Un nul au terme d’un match passionnant

Continuer sur sa belle série ou s’arrêter brusquement en route, dans un match charnière face à Guingamp. La victoire n’a pas été au rendez-vous mais, pendant 1h30, l’équipe d’Eric Sikora a livré une prestation de toute beauté et prouvé qu’elle pouvait voir plus haut. 

Qu’il est beau à voir ce Lens là. Bollaert s’est régalé, Guingamp l’a constaté mais a miraculeusement survécu. Des vagues Sang et Or ont déferlé pendant 90 minutes sur les buts de Samassa sans réussir à tromper plus d’une fois la vigilance de ce dernier. A droite, à gauche, au centre, N’Diaye, Nomenjanahry ou encore Touzghar en ont fait voir de toutes les couleurs. Etouffés, les Bretons ont flairé le  hold-up. Frôlé seulement. Alors que Valdivia s’était essayé de loin, Fauré ouvrait le score sur un ballon repoussé par Riou après un tir de Fauré (12e). Loin d’être abattu, le Racing repartait illico à l’attaque et égalisait d’une maître tête de Touzghar sur un centre de Démont (15e). Le ton était donné. Les débordements se multipliaient, les centre et les coup-francs aussi. Mais à chaque fois, Samassa, le portier guingampais, s’interposait proprement et venait soulager une arrière-garde au bord de la rupture. La mi-temps était salvatrice pour les joueurs de Jocelyn Gourvennec, complètement dominés et impuissants face aux Sang et Or. La pause allait-elle calmer les ardeurs artésiennes et réveiller les Bretons ? Loin de là. La belle partition lensoise se poursuivait et faisait écho aux Stentors, venus sur la pelouse de Bollaert chanter d’une même voix les Corons.

Royal Samassa

Et c’est à nouveau Valdivia qui donnait l’impulsion d’une frappe aux 25 mètres de peu au dessus du cadre de Samassa (47e). L’heure de jeu approchait, le moment choisi par le gardien guingampais pour enchaîner les parades. Sur un excellent tir tendu de N’Diaye en dehors de la surface, Samassa s’envolait et, d’une claquette, sortait le ballon d’une lucarne promise (61e). Dix minutes plus tard, c’était au tour de Baal de faire briller le portier adverse (70e). Sur un numéro de Touzghar, accroché dans la surface, Baal suivait et décochait une frappe soudaine bien repoussée par Samassa. Puis buteur de la tête, Touzghar manquait cette fois d’adresse pour mettre au fond le beau centre adressé par Ludovic Baal. Et Bollaert poussait ses joueurs dont la prestation n’avait pas d’équivalent cette saison. Mais, et malgré les entrées de Plumain et Pollet, Lens ne trouvait pas la clé et continuait de buter sur une défense héroïque. Le point du nul ne peut ressembler à une défaite, tant cette formation artésienne s’est montré sous son meilleur jour. Mais devant, elle s’est tout simplement inclinée devant l’excellent Samassa et le froid réalisme breton. 1-1, Lens méritait mieux mais aura confirmé qu’il faudra compter avec lui cette saison. Bollaert ne se trompait pas et ovationnait ce Racing qui continue de donner un plaisir non feint à ses supporters.

Laurent Mazure

5 commentaires

  1. #49054 Illustration du profil de anbrmagelu 1

    lens a réalisé le match le plus abouti depuis le début de la saison.Du mouvement, des occasions de but.Lens méritait mieux!Dommage.Mais dans ce match lens a montré ses limites;
    – sur le plan offensif, lens joue avec qu’ un attaquant, touzghar est bien seul dans la surface de réparation, n’diaye , nomenjanahary n’ont pas l’aptitude de se projeter dans cette surface, encore moins au second poteau
    – sur le plan défensif, les arrières latéraux sont des hommes de couloir, peu à l’aise dans le jeu aérien.Dès qu’ un arrière central compense la montée du latéraux, il y a danger.
    Quant aux remplacements tardifs ,poste pour poste, cela laisse à penser que le banc n’est pas si bon , ni qu’il existe d’autre tactique de jeu

  2. #49051 Illustration du profil de Lensois66 22

    C’est vrai que ce soir on doit reconnaître que nous avons vu un grand match de la part du Racing. Je suis d’accord avec ce qui se dit ici, un match nul à la maison n’est pas un bon résultat et c’est clair que ce match on doit le gagné cent fois. Un bon finisseur est de mise, c’est ce qui nous a encore fait défaut ce soir. Il va falloir encore prendre des points à l’extérieur, ce que Lens fait de mieux cette saison.

  3. #49050 Illustration du profil de dedelevago 37

    un NUL à domicile N’EST PAS UNB BON RESULTAT. LENS aurait dû gagner ce match contre un meilleur classé que lui, et surtout, pour limiter le retour de certains clubs. Or, ce résultat laisse LENS sous le retour de LE HAVRE; pour moi, même si ce fût un beau match, cette soirée restera maussade pour moi. Ce ne sont pas avec des NULS que LENS espère revenir sur NANTES, MONACO, CAEN, GUINGAMP (l’adversaire du jour); de cette 18ème journée, outre Monaco Nimes (nul) TOUS LES CLUBS QUI RECEVAIENT ONT GAGNE. C’est à dire que tous les clubs gagnats on repris chacun 2 pts sur LENS. Quel gâchis. Il faut vous refaire une santé les gars, sinon, vous resterez en deuxième division bien longtemps.

  4. #49049 Illustration du profil de dedelevago 37

    un nul à domicile N’EST PAS UN BON RESULTAT; Cependant, depuis l’arrivée d’Eric, LENS n’a

  5. #49048 Illustration du profil de Racingclubdelens62 20

    un tueur !!!!! il faut un tueur et on pourra penser a la monter en L1

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close