Wallemme évoque la galère du voyage

De retour à la Gaillette jeudi soir après 24 heures à attendre de pouvoir décoller de Nice, Jean-Guy Wallemme est revenu sur cette épisode toujours ennuyeux pour bien préparer les matches:

« On avait pas le choix. On était tributaire des soucis qu’a eu notre avion et ensuite de la grève. On a atterri à Bruxelles, ça veut dire deux heures et demie de bus derrière. Mais bon, on a essayé de récupérer malgré tout là-bas. On a fait un décrassage, on a fait du mieux possible. Cet après-midi, on va faire une séance tranquille parce que ça a été un peu usant au niveau de l’attente surtout. Mais c’est comme ça. »

Propos retranscrits par rclensois.fr

1 commentaire

  1. #11132 Illustration du profil de pilot 24

    Y’a déjà l’excuse pour dimanche soir…

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close