Hold-up en Côte d’or

Deuxième déplacement d’affilée pour le Racing. Après Le Havre (2-2), Lens se déplaçait à Dijon avec la ferme intention de revenir avec un succès qui lui échappe depuis deux mois. Invincible avant la partie, le RCL ne l’est maintenant plus. Dijon, deuxième formation à vaincre l’équipe d’Eric Sikora.  (Photo La Voix du Nord)

C’est fait, Lens est tombé. Offensivement comme défensivement, Eric Sikora avait demandé à ses joueurs un zeste de réalisme en plus afin de passer du point du nul aux trois de la victoire. Un souhait vain, et de loin. Dans les deux surfaces, le RCL a pêché et s’est finalement incliné. Il fallait bien que la belle invincibilité se termine, il est dommageable que cela soit à l’issue d’une rencontre dominée de bout en bout par un « très bon » Racing dixit Sikora. Un but devait néanmoins venir récompenser la belle débauche d’énergie et la combativité artésienne. Il est arrivé de la gauche, là où Lalaïna Nomenjanahary a régné en maître. Le Malgache, usant de sa vitesse pour déstabiliser son vis-à-vis Marié, a déposé tout le monde avant de centrer en retrait pour Yoann Touzghar. L’attaquant artésien ne pouvait que pousser la balle au fond des filets et ramener sa formation dans la course. Une nouvelle folle remontée était alors espérée (58e, 2-1). Mais d’égalisation il n’y aura point et les occasions se raréfieront. Seul Touzghar, encore lui, fera passer quelques sueurs froides aux supporters dijonnais. En bout de course, l’ancien Amiénois se détendait de tout son long pour reprendre de volée un centre de Pierrick Valdivia. Ne pouvant ajuster sa frappe, le ballon s’envolait derrière le but de Reynet (70e). Les rentrées de Plumain et de N’Diaye n’y changeront rien. Pis, elles feront disparaître la fluidité du jeu artésien. C’est bien simple, pas un ballon de Dème N’Diaye n’est arrivé à destination… Non, Lens n’a pu refaire le coup ce soir. La fois de trop sûrement. La faute à quelques erreurs mais surtout à la malchance. Criante sur la pelouse de Gastond Gérard.

Deux barres et deux buts

Le festival des occasions vendangées et de la domination sang et or commençait dès la douzième minute. Mis sur orbite sur son côté gauche, Lalaïna Nomenjanahary crochetait Marié à l’entrée de la surface et n’avait plus qu’à mettre à contribution Reynet. Mais le gardien dijonnais repoussait la tentative du Malgache. Dijon reculait et sa défense s’endormait. Sur un mauvais renvoi de Marié dans l’axe, Valdivia récupérait et transmettait le cuir à Touzghar, seul aux seize mètres. Après un contrôle, le numéro 7 artésien enveloppait sa frappe à ras de terre. Trop peu, malheureusement. Elle viendra s’écraser sur le montant gauche de Raynet (16e). Changement de côté pour le Racing. Après avoir pilonné la défense par la gauche, Yohan Démont n’était pas en reste. Près du poteau de corner, l’arrière droit laissait sur place deux dijonnais avant de décaler dans l’axe Jérémie Bela. Le jeune sang et or décochait une lourde frappe que Reynet claquait au dessus de sa barre (22e). Les vagues artésiennes déferlaient et Dijon souffrait. Inlassablement, le milieu récupérait et distillait devant. C’est à nouveau de Lalaïna Nomenjanahary que le danger venait. Sur un centre du Malgache, le portier bourguignon s’interposait mais renvoyait sur Jérôme Le Moigne. Ni une, ni deux, le capitaine lensois enroulait son tir. Le haut de la transversale était cette fois à la rescousse d’une formation à la dérive (28e). Proche de couler mais toujours devant. Car à peine le match entamé que Brice Jovial avait fait parler la poudre sur un coup franc aux 20 mètres (7e, 1-0). Devant donc, puis doublant la mise. A force de pousser, on s’expose aux contres meurtriers. Celui-ci est venu de la gauche. Et à la réception du centre, Bérenguer trouvait son bonheur en trompant, avec la précieuse aide d’un faux rebond, Rudy Riou… Deux occasions, deux buts, le réalisme était maximal. La dernière opportunité de la première période était à mettre au crédit de Le Moigne. Le capitaine artésien coupait la trajectoire du corner de Jérémie Bela mais, sur sa ligne, veillait Marié (43e). Malmené, acculé par Nomenjanahary, il sauvait les siens d’une réduction du score salvatrice. Lens ne remontera pas…au tableau d’affichage. Première défaite pour la bande à Siko depuis le 29 septembre dernier. Peut-être le début d’une nouvelle série, dès vendredi, avec la réception d’Ajaccio.

Laurent Mazure
lmazure@rclensois.fr

5 commentaires

  1. #49932 Illustration du profil de anthony62145 349

    Dégouté de cette défaite imméritée surtout que nous avons dominés tout le match. Victoire impérative contre le GFCO Ajaccio vendredi soir.

  2. #49904 Illustration du profil de blandiacum 61

    Il faut être réalistes très réalisites, Siko visait 6 pts contre le Havre et Dijon, seulement qu’un petit point, on peut être archidominé ou archidominé l’adversaire, il sera très difficile pour Lens d’atteindre ses objectifs, à 7 points du 3 ème si on ajoute Guingamp, Angers, Dijon et maintenant Nimes, par évident de se faire une place au soleil, je vois mal les lensois gagner beaucoup de matchs d’ici la fin de saison, je dirais qu’il manque quelques bons ingrédients pour réussir la recette!!!

  3. #49900 Illustration du profil de riobravo 40

    En 34 mn de jeu un poteau, une barre et un penalty non sifflé ! Hold up ! Mais c’est aussi ça le foot…
    Cela dit si l’attaque n’a peut être pas été « efficace » les actions étaient rondement bien menée.
    En revanche la défense aïe aïe ! Catastrophe ! Je persiste et signe en disant que si recrue il devait y avoir il serait peut être intellegent de regarder au niveau des défenseurs. Dumont out ! Coeff léger.! La défense panique à fond dès qu’un ballon arrive dans les 30 mètres …

  4. #49876 Illustration du profil de bichouno62 49

    affreux.Dijonnais de merde qui déclarent mériter la victoire.Quelle insulte

    1. #49884 Illustration du profil de DEBETHUNE 55

      l’equipe qui meritait de gagner c’est le racing et de loin, l’avenir nous appartient avec cette equipe, laissons la murir, ces jeunes sont trop bons

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close