L. Dayan : « Une chance sur trois de monter »

Ce matin au stade Bollaert-Delelis, Luc Dayan présentait ses voeux à la presse. Le président lensois a fait un état des lieux du club qu’il a pris en juillet dernier.

L’organisation du club

« Nous avons mis en place une organisation assez simple. Le club est structuré maintenant de façon efficace. Antoine Sibierski s’est attelé à l’équipe première et sur la formation. L’organisation est en place concernant le centre de formation. Il y a maintenant une vision sur sa configuration. L’été dernier, nous avons finalisé deux dossiers avec les recrutements de Rudy Riou et Firas Mugrabi. La masse salariale reste à l’heure actuelle encadrée par la DNCG à hauteur de 6,3 millions d’euros pour un budget de 15 millions d’euros en recette et 25 millions d’euros en dépense. Cela induit un certains nombres de contraintes.
Concernant la mauvaise nouvelle, elle concerne Georges Tournay qui a demandé à partir. Il y avait eu une séparation normale mais, par la suite, nous avons eu une demande  de 700 000€ en s’appuyant sur le fait d’une succession de CDD. Cela a fait bondir l’actionnaire, Gervais Martel aussi. Ce n’est pas très correct pour un homme qui se dit attaché au club et qui vient de celui-ci. C’est incompréhensible et une procédure a été lancée au prud’homme pour récupérer cette somme colossale. Par ailleurs, Antoine Sibierski a reconfiguré l’équipe de management du club. Une équipe qui fonctionne correctement. Sur l’équipe première, il y a eu le départ de Jean-Louis Garcia et de ses assistants sauf Jean-Pierre Lauricella. Ces procédures sont solutionnées. Du côté des recettes commerciales, elles sont vraiment en baisse de l’ordre de 30 à 40%. »

Les performances sportives

« Les objectifs initiaux étaient que l’équipe réponde aux attentes des différents publics. Depuis qu’Eric Sikora est arrivé, on répond à cette attente. L’équipe est à 7 points du podium. Nous avons une chance sur trois pour monter. Eric Sikora et les joueurs ont envie de jouer le coup à fond donc on va créer les conditions pour que cela soit possible. Les départs volontaires de Kasraoui, Mugrabi et Pollet ont libéré de la masse salariale donc nous avons la possibilité de faire venir un ou deux joueurs. Une autre logique aurait pu être de dire que le club va rester en Ligue 2 et on va attendre que cela se passe. Non, nous allons essayer de faire que l’équipe soit la meilleure possible. »

La coupe de France

« La coupe de France qui est une épreuve festive, intéressante à disputer. Les tirages ont été favorables et défavorables. Cela donne du plaisir à tout le monde. Sur le plan économique, cela ne va rien changer. C’est un objectif qui ne va pas être négligé car c’est le staff et les joueurs qui ont décidé de jouer cette compétition à fond. »

L’arrivée de nouveaux investisseurs ?

« L’augmentation de capital s’est déroulée comme prévu avec un seul souscripteur qui est le CANF. Aucun des autres actionnaires n’a apporté le moindre euro. C’est compréhensible. Gervais Martel n’a pas souscrit à l’augmentation. Dans le capital de Financière Sang et Or, le CA détient 99,3% du capital. Concernant la recherche d’investisseurs, on a sélectionné des dossiers. Deux sont consistants. A l’issue de ça, ils décideront de faire une offre. Notre objectif est que l’opération soit bouclée au 31 mai de façon à ce que le club ne se retrouve pas dans l’impasse par rapport à la prochaine saison. L’idée est de pouvoir caler l’arrivée de ces nouveaux investisseurs. Les critères essentiels sont ceux de cohérence et de projet, la compréhension du RCL est réel. Il faudra l’aval des collectivités pour que l’opération se fasse jusqu’au bout. J’en profite d’ailleurs pour faire un hommage à Gervais Martel car il ne vit pas une période facile. Il vient au stade, on échange assez souvent donc je voulais lui rendre un hommage amical et personnel. Il n’a plus beaucoup de parts donc cela ne doit pas être simple à vivre. Mais Gervais Martel essaye de monter un tour de table pour essayer de refaire une offre, comme tout le monde. »

Propos recueillis par Laurent Mazure pour rclensois.fr

7 commentaires

  1. Illustration du profil de
    chguete62

    G ptete était vite en besogne j ai oublié dijon qui a domicile cartonne elle est l équipe la plus en forme du,moment y a,qu’ a l extérieur quelle a du mal

    Donc on passe a une chance sur 4
    Et perso même si jle souhait du plus,profond dmon coeur j ai du,mal a croire en cette remonté cette année

  2. Illustration du profil de
    chguete62

    Jpense perso qu’ on a une chance sur 3 aussi
    Car nantes va monter même si ils lâchent des points a domicile c leur année

    Ensuite jpense a caen qui est pour moi l équipe la plus régulière de ce championnat

    Et il reste monaco / lens et guimgamp qui a quelque chose a faire

    Après reste a voir si on arrive a prendre des points a domicile car pour monter va falloir faire des effort puisque comparement a ces 4 équipe nous sommes les plus mal classé
    Et nous concédons pas mal de marchs nuls

  3. Illustration du profil de
    lensou

    je ne crois pas que monaco et nantes soient tant dominateurs (cf derniers résultats); je pense même qu’ils sont prenables!

  4. Illustration du profil de
    Fanfan

    Pour l’instant, si la défense s’est stabilisée, on demeure la 18 eme attaque de Ligue 2.
    Et on ne monte pas avec une 18 eme attaque.

  5. Illustration du profil de
    Tony4ever

    Une chance sur deux si on trouve un attaquant capable de marquer 1 but tout les deux matchs, avec Rudy aux buts, ça devrait le faire. Allez Lens

  6. Illustration du profil de
    riobravo

    La tortue ne gagne-t-elle pas à la fin ?
    Nous n’avons pas de pression donc si nous savons en profiter pas impossible.
    Cela dit la ligue 1 nous n’en avons pas le niveau. On construit seulement…

  7. Illustration du profil de
    gevain26

    Je dirais plutôt 1 chance sur 100 sachant que Monaco, Nantes et Caen me semblent bien au-dessus du lot…

Les commentaires sont fermés.