour le groupe de Bernard Blaquart. Toujours sur le fil du rasoir, les performances tourangelles sont irrégulières. A l’extérieur tout du moins. Car dans son antre de la Vallée du Cher, les coéquipiers de l’ancien lensois Pascal Bérenguer ne sont guère facile à bouger. Quatre victoires, deux nuls et une défaite pour seulement six petits buts encaissés. Le motif d’espoir ? Tours possède la 18e attaque de Ligue 2, la 19e défense… Et Lens à l’extérieur n’a peur de personne. Les joueurs d’Eric Sikora viennent d’enchaîner trois succès de rang et restent sur sept matchs sans le moindre revers. Attentions néanmoins à Bryan Bergougnoux et surtout à Jérémy Blayac. A chaque fois que l’ancien boulonnais a planté, sa formation n’a jamais connu la défaite.

Lens-Guingamp, lundi 17 décembre

Guingamp, un Lens bis. Comme les Sang et Or, les Bretons n’ont plus chuté depuis le dernier week-end de septembre. Comme le Racing, l’En Avant a enchaîné trois victoires à l’extérieur. A l’instar de ses homologues artésiens, les Rouge et Noir ont voyagé de la zone dangereuse aux portes du podium. Deux parcours quasi-similaires pour deux formations se reposant sur un jeu porté vers l’offensif. La différence notable est la suivante, Mustapha Yatabaré, meilleur buteur guingampais, affiche dix buts à son compteur. Pierrick Valdivia, milieu de terrain lensois, seulement six. Alors dans ce match de haut de tableau, et devant un Bollaert-Delelis qui devrait connaître une belle affluence (match du lundi soir oblige), tous les ingrédients sont réunis pour apprécier une belle rencontre de l’antichambre. Avec comme objectif prioritaire côté artésien, terminer l’année en beauté sur sa pelouse. Une place sur le podium ? Un souhait qui pourrait être exhaussé. Deux semaines avant tout le monde…

Istres-Lens, vendredi 21 décembre

Le dernier match de l’année civile emmènera le Racing dans le Sud direction Istres. Face à la formation de José Pasqualetti, les Sang et Or devront s’arracher pour ramener quelque chose. Car en face, et si trois matchs sont encore à jouer pour les Istréens avant ce rendez-vous, les coéquipiers de Nicolas De Preville se montrent constants dans leurs prestations depuis le début de saison. Une régularité qui se confirme au classement. Istres n’a jamais bougé du top 10. Un dernier coup de collier sera indispensable pour les joueurs du président Dayan avec, comme objectif, celui de passer les vacances au chaud.

Rien d’insurmontable. Ces trois rendez-vous permettront au RCL de s’étalonnait face à des équipes d’un niveau équivalent. L’objectif de 30 points fixé par le club semble réalisable. Mais si la bonne idée d’aller chercher une victoire à l’extérieur en plus de celle espérée à domicile, le Racing pourrait alors revenir en janvier avec un but, celui de viser le podium et une accession en Ligue 1. Le pessimisme est déjà oublié, l’optimisme est d’actualité.

Laurent Mazure

 

4 commentaires

  1. Illustration du profil de chtilensois06

    on gagne tous ces matches par 1/0 ça suffit à notre bonheur;Le goal average on s’en fout.Vaux mieux les 3 points de la victoire!!!!!!Et quand les jeunes vont prendre de l’expérience hou la la ça vas faire mal!!!!!

  2. Illustration du profil de Talisker

    Je dirai pour conclure que si Lens atteint son objectif de 30 points avec ces 3 équipes costauds, alors on pourra envisager le haut de tableau, voir le podium. Mais après tout, c’est là que l’on va voir si Lens peux battre des équipes de son rang. Ce sont ces victoires là qui seront determinante pour juger le potentiel de l’équipe sang et or .

  3. Illustration du profil de gevain26

    Oups, belle boulette, « celui de viser le podium et une accession en Ligue 2 »
    C’est clair qu’on était tombé tellement bas, qu’on se serait cru en National :)

    1. Illustration du profil de laurentm

      Exactement ;)

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close