Boukari « Je repense au match et je récupère »

Arrivé en provenance de la Ligue 2 en compagnie de Marco Ramos, Razak Boukari a longtemps bataillé pour s’imposer à Lens, et aujourd’hui de retour en Ligue 2, l’ancien attaquant de Chateauroux semble indispensable sur le front de l’attaque lensoise. A tout juste 21 ans, le joueur pourrait aussi s’imposer dans l’équipe de France Espoirs, une belle récompense pour ce jeune joueur très suivi lors du dernier mercato. Interrogé par nos confrères de Maxifoot, Razak Boukari se livre en toute intimité :

Qu’est-ce que tu fais en général après un match ?

En général, j’ai du mal à m’endormir, alors je regarde la télé, ou je me mets dans mon lit, je repense au match et je récupère.

Hormis le football, tu as une passion dans la vie de tous les jours ?

Non pas vraiment. En dehors du football, je joue beaucoup aux jeux vidéo, ou je vais au cinéma.

Si je fouille dans ton iPod, je vais y trouver quoi ?

Principalement du R’n’B, de la soul, de la house et du zouk.

Ton petit pêché mignon en nourriture ?

C’est une spécialité de chez moi, du Togo : un plat à base de riz avec de la sauce arachide. Je suis très friand de ça, et de tous les plats à base de riz en général.

Est-ce que tu es superstitieux ?

Non, pas vraiment, même si j’ai quelques petits trucs.

La plus grosse bêtise que tu ais faite en étant gamin ?

Je ne peux t’en ressortir une comme ça… Des bêtises, j’en possède une belle collection tu sais ! (rires)

Si tu n’avais pas été footballeur, quel métier aurais-tu aimé exercer ?

J’aurais bien aimé percer dans le tennis. Devenir tennisman professionnel plutôt que footballeur professionnel, ça m’aurait plu. J’aime beaucoup regarder le tennis à la télé.

Si tu étais président de la République, quelle serait ta première décision ?

Alors là… Il y a énormément de choses à changer pour que la France se porte mieux ! Et je ne pense pas être le mieux placé pour dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

Si tu pouvais avoir un don, ce serait lequel ?

Celui de lire rendre les gens heureux, tout simplement.

Que penses-tu du site www.non-au-racisme.com, ouvert en décembre dernier et parrainé par Abdeslam Ouaddou ?

C’est une très bonne chose ! Tout ce qui est instauré pour lutter contre le racisme est de toute façon une bonne chose. Si les gens peuvent aller sur le site pour prendre conscience du problème et participer à la lutte, ça ne peut être que positif.

Si tu m’invites chez toi, tu me fais quoi à manger ?

Rien ! (rires) Je ne cuisine pas… Mais j’arriverai bien à trouver des pâtes quelque part, ou du riz.

C’était comment ta première fois ?

Très bien ! Ca reste un très bon souvenir pour moi !

Tu regardes quoi en premier chez une femme ?

Son visage. (rires) Si, si, c’est vrai.

Si t’étais une fille, tu choisirais qui dans le vestiaire de Lens ?

Moi ! Tu vois qui de mieux ? (rires)

Sidney Govou contrôlé avec 2,6 grammes d’alcool dans le sang, tu en penses quoi ?

C’est pas terrible… Moi, je sais que ça ne m’arrivera jamais, parce que je n’ai jamais bu une goutte d’alcool de ma vie et je n’en boirai jamais. Après, Govou fait ce qu’il veut, mais conduire dans cet état, c’est pas très responsable…

La dernière chose que tu fais avant de te coucher ?

Je fais un bisou à ma copine et après ça ne te regarde pas ! (rires)

Tes vacances de rêve, tu les passerais où ?

Sur une île déserte, quel que soit l’endroit.

Tu te vois comment dans une dizaine d’années ?

Je serai toujours joueur ! J’aurai 31 ans seulement. Mais après ma carrière, je n’ai pas encore réfléchi à ce que je ferai. J’ai encore du temps pour ça !