Pour Mugrabi, c’est du 50-50

Ce matin, Antoine Sibierski est revenu sur le cas Firas Mugrabi. Au départ fixé à demain, la deadline est désormais fixée à mercredi prochain. Mais le problème reste le même pour le club artésien, celui de dégager la masse salariale nécessaire à la signature définitive du joueur.

« On a quelques jours pour trouver cette masse salariale qui nous permettrait de le signer. Pour le moment, c’est du 50-50.  Mais je suis quelqu’un d’optimiste donc je reste confiant. Après en interne, oui on discute avec les joueurs pour trouver une solution à sa signature. Et dire qu’ils ont refusé une baisse de salaire est faux. »

Propos recueillis par Laurent Mazure pour rclensois.fr

New Report

Close