Ligue 2 : Joseph Oughourlian va augmenter le capital de Lens

Actionnaire ultra majoritaire du RC Lens, Joseph Oughourlian va remettre la main à la poche. L’homme d’affaires, résident londonien, a déjà injecté environ 46 M€ dans le club artésien depuis son arrive à l’été 2016. Le boss du fonds d’investissement Amber Capital, qui abonde en son nom propre, a annoncé aux représentants du personnel, le 8 avril, qu’il procéderait à une importante augmentation du capital de 30 M€ échelonnée au plus tard sur les cinq années à venir.

Pourquoi une augmentation de capital ?

Concrètement, le club du bassin minier est confronté à son modèle économique déficitaire (entre 3 et 4 M€ par an depuis le plan de sauvegarde de l’emploi de 2019) et donc à la nécessité pour son actionnaire de combler le manque. Les comptes dégradés font apparaître des fonds propres négatifs. Deux solutions se présentaient donc au RC Lens dans l’optique de son prochain passage devant la DNCG au mois de mai.

Soit il transformait les apports de son actionnaire en capital par un simple abandon de compte courant. Mais dans ce cas il aurait eu un résultat net positif soumis à l’impôt. La même situation aurait perduré pour la saison 2020-2021. Or un club qui a des fonds propres négatifs n’est pas éligible aux prêts garantis par l’État (PGE). Il ne peut donc pas bénéficier de l’aide de la BPI (Banque Publique d’Investissement). Soit il procédait à une réduction/augmentation de capital. Cela lui permettait d’effacer la perte de ses capitaux propres en incorporant une partie de son compte courant. C’est cette solution qui a été retenue.

Le club a estimé ses actifs à 30 M€

Actuellement, le club dispose de 46 M€ sur son compte courant : 36 vont être tout de suite affectés à cette opération d’annulation des dettes passées.

Les 10 M€ disponibles seront affectés à l’augmentation de capital, pour laquelle le club a estimé, avec son commissaire aux comptes, ses actifs à 30 M€ (valeur de son effectif). Il reste donc 20 M€ à apporter sur les saisons suivantes, dont 4 sont déjà prévus pour juillet. La loi lui octroie jusqu’à cinq ans pour le faire. Grâce à cette augmentation de capital, et à l’affacturage de ses créances sur transferts de la saison dernière (de l’argent de ventes qu’il devait percevoir mais qu’il attend toujours en raison du contexte sanitaire et économique), Lens va faire face à la crise du Covid-19 et à ses retards de trésorerie en utilisant, en relais (comme une avance avant recette), les Prêts Garantis par l’Etat.

publié le 20 avril 2020 à 11h51 mis à jour le 20 avril 2020 à 14h01

Lire l'intégralité de l'article sur
rclensois 5

New Report

Close