Loïc Badé revient pour le crash-test nîmois

En attaque, Franck Haise devrait faire confiance aux hommes en forme : Ganago (3 buts) et Sotoca (2 passes décisives), soutenus par Kakuta (3 buts). Dans les couloirs, en l’absence de Michelin, Clauss est pressenti à droite, même si l’entraîneur a indiqué qu’il a d’autres solutions. Boura, qui a fini le match contre les Girondins, en est une, plus défensive. À gauche, Sylla, performant contre Bordeaux, devrait conserver sa place, même si Haïdara est lui aussi de retour.

Un vrai test de fiabilité

Le Racing s’attend à être secoué par un Nîmes très entreprenant aux Costières. Une équipe qui prend beaucoup de risques et joue de manière assez directe, ce qui lui a souri face à Brest (4-0), moins contre Rennes (2-4). « J’ai vu tous les matchs des Nîmois. Ils prennent quatre buts contre Rennes, mais auraient pu, eux aussi, en mettre quatre. On était en tout cas plus proche du 3-3, souligne Franck Haise. C’est une équipe qui a plein d’atouts, met beaucoup de présence devant le but et s’engage fort sur les centres. »

Il s’agira donc d’un vrai test de fiabilité pour les Lensois, qui ont encaissé deux buts à chacune de leurs deux premières sorties (à Nice, 2-1 ; à Lorient, 2-3), alors qu’ils ont concédé peu d’occasions. « Si on continue, je pense qu’on sera capables, tôt ou tard, à l’extérieur, de ne pas prendre de but », estime le coach lensois.

Lire l'intégralité de l'article sur
rclensois 5

New Report

Close