Montpellier veut enchaîner sans Savanier face à Lens

Contrairement aux deux derniers matches remportés (3-0 contre Brest le 12 février et 1-0 à Troyes dimanche dernier) avec un onze identique en 4-3-3, qui s’est vite dégagé dans son esprit à son retour au club, Michel Der Zakarian va devoir s’adapter pour la réception de Lens, samedi. En plus des forfaits d’Elye Wahi (gêne musculaire) et de Léo Leroy (quadriceps), le nouvel entraîneur de Montpellier sera privé de son capitaine Téji Savanier, suspendu après son expulsion contre l’Estac.

L’Equipe

Une absence difficile à compenser, tant le meilleur buteur du MHSC, à égalité avec Wahi cette saison (8 réalisations), est important dans le dispositif héraultais. « Très bon à la récupération parce qu’il anticipe bien et capable d’orienter le jeu en jouant assez bas, grâce à sa bonne vision, il sait aussi être décisif plus haut, détaille son ancien coach à Nîmes, Bernard Blaquart, qui le préférait comme sentinelle. Il est tellement fort qu’il peut jouer partout. »

À Montpellier, Savanier a surtout été aligné comme relayeur, pour sa capacité à se projeter vers l’avant, ou en soutien de l’attaquant, dans une position plus libre.

Chotard, Fayad et Khazri postulent pour une place dans le onze

Avec lui, l’équipe a ses repères. Sans lui au coup d’envoi en L1, le MHSC affiche un pourcentage de défaites bien plus élevé (59 % à 16/27 contre 39 % à 36/92), malgré les deux victoires acquises cette saison à Brest (7-0) et contre Ajaccio (2-0), à la fin de l’été. Mais le club a aussi appris à se passer de son maître à jouer, le joueur qui a reçu le plus de cartons rouges dans les cinq grands Championnats européens (6) depuis ses débuts dans l’élite en 2018-2019.

L’Equipe

« L’équipe a beaucoup de talents au milieu. Quand ils doivent prendre la place d’un cadre, ils arrivent à le faire, estime Christopher Jullien, en référence aux jeunes Joris Chotard et Khalil Fayad, qui pourraient débuter face aux Sang et Or, à l’instar de Wahbi Khazri, plus haut sur le terrain. Il faut faire confiance à ceux qui sont derrière. »

Et pourquoi pas changer de système, en passant à cinq défenseurs, pour se calquer sur l’adversaire ? « Tout est possible », répète Der Zakarian, qui a surtout « envie de montrer un bon football » et ne sera « pas là pour se faire marcher dessus ».

publié le 25 février 2023 à 08h32 mis à jour le 25 février 2023 à 08h35

Lire l'intégralité de l'article sur

6 commentaires

  1. #100750 Fab76 122 -

    Un match qu’on aurait dû gagner, surtout sans Savanier…. Encore une belle boulette défensive…. mais çà c’est courant actuellement….

  2. #100665 pat.60 219 -

    Si Lens réussit son entame de match ça peut le faire mais attention aux premières minutes des héraultais qui vont tout faire pour claquer rapidement ! Savanier n’est pas présent mais Mavididi lui est de retour et il a une sacrée pointe de vitesse donc attention ..

  3. #100661 darkk 179 -

    Oui faudra en profiter de ces absences tres importantes, leur 2 meilleurs joueurs,je voie un gros match de notre part ,la victoire a redonné une grande confiance en cette équipe perdu pendant ce petit trou logique durant une saison.

  4. #100657 lucky 56390 96 -

    Franck haise a surement pensé a tout ça ,je ne m' »inquiète pas ,il faut la victoire avant le derby.

  5. #100656 pat.60 219 -

    j ‘ai parié le nul , je suis toujours prudent mais si on peut ramener plus , je prends ..

  6. #100651 NicoLens 234 -

    Attention, match piège. On va avoir droit à une équipe très regroupée qui va casser le jeu (comme l’aime Der Zakarian) et placer des contres. On n’aime pas ça et Openda non plus. Match très compliqué. Un nul serait déjà pas mal.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close