Lens-Tours : Les réactions lensoises

Sur le site officiel du RC Lens, Yohan Demont, Adil Hermach, Jean Guy Wallemme et le président du racing Gervais Martel, s’expriment sur le match nul face à Tours. Pour eux, ce point pris est encore un frein dans la course pour la montée. Cependant, ils gardent en tête la deuxième mi temps des Sang et Or, bien plus ambitieuse que la première, où Tours avait même failli marquer sur penalty  :

Gervais Martel 

« C’était un match très disputé. Tours est une bonne équipe. Elle ne reste pas sur une série de six matchs sans défaite pour rien. Ils auraient pu aussi gagner le match avec le penalty et deux ou trois occasions assez nettes en seconde mi-temps. Nous aussi vers la fin, dans les dix dernières minutes. C’est vrai qu’on frappe sur le poteau. Malheureusement, on peut dire que le match nul est équitable pour les deux équipes. Mais bon cela prouve ce que l’on dit souvent : on a de la difficulté à gagner nos matchs à Bollaert. C’est quand même assez récurrent depuis plusieurs semaines. C’est malheureux par rapport au soutien de ce formidable public que l’on voit à chaque match. On reste quand même en tête pour l’instant, même si on ne peut pas se contenter de cela. Il va falloir aller chercher les points à Amiens, la semaine prochaine, contre une équipe qui joue le maintien. Tous les matchs sont compliqués, et on sait ce qui nous attend… En tous cas, ce n’était pas le même  match que le nul contre Troyes. Contre Troyes, il n’y avait pas de jeu et certainement une envie moindre. Là, on ne peut pas dire que l’on n’était pas dans le match et qu’on n’a pas eu l’envie. Après le résultat est le même. Mais ce n’est pas comparable… Les supporters viennent pour voir des victoires. Je comprends bien sûr que les supporters soient inquiets. C’est logique : on a eu plusieurs fois l’occasion de faire le break et on ne l’a pas fait. Maintenant, il ne faut pas non plus tomber dans l’excès inverse. On a le droit d’être inquiet parce que rien n’est joué mais il ne faut pas non plus tomber dans un pessimisme exagéré. Aujourd’hui, encore une fois, nous avons toujours notre destin en main, et on a quand même un peu de marge par rapport au quatrième. »

Jean-Guy Wallemme

« C’est un bon résultat au vu de la première mi-temps et cet arrêt de Vedran [Runje] mais, au vu de la deuxième mi-temps, je ne peux être que déçu car nous avons eu beaucoup d’occasions mais pas le petit coup de pouce du destin. Nous avons développé un meilleur jeu que dans les matchs précédents mais, à l’arrivée, nous ne prenons qu’un point… Je ne suis pas inquiet car il nous reste neuf matches, et nous avons désormais une avance de sept points sur le quatrième. Je compte bien reprendre, lundi prochain à Amiens, les points perdus ce soir. Depuis la première journée, on est attendu à chacune de nos sorties. Dès lundi, il faudra répondre par les actes, c’est-à-dire en marquant un but de plus que l’adversaire car jouer mieux sans prendre les trois points de la victoire, n’est pas suffisant. »

Adil Hermach

« Depuis cinq matchs, c’est vrai que nous n’avançons pas beaucoup mais nous sommes toujours leader. Il reste neuf matchs, donc encore beaucoup de points à prendre. J’ai confiance dans ce groupe pour conserver l’avance que nous avons sur le quatrième. Nous seront présents jusqu’au bout… Sur la physionomie de cette rencontre, tout n’est pas à jeter. Nous avons produit davantage de jeu que lors de nos dernières sorties. Mais à l’arrivée, nous n’avons pas marqué. Pour plusieurs raisons : le manque d’efficacité devant le but, le manque de réussite également, mais surtout à cause d’un excellent gardien qui a sorti le match de sa vie ! Encore une fois, contre nous, toutes les équipes font un grand match. Nous le savons… Mais il est hors de question de commencer à regarder derrière nous, d’autant que nous avons toujours sept points d’avance sur le quatrième. »

Yohan Demont

« C’est peut-être gênant de ne pas avoir pris les trois points, ce soir, mais gardons à l’esprit qu’il faut calculer l’avance sur le quatrième. Aujourd’hui, avec sept points, nous avons quand même un petit matelas… Je regrette notre manque d’efficacité en deuxième mi-temps. Le gardien a certes sorti un grand match mais ce n’est pas que ça. Je continue à croire que c’est nous qui détenons la clé… On ne va rien lâcher. Et pourquoi pas renouer avec la victoire, dès lundi, à Amiens. »

Propos recueillis par Laurent Marly et Fabien Simon pour rclens.fr

2 commentaires

  1. Illustration du profil de
    Alex62

    Demont a été très bon hier, malheureusement, je crains que si on ne monte pas en Ligue 1, il décide de quitter le navire aussi!

  2. Illustration du profil de
    tonigoal59

    j’aime bien le discourt optimiste de yohan, ça prouve qu’il est motivé! maintenant un club de notre statut devrait assumer son rang et terminer en tête du classement, enfin si on me dit qu’on finit 3ème en fin de saison, je signe de suite!

Les commentaires sont fermés.