Correa « Cette équipe n’est pas faite pour monter »

À la veille de la rencontre de haut de tableau Nancy-Lens, Pablo Correa nous en dit plus sur l’AS Nancy-Lorraine et ce nouveau départ dans son club…

RCLensois : Vous avez presque tout connu avec l’AS Nancy Lorraine. Il existe un lien spécial avec ce club…

Pablo Correa : Mon premier passage s’est révélé assez fructueux, avec des débuts en fond de Ligue 2 en 2002 jusqu’à la remontée en 2005. Les résultats sont arrivés rapidement : nous avons réussi à nous installer durablement en 1ère Division puis remporter la Coupe de la Ligue dès notre première saison. Nous sommes même allés dans l’imprévu, en disputant deux fois la coupe d’Europe, ce travail fut assez chouette…

Puis le départ en 2011. Mais vous n’avez jamais réellement quitté le club.

La famille vit depuis 16 ans à Nancy, il aurait été difficile de s’installer ailleurs. Lorsque je n’étais plus entraîneur, je conservais cet intérêt pour les résultats de l’équipe, le jeu… Même si je n’allais que très rarement au stade afin de ne pas perturber la vie du club.

Et maintenant, repartir avec l’AS Nancy Lorraine en Ligue 2, n’est-ce pas un « retour à zéro » ?

Je le prends plutôt comme un défi. C’est ce qui m’a amené à revenir. Je me refuse de croire qu’on ne peut pas répéter certaines choses, même si tout n’est pas pareil que durant mon premier bail. Simplement, on ne peut pas tout prévoir et je combats l’idée de dire qu’un retour ne se passera pas aussi bien que la première expérience.

Vous reprenez donc l’équipe première à la mi-octobre. Avec la montée comme objectif ?

Non. On a forcément envie de retrouver quelque chose qu’on a connu, mais cela ne se fera pas par hasard. Cette équipe n’est pas faite pour monter, la rétrogradation a nécessité un rééquilibrage financier, conduit à un encadrement de la masse salariale, l’obligation de vendre des joueurs… Le président n’a pas fixé la pression d’une remontée immédiate, nous cherchons avant tout à retrouver le goût de la victoire, défendre les valeurs du club.

Nancy n’a toutefois pas vocation à végéter en Ligue 2…

Regardez Nantes, Montpellier, Lens… Il leur a fallu (ndlr : et faut encore pour le cas lensois) un laps de temps pour retrouver l’élite. J’aimerai qu’il ne soit pas aussi long mais cela n’est pas programmable à l’avance.

En revanche, les résultats plaident en votre faveur (5 victoires ; 2 défaites). Qu’avez vous apporté au groupe ?

À mon arrivée au club le mois dernier, j’ai rencontré une certaine fatalité. Pas seulement au niveau des joueurs ; même le public se disait « On est en Ligue 2, après tout, ce n’est pas si grave ». N’étant pas dans cette situation d’échec, j’ai pu apporter de la fraîcheur, je suis arrivé avec l’envie de montrer qu’il était possible de changer les choses. Je veux que joueurs comme spectateurs puissent prendre beaucoup de plaisir, en voulant gagner des matches.

A suivre…

Tous propos recueillis par Philippe Dard

4 commentaires

  1. #62311 chtilensois06 97 -

    pablo dit que ce n’est pas une équipe pour monter donc ils ont aussi des problêmes financiers,donc ils vont vendre des joueurs(comme nous) mais nous grace à gervais et azis tout ça c’est derriere nous!!!

  2. #62304 Jarzong 19 -

    Lens contre Nancy à Nancy c’est pas le top je crois… ça va être extrêmement dur ! Il y a la pelouse qui est du synthétique aussi…

  3. #62297 pat.60 222 -

    Corréa ou l’art d’endormir son monde …. Méfiance !!!!

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close