Lens fait chavirer Bollaert

Sortir Rennes relevait d’un exploit, Lens l’a fait. Sans complexe face à la supériorité technique bretonne, le RC Lens s’est montré courageux et réaliste pour venir à bout de l’équipe de Frédéric Antonetti. 2-1, Lens s’offre son billet pour le prochain tour. 

L'explosion de la Delacourt après l'ouverture du score de Jérôme Le Moigne.
L’explosion de la Delacourt après l’ouverture du score de Jérôme Le Moigne.

On n’en demandait pas plus. Rennes, quatrième de Ligue 1, n’était pas venu pour faire cadeau de ce 32e de finale de coupe de France. Articulée autour de M’Vila et Féret au milieu, l’équipe bretonne comptait déséquilibrer la formation artésienne. Redoublant de passes au milieu du terrain, alternant les combinaisons sur l’aile droite et gauche, Rennes affichait les qualités conformes à son rang. En face, le Racing redoublait d’effort et de vigilance pour colmater les trous et ne pas rapidement compromettre ses chances. Mais parfaitement organisait, le RC Lens délaissait volontiers la possession du ballon afin de proposer un bloc compact et sans aucune fissure. Sur la seule offerte à Erding, l’ancien parisien ne cadrait pas sa reprise aux six mètres et permettait aux artésiens de rester devant (30e). Devant, oui. Car quelques minutes auparavant, sur l’une des rares incursions lensoises en première période, les filets de Diallo avaient tremblé, tout comme les gradins du stade Bollaert. Sur un coup-franc de Valdivia mal renvoyé par la défense rennaise, Yoann Touzghar en profitait pour centrer sur Jérôme Lemoigne qui plaçait une tête déviée dans son propre but par Mensah (26e). Son portier ne pouvait que constater la réalité, les Sang et Or s’offraient le droit d’entendre les 15 000 supporters exulter. Solidité défensive, réalisme offensive, abnégation et solidarité à toute épreuve, tous les éléments étaient réunis pour s’entrouvrir les portes des seizièmes. Après le repos, la physionomie de la rencontre ne changeait pas. Empêtrés dans l’entonnoir lensois, les Rennais ne parvenaient pas à venir mettre à contribution Rudy Riou.

Jérémie Béla a montré tout son potentiel face aux Rennais.
Jérémie Bela a montré tout son potentiel face aux Rennais.

Un csc pour la qualif’

Des corners, des centres, mais aucune occasion digne de ce nom. Timide offensivement comme son compère Yohan Démont, Rémy Bonne n’avait aucune difficulté à faire barrage à Vincent Pajot et Théophile-Catherine. Une bonne première apparition pour le jeune lensois, tout comme la prestation livrée par l’ensemble de ses partenaires. L’apport des jeunes comme preuve flagrante, telle la débauche d’énergie de Jérémie Béla sur le flanc droit de l’attaque. Percutant, le jeune sang et or aura fait souffrir Mavinga tout au long du match. Avec peu d’espace en première, avec des boulevards en seconde. De l’autre côté, Nomenjanahary n’était pas en reste. A l’issue d’un raid en solitaire, il adressait un centre que Pollet, devancé de peu, ne pouvait reprendre (72e). Et quand il abandonnait son couloir, Ludovic Baal lui venait en aide. Nouveau centre lensois, nouvelle chaude alerte pour l’arrière garde bretonne. Le break était tout proche. Pollet, des vingt mètres, obligeait Diallo à détourner en corner une lourde frappe (81e). Mais Rennes avait de la ressource. Sur un contre, Julien Féret, esseulé à gauche, venait égaliser et refroidir Bollaert (83e). La suite ? A donner des frissons. Fraîchement rentré en jeu, Ange-Freddy Plumain, côté gauche, adressait un centre à destination de Le Moigne. Le capitaine passait au travers, pas Théophile Catherine qui, en voulant dégager, lobait son propre gardien. Un deuxième csc pour venir valider la qualification du Racing et montrer que le doute n’existait plus dans les rangs du RCL. Les couleurs sang et or ressortaient, les chants redoublaient d’intensité. Bollaert pouvait saluer les siens, Lens sera au rendez-vous du prochain tour.

Laurent Mazure, au stade Bollaert-Delelis

3 commentaires

  1. Illustration du profil de riobravo

    Du coeur, de l’envie, de la gnac…Du Lens quoi !!! Bravo !!!

  2. Illustration du profil de jimbo6230

    des contres-son-camp plus que provoqués….logique victoire de nos chers lensois…

  3. Illustration du profil de bichouno62

    excellente dynamique.La chance de l’équipe qui en veut..Enorme

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close