Arnaud Pouille sur le départ, Franck Haise veut aussi quitter le club

Depuis sept ans, le RC Lens a fait de sa cohérence et de sa stabilité sa plus grande force. Un choix de politique générale récompensé, notamment, par une remontée en L1, puis par quatre saisons en Championnat à la septième place (trois fois) et à la deuxième place (2022-2023), deux participations européennes (C1 et C3 la saison passée, barrage de Ligue Conférence l’été prochain). En un mois, son propriétaire est en train de précipiter sa révolution

Depuis sept ans, le RC Lens a fait de sa cohérence et de sa stabilité sa plus grande force. Un choix de politique générale récompensé, notamment, par une remontée en L1, puis par quatre saisons en Championnat à la septième place (trois fois) et à la deuxième place (2022-2023), deux participations européennes (C1 et C3 la saison passée, barrage de Ligue Conférence l’été prochain). En un mois, son propriétaire est en train de précipiter sa révolution.

Diego Lopez, 34 ans, est arrivé jeudi à La Gaillette, libéré de son contrat à Bordeaux où il était responsable du recrutement sous la direction d’Admar Lopes. Il occupera les mêmes fonctions au sein du club artésien, où il a salué les salariés présents avec un grand sourire. Lopez, qui doit travailler aux côtés d’un nouveau coordinateur sportif issu de la promotion interne, est le choix affirmé de Joseph Oughourlian, qui place ses hommes de confiance au coeur du réacteur et fait acte d’autorité. Malgré les réticences nombreuses de ses principaux collaborateurs.

À la demande du boss propriétaire, l’Espagnol avait été reçu pour un entretien d’embauche ou d’évaluation avec le coordinateur sportif Frédéric Hébert fin 2023. Ce dernier n’avait pas retenu sa candidature. Hébert et son adjoint, Romain Peyrusqué, ont été déchargés de leurs fonctions cette semaine avant d’être reçus, d’ici huit jours, pour un entretien préalable pouvant déboucher sur un probable licenciement.

Le tonnerre a grondé en Artois. La foudre est tombée sur Arnaud Pouille. Selon des témoins, le directeur général est venu saluer quelques services. Il a confié à plusieurs collaborateurs et à sa garde rapprochée qu’il était possible qu’il « quitte l’institution » au sein de laquelle il avait été nommé en juin 2017.

Un « totem d’immunité » pour Pouille aux yeux des supporters

Natif d’Auchel (Pas-de-Calais), le DG est, avec Franck Haise, un des piliers de la progression du club ces dernières années. Le fonds américain ISOS Capital, qui souhaitait racheter 25 % de Lens (pour 50 M€), l’a sans doute repéré. Selon une source externe intéressée par l’opération, Lens n’a plus de nouvelle d’ISOS. Les Nord-Américains attendaient de connaître le montant des droits télé du foot professionnel pour la période 2024-2029. Sont-ils toujours intéressés ?

Le départ de Pouille, ancien dirigeant dans le monde du rugby et la gestion sportive, est, selon plusieurs salariés du RC Lens sollicités, une « déflagration ». Pour plusieurs sections de supporters interrogées cette semaine, il dispose même d’un « totem d’immunité » à forte identité locale auquel il ne faut pas toucher. Contractuellement, le DG possède un statut de mandataire social. Il peut valider sa révocation seul et doit seulement avertir le conseil d’administration du RC Lens.

En interne, depuis mardi, on dit déjà connaître son successeur. Deux interlocuteurs nous ont affirmé que Pierre Dréossi (qui n’a pas donné suite à nos sollicitations), actuellement en poste au FC Metz, concentré sur les barrages de L1 contre Rodez ou Saint-Étienne, mais possiblement sur le départ, est en contacts avancés avec Oughourlian. Et qu’il était son autre choix prioritaire immédiat dans un rôle de directeur général aux fonctions élargies.

