Kombouaré: « Je m’en méfie terriblement »

A la veille du match face à Laval, Antoine Kombouaré fait le point sur son équipe et sur les enjeux du week end :

« Si on regarde notre dernier déplacement à Dijon, on est pas tout à fait satisfait de l’entame de match, on s’est fait bousculé. Après on revient très fort et on fait une très bonne deuxième mi temps. Concernant le match contre Auxerre, il y a forcément à dire sur notre capacité à mieux défendre, à moins perdre des ballons et à moins se mettre en danger, et on est encore perfectible, on est encore dans la situation où on travaille pour améliorer et je découvre encore les joueurs. Je prends tout le mois d’Août pour juger de la valeur de cette équipe et ca fait partie des matchs où on est en phase d’apprentissage.

L’entraineur lensois évoque également cette équipe Mayennaise dont il faudra se méfier :

« Laval est un match piège, j’ai essayé de dire cela aux joueurs. Si on analyse leurs défaites, ils perdent en fin de match. Ils maitrisent leurs matchs mais n’ont pas de réussite. Ils sont fragiles sur leurs fins de match. (…) Leur équipe est organisée en 4-5-1 avec un milieu très dense, je m’en méfie terriblement. En plus, elle va jouer Lens. Elle va donc être très motivée ! »

Antoine Kombouaré parle également de son équipe et de ses premiers résultats :

« On est content des résultats mais on veut toujours s’améliorer et corriger les imperfections qu’il y a eu dans les matchs. Les résultats c’est bien, il faut être capable de gagner. Dans cette Ligue 2, il y a beaucoup d’équipes de qualité, entre Angers, Caen, Clermont, Auxerre, Brest, Dijon etc… le championnat sera compliqué, on le sait. Sur ce que l’on voit, Lens peut tirer son épingle du jeu, on travaille pour mais la vérité reste celle du terrain, à savoir la compétition. On fait les corrections à l’entraînement, on travaille mais les clés, ce sont les joueurs qui les ont sur le match : capacité à gérer la pression, bien défendre quand il le faut, jouer pour aller de l’avant, se créer des occasions et marquer des buts. Nous, on leur donne les clés à l’entrainement, on donne des idées, on trouve des solutions, on fait beaucoup de vidéos, montages individuellement et collectivement et on travaille ensuite tout cela à l’entraînement. Mais avant tout, j’aime voir mes joueurs résoudrent les problèmes eux-mêmes sur le terrain. On a des armes et il va falloir s’appuyer dessus demain. ».