5 partants pour 5 arrivées?

A l’occasion de la conférence de presse, Antoine Sibierski a révélé attendre le départ de 5 joueurs qui pourraient ainsi libérer la place pour autant de recrues. Si dans cette liste on peut être certain de 4 noms : Ali Mathlouthi, Chaouki Ben Saada, Hamdi Kasraoui et Samba Sow, le 5ème nom de cette liste est plus incertain, si dans un premier temps on pouvait penser à Alaedine Yahia, il pourrait s’agir aussi de Zakarya Bergdich, voir de Samuel Atrous :

Chaouki Ben Saada est toujours dans l’attente d’une réponse d’un club etranger, dans le cas ou cet piste n’aboutirait pas le milieu de terrain se tournera vers Arles Avignon chez qui les Sang et or se déplaceront justement ce vendredi, l’occasion de mettre tout le monde autour de la table.

Samba Sow, si le directeur sportif lensois n’a rien communiqué, le milieu de terrain interesserait fortement le Club Africain selon la presse tunisienne. Le club tunisien qui serait toujours en discussion également avec Ali Mathlouthi.

Quand à Hamdi Kasraoui, le directeur sportif indique que le gardien tunisien ne souhaite pas rester à Lens pour jouer les doublures, et que le Racing cherchera du coup son remplaçant, auquel cas Samuel Atrous serait cédé ou prété :

«Hamdi Kasraoui ne veut pas être numéro 2, ce que je peux  comprendre avec son statut d’International tunisien. Il travaille de son côté,  et nous également, pour qu’il puisse trouver un objectif sportif à la hauteur  de ses attentes, et qu’il s’y retrouve au niveau contractuel. Dans ce cas, un  nouveau gardien arriverait, ce qui inclurait le prêt ou le départ de Samuel  Atrous. Si on se met à la recherche d’un numéro 2, nous aimerions qu’il ait  entre 25 et 30 ans, avec l’expérience du haut niveau. »

Concernant les arrivées liés à ces départs, Antoine Sibierski indique qu’actuelement la priorité est d’homologuer le contrat de Déme N’Diaye, et ensuite de viser des joueurs libres :

«Il y a malheureusement de plus en plus de joueurs libres, car la difficulté  financière que rencontrent notamment beaucoup de clubs français fait qu’énormément  de très bons joueurs se retrouvent sans contrat. Je pense qu’au jour d’aujourd’hui,  tout le monde commence à être un peu plus sensible au fait de ne plus  essayer d’obtenir leur idéal financier. Ils ont plus tendance à se plier à la  réalité financière des clubs français.»

2 commentaires

  1. Illustration du profil de
    talisker

    Si ça dernière phrase se confirme et se vérifie alors dite donc!!! Quel progrés!!!

  2. Illustration du profil de
    MATLENS

    je connaissais pas Chouki ben Saasa!!!!

Les commentaires sont fermés.