Kombouaré : « J’y croirai jusqu’au bout ! »

La défaite contre Evian TG
« Ce qui m’embête le plus après cette défaite, c’est que je n’ai pas le sentiment qu’on ait été inférieur aux Evianais. Par contre, eux ont été hyper efficaces. Ils sont restés solides derrière, avec un bloc très bas et ont très bien exploité les contres en nous marquant deux buts sur ce type d’action. Au niveau du résultat, ce match ne m’a pas plu. Après, d’un point de vue du jeu, il y avait des choses intéressantes. On n’a simplement pas réussi à se créer assez de situations pour marquer. Et on a payé cash nos erreurs défensives. »

Un manque de réussite
« Aujourd’hui, on a pas la réussite avec nous. On ne parvient pas à faire basculer les matchs du bon côté. Il faut retrouver cette réussite qui nous permettra d’enchaîner sur une dynamique de victoires. Par contre, je n’ai rien à reprocher à mes joueurs au niveau de l’état d’esprit, de l’engagement et de la volonté d’aller de l’avant. Mes joueurs ne trichent pas et se défoncent sur le terrain. J’aime beaucoup le groupe que j’ai ! Maintenant, le plus important est de gagner car on a besoin de points. »

L’expulsion de Ludovic Baal
« Ce carton rouge en fin de match m’a agacé. Ce sont des choses que je ne veux pas voir ! Cette expulsion pénalise d’abord le joueur et pénalise également tout le groupe, encore plus quand il s’agit d’un joueur expérimenté comme Ludovic Baal. Sur cette action, je pense tout de même que l’arbitre aurait pu être un peu plus conciliant avec Ludovic Baal et Daniel Wass. Maintenant, mon souci est de savoir comment faire pour le remplacer et comment aligner la meilleure équipe à Caen. Cela fait partie des aléas. On vit une saison très compliquée avec beaucoup de problèmes à gérer. On doit trouver les solutions qui nous permettent de relever la tête.»

La blessure de Dimitri Cavaré
« Sa saison est terminée. Il a rendez-vous demain avec le médecin de Rennes pour planifier une opération. De notre côté, on sera là pour le soutenir et pour l’accompagner. En ce qui concerne sa future convalescence, il y aura une décision qui sera prise en concertation avec lui, le club de Rennes et nous. On suivra de près les décisions qui seront prises par les médecins du club breton. C’est un coup dur pour lui mais aussi un coup dur pour nous. Il commençait à passer un cap et à devenir un joueur important de notre effectif. Maintenant, ce n’est pas le premier souci que l’on rencontre cette saison. On doit faire avec. On n’a pas le choix. Cette semaine, on a testé plusieurs options à l’entraînement pour le remplacer. Samedi, je mettrai le joueur le plus apte à le remplacer. »

La composition d’équipe
« Quand on ne gagne pas les matchs, on réfléchit toujours à faire des changements de joueurs. Pour moi, aujourd’hui, la priorité est de retrouver de la solidité défensive car on commet trop d’erreurs à ce niveau-là. Actuellement, toutes les équipes qui prennent des points sont solides défensivement. Je pense par exemple à Caen, notre adversaire de samedi. C’est peut-être une question de choix de joueurs. Cela peut aussi se jouer au niveau du mental. C’est pour cette raison que les joueurs ne doivent surtout pas douter. Après, le problème est que j’ai un groupe quantitativement limité. Je vous rappelle qu’on a perdu de nombreux joueurs par rapport à la saison dernière. Je n’ai donc pas énormément de solutions de rechange. »

La série d’invincibilité des Caennais
« Le parcours de Caen nous donne de l’espoir et nous montre la marche à suivre. Aujourd’hui, cette équipe est un exemple. Ce que les Caennais font depuis la trêve est assez exceptionnel. Ils ont démarré l’année par une défaite à Lille avant d’enchaîner par quatre victoires et un match nul obtenu à Paris après avoir été mené de deux buts. Eux ont réussi à basculer du bon côté et ont retrouvé cette réussite qui nous manque. Ils sont solides mentalement et savent gérer les moments du match où ils sont dominés. »

Le maintien
« J’y croirai jusqu’au bout ! Mon groupe est dans le même état d’esprit. Mes joueurs ont en plus cette qualité de savoir passer rapidement à autre chose après une défaite. On bosse quotidiennement de façon très intense pour atteindre notre objectif. Je leur demande toujours de faire plus au niveau de la concentration et de la rigueur car il y aura constamment des choses à améliorer. Après, dans le comportement, je n’ai rien à leur reprocher. Ils se battent et n’ont qu’une envie : sauver le club ! Pour cela, il faudra être solide mentalement et relever la tête à Caen en arrachant la victoire. »

5 commentaires

  1. Illustration du profil de
    Alex62

    Quel état d’esprit, bravo!

  2. Illustration du profil de
    HONO

    Vraiment un « Monsieur » ce Kombouaré.
    Chapeau !

  3. Illustration du profil de
    pat.60

    Plus le temps passe, et plus je me dis que cet entraîneur ne mérite pas ce qu’il l’attend , AK , même si je n’ai pas apprécié son mouvement d’humeur de début de saison , aurait tellement pu faire pour notre club , avoir autant de compétences et ne pas pouvoir les utiliser , quel gâchis ! La faute à qui ??????

  4. Illustration du profil de
    riobravo

    Au vu de la saison et compte tenu des handicaps que nous portons depuis le début de saison, nos gars n’ont rien à perdre et donc tout à gagner… Alors est ce leur vaillance, l’intelligence de notre coach, le jeu généreux produit bref j’y crois encore !

  5. Illustration du profil de
    toniodusud

    nous aussi on y crois Antoine!! allez Lens!!!! on vas se maintenir suis sur!!!

Les commentaires sont fermés.