Comment le «Chicoté» a conquis la planète foot

De quand date le tout premier Chicoté lensois ? Âme du vestiaire, le gardien Jean-Louis Leca situerait l’événement le 2 mars 2020, après la victoire, mémorable, au PFC (0-2). Ça aurait été symbolique, puisque cela correspond à la prise de fonction de Franck Haise. Mais non. Dans la série documentaire De sang et d’or, on peut voir un Chicoté dès le 21 décembre 2019 (victoire 1-0 contre Niort).

Arrivé dans le vestiaire en Ligue 2

Juillet 2019. Yannick Cahuzac est recruté par Lens où il retrouve son pote corse Jean-Louis Leca. L’histoire du Chicoté est en marche… Photo Séverine Courbe

Une certitude tout de même : le rituel a été initié par Yannick Cahuzac, avec la complicité de Jean-Louis Leca. À l’origine, les deux copains corses le chantaient en privé pour s’amuser avec leurs enfants, se souvient le second. Capitaine de l’équipe, « Cahu » l’a ensuite importé dans le vestiaire : « Les chants d’après-match, les cris de guerre, ne me convenaient pas. J’ai dit : « J’ai une idée ». Et j’ai commencé à le chanter », assurait-il à nos confrères de L’Équipe en janvier 2023. Les deux hommes l’avaient-ils entendu ailleurs auparavant ? Jean-Louis Leca n’en a pas le souvenir, Yannick Cahuzac pense l’avoir vu passer sur les réseaux sociaux.

Lire l'intégralité de l'article sur

3 commentaires

  1. #102774 pat.60 221 -

    Perso , j’aime pas du tout et j’ai pourtant le sens de l’humour !

  2. #102738 NicoLens 239 -

    Je n’aime pas trop ce chant, trop chambreur.

  3. #102717 darkk 184 -

    Oui je sais qu’il ne fait pas l’unanimité mais je l’aime plutot.

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close