Lens renverse Reims et met la pression sur le PSG

On aurait pu résumer cette Ce vendredi, Lens avait pour objectif de revenir à trois petits points du PSG en s’imposant à domicile contre Reims. Malgré le contrôle de la possession, les Artésiens ne parvenaient pas à imprimer leur rythme dans le premier quart d’heure de la rencontre. Un début de match définitivement étrange pour les Sang et Or qui ont perdu Kevin Danso, expulsé après une poussette dans le dos de Marshall Munetsi. Une aubaine pour Folarin Balogun qui en a profité pour inscrire son 6e penalty et son 19e but en Ligue 1 cette saison (0-1, 23e).

Malgré sa faible réaction, Lens est parvenu à revenir dans la rencontre sur une erreur évitable de ses adversaires. Une bévue signée Emmanuel Agbadou, fautif sur Adrien Thomasson, qui a valu un penalty en faveur des Lensois que Przemyslaw Frankowski a transformé avec plein de sang-froid (1-1, 40e). Pourtant en supériorité numérique et semblant plus inspirés que leurs adversaires, les hommes de Will Still ne sont pas parvenus à faire la différence en phase offensive.

Au retour des vestiaires, la partie s’est emballée avec des locaux bien plus incisifs que lors du premier acte. Openda a testé les gants de Yehvann Diouf (50e) avant que Folarin Balogun ne lui réponde (53e). Dans cette partie qui s’est dès lors jouée à couteaux tirés, il fallait un brin de génie pour faire basculer cette partie. Et comme souvent au stade Bollaert cette saison, cette flamme est venue de Seko Fofana. Trouvé entre les lignes aux 30 mètres, l’ancien de Manchester City s’est retourné pour dribbler deux joueurs et armer une frappe imparable pour Yehvann Diouf (2-1, 55e). Un sacré bol d’air pour le public lensois qui a exulté sur cette inspiration.

Les Rémois ont alors poussé et ont joué leur va-tout pour tenter d’égaliser. Enchaînant les corners et tentant de mettre leur supériorité numérique à profit, Reims a cru pouvoir bénéficier de deux autres penalties mais Samba n’avait finalement pas touché Balogun (74e) et la main de Medina ne pouvait pas se siffler tant le défenseur argentin ne pouvait pas faire forcément mieux sur son tacle (84e). Finalement, leur manque d’inspiration les a condamnés à la défaite. Penauds, ils ne pouvaient pas aspirer à mieux ce soir face à des Lensois solidaires et qui, malgré une performance assez décevante, ont arraché la victoire au mental pour revenir provisoirement à trois points du PSG et entretenir leur rêve de titre.

Lire l'intégralité de l'article sur

9 commentaires

  1. #102407 darkk 184 -

    Oliver je pense qu’il voulait dire parfum ligue des champions

  2. #102384 Fab76 122 -

    @oliver : le titre de champion, il ne faut pas rêver, mais la deuxième place, alors là je ne dis pas non…

  3. #102383 Fab76 122 -

    les lensois y ont laissé leurs tripes sur le terrain, et enfin voilà une équipe qui mouille le maillot depuis 3 ans…. Bravo à tous ces joueurs qui font rêver tous les supporters…

  4. #102326 NicoLens 239 -

    Un mental et une condition physique à toute épreuve.

  5. #102320 oliver 60 -

    Vous le sentez, ce parfum de champion ? moi j’y crois de plus en plus.

  6. #102316 fidel 46 -

    Oui on va le faire!! cette équipe de Lens est d’enfer!! moi Barcelone à Lens l’année prochaine j’en rêve!!! félicitations à tous!! l’entraineur les dirigeants, les joueurs et surtout le public!! Allez Lens!!

  7. #102310 darkk 184 -

    C’est fou cet état d’esprit a ne jamais rien lacher meme quand c’est tres dur, voir l impossible et quel but de monsieur seko pfff époustouflant !!!

  8. #102302 pat.60 221 -

    Vous avez dit  » renversant  » ? Oui , oui lol..

  9. #102293 lucky 56390 97 -

    L’équipe est vraiment soudé ,ils n’ont rien lâché, bravo cette 2ème place ,ils ne l’ont pas volé.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close