Mercato Lens : ça s’agite autour de Jonathan Clauss

En l’espace de quatre ans, Jonathan Clauss est passé de l’anonymat de la L2 à Quevilly-Rouen, à l’équipe de France. Bien évidemment, l’ascension express du natif de Troyes est due à son talent, à sa capacité à prendre le couloir, à délivrer des caviars (11 passes décisives cette saison, 4e meilleur passeur du championnat de L1) mais aussi à marquer des buts (5 en L1) sous les couleurs lensoises. Et à 29 ans, le double meilleur latéral droit de Ligue 1 et désormais international tricolore, dont le contrat se termine en juin 2023, s’interroge sur la suite à donner à sa carrière.

S’il avait déclaré en mars qu’il ne souhaitait pas quitter la cité artésienne l’été prochain, son avenir est aujourd’hui un peu plus flou comme il l’a déclaré samedi soir sur Canal+ après le match nul arraché de haute volée par les Lensois face à Monaco. «L’avenir est pour l’instant encore flou. On sait très bien que ça va discuter, forcément. […] On le voit ce soir, c’est extraordinaire comme club, ça vous touche profondément, ce n’est pas que le foot, c’est tout ce qu’il y a autour. C’est dans le cœur, c’est dans le sang. Si je suis amené à partir, ça me fera grand mal, mais c’est la vie d’un footballeur et si je reste, ce sera avec grand plaisir.»

Des déclarations qui peuvent donc faire trembler les supporters Sang-et-Or d’autant que les courtisans pour récupérer l’international tricolore, dont la valeur est estimée à 20 M€ par le RC Lens, sont nombreux. Nice l’OM et l’OL en France sont sur le coup, mais n’ont pas entamé de démarche officielle. Mais les trois clubs français ne sont pas seuls à courir après le piston droit puisque l’aura de l’ancien de l’Arminia Bielefeld a dépassé les frontières hexagonales.

Selon nos informations, l’Atlético de Madrid est très intéressé par le profil du joueur. Il faut dire que le recrutement d’un latéral droit a été érigé en priorité du mercato estival. Avec le départ du patron Kieran Trippier cet hiver pour Newcastle, le départ acté d’un Šime Vrsaljko en fin de contrat et un Daniel Wass plus aussi souverain, c’est Marcos Llorente qui a beaucoup dépanné à droite ces derniers temps alors qu’il n’est pas du tout arrière droit. Dès lors, Jonathan Clauss pourrait avoir un vrai rôle à jouer chez les Colchoneros en cas d’arrivée à Madrid. À suivre.

Lire l'intégralité de l'article sur

9 commentaires

  1. Illustration du profil de lucky 56390

    Je préfère qu’il aille a l’Atlético, c’est un bon championnat pour lui.

    1. Illustration du profil de Fab76

      Il lui faudrait aussi une équipe qui joue en 3-5-2, çà lui va comme un gant.

  2. Illustration du profil de pugu2

    Il doit partir à l’étranger,car quand il va revenir à Bollaert, il sera ovationné et comme d’habitude nos anciens joueurs sont efficaces contre nous.

  3. Illustration du profil de Fab76

    Éventuellement, si il décide de partir, je lui souhaite le meilleur. L’Athletico me semble une bonne destination et il rejoindra Griezmann, ce serait pas mal.

    1. Illustration du profil de NicoLens

      Oui l’Atletico serait bien pour lui.

  4. Illustration du profil de lucky 56390

    S’il faut le vendre tant pis mais pas a une équipe de ligue 1.

    1. Illustration du profil de Fab76

      Après c’est lui qui décide. S’il veut faire une coupe d’Europe, il peut rester en L1 mais je ne le penses pas. Paris n’en voudra pas, l’OM, je pense qu’ils n’ont pas les moyens, Monaco n’est pas encore qualifié, Rennes, bof. Le mieux ce serait l’étranger… ou rester chez nous.

  5. Illustration du profil de NicoLens

    Il faut le vendre plus de 20M. Qu’irait-il faire à Lyon, qui ne joue pas l’Europe, ou à Nice pour jouer la C4 dans une équipe ultra-défensive. Ce n’est pas un arrière droit, il faut qu’il joue dans une équipe qui évolue en 3-5-2 ou en 3-4-3.

    1. Illustration du profil de Fab76

      S’il part, ce sera pour jouer l’Europe, surtout à son âge (presque 30 balais). Ce sera Marseille (s’ils ont les moyens) ou un club étranger.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close