RC Lens – Nîmes : des banderoles en vue du derby face à Lille dans les tribunes de Bollaert

Le derby aller, survolé par le LOSC (4-0), avait déjà vu les supporters des deux équipes faire monter la pression pendant deux semaines à coups de banderoles visibles sur les axes routiers de la région. Le match retour, qui se jouera le vendredi 7 mai à 21 heures, est également déjà dans de nombreux esprits. Ainsi, avant d’affronter Nîmes en L1, les joueurs artésiens ont découvert deux banderoles évoquant la future opposition face aux Dogues.

PHOTO LUDOVIC MAILLARD – LA VOIX DU NORD – VDNPQR

Le message des Red Tigers souligne d’abord la bonne tenue des joueurs lensois cette saison. « Il y a 3 ans, nous avions la pire équipe de l’histoire du Racing ; cette saison vous êtes l’une des plus belles.» Un début de message qui fait écho à un autre, posé un soir de match lugubre du 12 mars 2018 perdu face à Bourg-en-Bresse (0-1) alors que Lens se traînait dans en bas de classement de L2. « Il y a vingt ans, on avait la meilleure équipe de l’histoire du club, maintenant, on a la pire. » Puis, la fin du message du jour face à Nîmes rappelle l’importance aux yeux des supporters du derby à venir : « Ne lâchez rien… Et pétez Lille ! »

PHOTO LUDOVIC MAILLARD – LA VOIX DU NORD – VDNPQR

Le Kop Sang et Or a lui aussi un message ciblant la rencontre à venir face aux Lillois. « J-12, faites de vous des héros. Éclatez-les ! »

Enfin, en tribune Trannin, les Galiboys ont par ailleurs posé une voile avec un supporter placé derrière les barreaux, renvoyant à la situation sanitaire imposant les matchs huis clos, et un message : « Enfermés chez nous, mais fiers de vous ! »

Depuis cette semaine, les supporters lillois ont quant à eux placé des banderoles sur les grilles de domaine de Luchin pour soutenir leurs joueurs avant un sprint final qui pourrait les amener au titre de champion de France.

Rappelons que le RC Lens n’a plus battu le LOSC depuis la saison 2007-2008 et un succès lensois à Amiens en Coupe de la Ligue (1-0, but de Luigi Pieroni).

Lire l'intégralité de l'article sur

New Report

Close