Âgé de 65 ans, l’ancien défenseur-capitaine du LOSC, de Nice, de Laval ou de Cannes, de la fin des années 1970 au début des années 1990, a poursuivi par une carrière de dirigeant assez riche. Il a en effet commencé sa reconversion à Cannes, avant de poursuivre notamment à Rennes et au Paris FC.

Haise n’exclut pas une année sabbatique

De cette révolution pourrait naître un autre départ majeur. Au soir du nul face à Montpellier (2-2, samedi dernier), Franck Haise avait confié vouloir prendre du recul. Il attendrait de « voir ce qui se passe au club ». Les changements intervenus cette semaine ne vont pas dans le sens qu’il espérait. Le technicien souhaitait de la continuité et de la cohérence dans la direction sportive. C’est le sens de sa prise de recul en début d’année en étant déchargé de son poste de manager général, au profit de seul entraîneur de l’équipe première.

Sous contrat jusqu’en juin 2027, le Normand a désormais terminé sa réflexion : il souhaite quitter le club. Il envisage une porte de sortie ou même, selon une autre source, une possible année sabbatique. Sollicité par Monaco et Marseille à l’été 2023, il ne devrait pas manquer, a priori, d’opportunités s’il venait à quitter le club artésien dont il a contribué, à son niveau, à transformer en machine de guerre depuis quatre saisons. Lors des trois derniers mois, Il a même réussi à tirer le maximum d’un effectif au bord de l’épuisement mental. Un groupe pour lequel un gros travail de renouvellement sera nécessaire dans les semaines à venir.

Les premiers joueurs majeurs visés par un départ devraient être Kevin Danso (25 ans, sous contrat jusqu’en 2027) et Angelo Fulgini (27 ans, 2027). De leur vente, Lens pourra tirer un premier pécule lui permettant de recruter. Mais aussi un allègement sensible de sa masse salariale.

16 commentaires

  1. #108946 MEFMC 30 -

    Les jeux sont fais, rien ne va plus. Still n’a toujours pas signé.

  2. #108926 fidel 47 -

    Le plus dommage ce serait Pouille lui faut tout faire pour le garder!!

    1. #108939 pat.60 221 -

      Trop tard !!!

  3. #108917 MEFMC 30 -

    J’aurai vu F.H à l’étranger mais à Nice c’est bizarre. Le salaire doit être bon.

  4. #108904 lucky 56390 97 -

    Qui comme entraineur?

  5. #108901 NicoLens 239 -

    Haise va partir à Nice, un des pires clubs de France. Dégoûté.

  6. #108900 lululens 24 -

    C’est notre plus grand malheur,mais après les prestations de notre équipe cette année ce n’est pas étonnant.Domage on est reparti dans la galère

  7. #108899 lucky 56390 97 -

    Je m’attendais pas du tout à ça !

  8. #108897 NicoLens 239 -

    A mon avis, Haise va partir aussi malheureusement. Les départs de Pouille et Haise, c’est, pour moi, le pire qui pouvait nous arriver.

  9. #108896 NicoLens 239 -

    ça ne sent pas bon du tout. Dréossi, un Lillois, pour remplacer Pouille, un gars de la région, et en plus Auchellois, j’ai du mal à l’accepter, surtout après le boulot qu’il a fait depuis 2017.

  10. #108895 MEFMC 30 -

    Le club subit un chamboulement assez important. Mais dans tous ces changements, il n’y a toujours pas un nom qui sortirait concernant le nouvel entraîneur.

  11. #108892 pat.60 221 -

    Faut tout prendre avec des pincettes , l’Equipe fait la pluie et le beau temps donc restons prudent mais forcément ça ne rassure pas toutes ces infos si elles sont avérées !!

    1. #108898 NicoLens 239 -

      Il n’y a pas de fumée sans feu.

  12. #108891 chmtrls 94 -

    Eh bien je dois dire que je suis surpris et pas très rassuré!

    1. #108893 pat.60 221 -

      Ca sentait la fin de cycle , on s’y rapproche tout de même ..

    2. #108937 chmtrls 94 -

      Oui cette fois c’est fait, et on commence à voir les contours du nouveau cycle.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close