Lens démarre du bon pied

Favori mais en retard sur la préparation, le RC Lens recevait le CA Bastia pour le compte de la première journée de Ligue 2. Après une première mi-temps assez terne mais dominée par les hommes d’Antoine Kombouaré, Danijel Ljuboja a libéré tout à stade sur penalty et a offert la victoire aux siens. 

Une Trannin pleine au 4/5e, une Marek complète, il y avait bien un air de renouveau dans ce Bollaert-Delelis. Une ambiance survoltée pour la première sortie de la saison à domicile. Mais ça, on en a l’habitude. Plein de bonnes intentions, le Racing a pourtant eu du mal à mettre en route. Les quelques enchaînements prometteurs ne permettaient pas aux coéquipiers de Pablo Chavarria de trouver le décalage. Par deux fois, Danijel Ljuboja puis Yoann Touzghar manquaient pourtant de peu d’ouvrir la marque. C’est d’abord le second qui se signalait d’une reprise captée sans problème par Lombard (23e). L’ancien parisien, lui, était à la conclusion d’une belle action collective côté droit. Mais sa frappe du gauche voyait le montant se dresser contre elle (36e). Une minute plus tard, Lalaïna Nomenjanahay s’essayait également. Mais une nouvelle fois, il manquait de puissance pour prendre à défaut le portier corse. Du côté d’Alphonse Aréola, rien à se mettre sous la dent. Parfait dans ses prises de balles, il n’a pas eu un seul arrêt à effectuer. Preuve de la pauvreté offensive affichée par un CA Bastia davantage intéressé par le point du nul. Malheureusement pour eux, ce point n’existera pas. La faute à une seconde période bien plus enlevée et à la première réalisation de Danijel Ljuboja.

Un penalty libérateur

Assez quelconque contre Charleroi en amical, l’ancien strasbourgeois s’est montré intéressant à la pointe de l’attaque lensoise. Ses déviations ont souvent fait mouche, ses prises de balle également. Mais c’est sur penalty qu’il ouvrait le score. Lancé dans la profondeur, Yoann Touzghar était crocheté par Lombard. Laurent Duhamel n’hésitait pas. C’est du gauche que le numéro 28 artésien transformait l’offrande (51e). En pleine lucarne. Les 27 377 supporters de Bollaert pouvaient exulter. Ensuite, Lens continuait sa domination mais baissait le rythme de cette rencontre. Néanmoins, le dernier quart d’heure offrait son lot d’occasions. Une pour Yoann Touzghar. Sur le côté droit, Pablo Chavarria adressait une galette au meilleur buteur sang et or du dernier exercice. Seul au second poteau, il manquait pourtant de justesse pour trouver le cadre (77e). Puis c’était encore au tour de Ljuboja d’inquiéter le gardien corse. Mais la frappe enroulée de l’extérieur de la surface voyait une claquette la repousser (80e). On en restait là. Lens n’a pas manqué son entame de championnat. Beaucoup de réglages doivent encore être effectués. Mais ce succès va permettre aux hommes d’Antoine Kombouaré de préparer sereinement le déplacement corsé à Dijon.

Laurent Mazure, au stade Bollaert-Delelis

1 commentaire

  1. Illustration du profil de Alfa62

    La saison est bien partie !

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close