RC Lens-Rennes : Réactions

Antoine Kombouaré : « Le seul reproche que je ferai à mes joueurs, est d’avoir perdu le match. J’ai aimé la façon dont on s’est comporté, même si l’on n’a pas été capable de marquer. J’ai aimé leur engagement, leur état d’esprit et la capacité à bousculer cette équipe de Rennes, comme on avait prévu de le faire. Mais il y a ce but qui nous fait très mal, juste avant la fin de la première mi-temps. En deuxième mi-temps, on est repartis avec des arguments offensifs. J’ai regardé en vitesse les stats : on a 13 frappes, 37 centres. En deuxième mi-temps, Rennes n’a qu’un centre devant le but. Cette équipe rennaise est venue ici pour défendre. Elle a refusé le jeu mais on s’attendait à ce qu’elle procède de cette façon-là… Aujourd’hui, c’est très dur pour les joueurs, et c’est pour ça que je suis déçu pour eux… Ce sont des petites erreurs qui, à chaque fois, nous coûtent la perte des points. Mais ce que je ne veux surtout pas, c’est que l’on baisse les bras. Il n’y a pas de résignation de la part des joueurs… On a les vents contraires, la réussite qui nous fuit. Ca ne veut pas sourire mais on essaie. On fait tout pour sortir la tête haute de nos matchs. On peut être déçu du résultat mais pas de la façon dont on a joué. »

Philippe Montanier (entraîneur du Stade Rennais) : « Ce match était important. On courait après cette victoire depuis un moment. Et puis, on voit bien que lorsque l’on est dans la difficulté, le meilleur remède, c’est la victoire. Ces trois points font du bien. Ils ont été gagné au forceps, au courage, sur un terrain difficile… On a eu deux, trois situations de contres intéressantes. C’était un match qui s’est joué dans les duels. On a répondu présents mais c’était compliqué de bien jouer car ce terrain était vraiment compliqué pour les deux équipes. »
Jérôme Le Moigne (sur beIN Sports) : « On a fait une bonne première mi-temps. On a commencé le match comme on le voulait, avec beaucoup d’agressivité, un bloc assez haut, en allant les chercher. Mais, en ce moment, dès que l’on fait une faute, on le paie cash. C’est dommage, avec la prestation que l’on fait, mais on ne va pas lâcher. On montre de belles choses. A nous de concrétiser, même si cela devient urgent. On le sait… Il y a beaucoup de déceptions à l’issue de ce match. »

Benoît Costil (gardien rennais, sur beIN Sports) : « Toutes les équipes s’accrochent, à l’image de Lens. On voit qu’ils ne lâchent rien, même si, aujourd’hui, ils n’ont pas été récompensés de leurs efforts. Tout le monde se bat… On s’attendait à ce match-là. Mais comme on se l’était dit avant, l’équipe qui marquait en premier allait prendre un bel avantage. C’était dur de se créer du jeu. Il ne fallait pas se mettre en danger, et tout mettre devant… J’imaginais bien qu’avec l’entrée d’attaquants de grande taille, il allait y avoir un ballon, une intervention à faire. C’est ce qui s’est passé. J’ai pu faire l’arrêt, et on a pu ramener les points. »

2 commentaires

  1. Illustration du profil de
    chtilensois

    Nous on fait un cadeau par match et maintenant toutes les équipes le savent et après, contre 10 défenseurs c’est difficile, Angers, merci qui… Non ils ont bien joué le coup et profité de la grosse erreur de Riou.
    Je sais contre PSG on va faire un super mach et je crois qu’il va y avoir des surprises, si, si…

  2. Illustration du profil de
    gérard

    Vraiment pas de chance, les Lensois…Les Rennais avaient justement besoin de se re »LENSER et ce sont une fois de plus les « sang et or » qui en font les frais !! Mais on les aide bien aussi avec nos cadeaux même si Nôel est très loin??

Les commentaires sont fermés.