Eduardo «Avec Bölöni, pas de triche»

Interrogé par le quotidien L’Equipe, Eduardo souligne les bienfaits de la redistribution des cartes depuis l’intronisation de Laszlo Bölöni. Regrettant qu’il ait fallu attendre l’arrivée du coach roumain pour voir certains de ses coéquipiers s’impliquer pleinement à l’entraînement, le brésilien se réjouit néanmoins de la nouvelle gestion de l’effectif: «C’est dommage, on n’a pas tout donné avant. Certains savaient qu’ils avaient leur place assurée dans l’équipe. Inconsciemment, ça a pu les amener à en faire un peu moins. Le mardi, tu peux croire que tu vas débuter le week-end, et finalement, le jour du match, surprise, c’est quelqu’un d’autre qui joue à ta place. Il n’y a pas de confort. Avec lui, tu ne peux pas tricher»

6 commentaires

  1. #17584 Illustration du profil de DEBETHUNE 55

    pour qui va passer JGW maintenant, avec tout ce déballage, n’aurait il pas fallu arreter ce cirque la avant GERVAIS

  2. #17583 Illustration du profil de WISNIEWSKI 278

    oui avec BOLONI on ne triche pas

  3. #17563 Illustration du profil de anthony62145 349

    Et oui Edu sa change de la méthode Wallemme !!!

  4. #17546 Illustration du profil de Thomas62Lens 50

    A en croire qu’avec JGW c’était le club med, les joueurs foutaient rien sous ses ordres ! Heureusement que Boloni est venu car la on était partis pour être vraiment fichu, j’en croit pas mes yeux, Eduardo le dit lui même avec Boloni on est obligé de travaillé alors qu’avec JGW le joueur était sure de sa place et donc de jouer ! Incroyable :o

  5. #17544 Illustration du profil de Malibu 207

    Et ça c’est le rôle de l’entraineur! Un vrai, quelqu’un qui impose! Au grand détriment de Jean Guy Wallemme.
    Boloni applique la politique du « marche ou creve » et dans le foot ça paie a tous les coups.

  6. #17529 Illustration du profil de chtilensois 148

    il faut aller chercher sa selection pour le match
    donc… faire le maximum à l’entrainement

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close