Arles-Avignon-Lens: les échos d’après-match



Après chaque match, rclensois.fr vous propose de faire un retour en évoquant les différents épisodes marquants des rencontres. Voici les échos de l’après-match d’Arles-Avignon-Lens:

POLLET, LE BUTEUR ÉCLAIR

Le jeune attaquant était très attendu par le public lensois. Il ne l’a pas déçu. Sur le coup-franc suivant son entrée en jeu, l’ancien pensionnaire de la Gaillette a parfaitement dévié le ballon de la tête pour ouvrir le score. Après une première apparition avec l’équipe professionnelle du RC Lens il y a près de trois ans, il a marqué son premier but sur son unique tir du match. Face à la nombreuse concurrence en attaque, il a marqué des points samedi soir.

 

LE RETOUR DE RUNJE

Vedran Runje a retrouvé le maillot lensois à l’occasion du match de samedi. Cela faisait un petit bail qu’on avait plus revu le gardien croate dans les buts lensois. La dernière fois, c’était le 10 avril lors de la 32ème journée du dernier exercice. De l’autre côté du terrain, on retrouvait Vincent Planté dont c’était également le retour en championnat après une saison blanche en Ligue 1 du côté de Saint-Étienne.

 

CAPITAINE DEMONT

En dépit des déclarations de Jean-Guy Wallemme affirmant que le brassard reviendrait à nouveau à Éric Chelle cette saison, c’était bien Yohan Demont qui le portait samedi à Avignon. On peut toutefois s’attendre à un co-capitanat cette saison avec un brassard partagé entre les deux joueurs afin de diminuer leurs responsabilités.

 

BRASSARD NOIR

Les joueurs lensois portaient au cours de ce match un brassard noir en hommage à la maman de Michel Ettorre décédée ce vendredi. Gervais Martel et Jean-Guy Wallemme n’ont pas manqué de soutenir l’entraineur des gardiens en lui dédiant la victoire.

 

 « ON EST CHEZ NOUS »

Les joueurs lensois s’attendaient à une chaude réception du côté d’Avignon. Il n’en a rien été. Pour le premier match de Ligue 1 de son histoire, le public provençal n’a pas été à la hauteur de la fête. La tardiveté de la vente des places n’a pas permis de jouer la rencontre à guichets fermés. Seuls 10 881 spectateurs parsemaient les gradins desquels se sont fait entendre les 750 fidèles Lensois. Bien aidés par la Section de supporters de l’Étang de Berre dirigée par André Gros venus renforcer le parcage visiteur, ils se sont imposés dans les tribunes chantant à juste titre « on est chez nous! ».

 

SYSTÈME DE JEU

Jean-Guy Wallemme est revenu aux sources. Pour le match de samedi, il a en effet délaissé son 4-4-2 en losange testé durant la préparation pour revenir au 4-2-3-1 utilisé depuis deux ans. Le résultat et la physionomie du match lui ont donné raison. Adil Hermach a pu bénéficier du précieux soutien de Yohan Demont à ses côtés pour contrecarrer les offensives arlésiennes. De leur côté, les joueurs locaux ont osé le 4-4-2 en losange. Mal leur en a pris.

OPPOSITION TOTALE

Si le RC Lens présentait un onze de départ uniquement composé de joueurs déjà présents la saison dernière, la donne était bien différente dans le camp d’en face. Seuls deux joueurs étaient de l’épopée de la montée arlésienne en Ligue 1 (Ayache et Piocelle). Les autres joueurs sont tous arrivé à l’intersaison. Et le recrutement n’est pas terminé puisque les deux champions d’Europe 2004 Angelos Charisteas et Angelos Basinas sont attendus en Provence dès le début de semaine alors que Camel Mériem et Fabien Laurenti étaient eux absents samedi. Ce qui est sûr, c’est que le Racing a joué cette équipe au meilleur moment. Losque les automatismes se mettront en place, la donne sera certainement bien différente.

 

AUSSI BIEN

En battant Arles-Avignon, le Racing a déjà égalé son total de points engrangés face aux promus lors de la saison dernière. Le RCL s’était en effet incliné trois fois sur quatre face à ses compères de la montée de 2009 (Montpellier et Boulogne). Il avait fallu attendre la 32ème journée et un triplé de Maoulida pour voir le Racing stopper cette série face aux Boulonnais. Lens part également sur de meilleures bases à l’extérieur que lors du précédent exercice où les Sang et Or n’avaient obtenu que trois succès loin de Bollaert. Cela faisait même neuf ans que Lens n’avait pas remporté son premier match à l’extérieur de la saison.

UNE PREMIÈRE CONTESTÉE

Pour son premier match de Ligue 1, Bartolomeu Varela a rendu une copie plutôt honorable. En tout cas, les Sang et Or qui n’ont pas reçu le moindre avertissement ne s’en sont pas plaint. Contrairement aux Provençaux dont l’entraineur Michel Estevan était particulièrement remonté contre l’homme en noir coupable selon lui de ne pas avoir sifflé un penalty pour une faute présumée d’Éric Chelle. Il n’a pas trouvé beaucoup de soutien puisque même son ami Guy Roux estimait que le défenseur lensois avait parfaitement joué le ballon.

 


6 commentaires

  1. Illustration du profil de
    arnaud62980

    cool super commentaire » Black Savath  » ……revient quand tu veux…..

  2. Illustration du profil de
    tirom

    Le prend pas mal Rubio, ya rien de méchant ou de péjoratif dans mes propos ;-)
    Déjà, le fait que je lise les articles est une forme de félicitations envers le travail réalisé, et personne ne reviendrait si le site et son contenu éditorial n’était pas bon :-)

  3. Illustration du profil de
    Korben Dallas

    En effet, Tirom, j’étais resté sur la défaite 0-1 lors du dernier match a Bollaert en Ligue 2. Je vais rectifier ça tout de suite ;)

  4. Illustration du profil de
    Black Savath

    Chers amis Lensois, bravo pr votre victoire mais comme vous le dites si bien, quand les automatismes seront en place à l’ACA, ce ne sera pas la même limonade ! Bravo aussi à vos supporters présents au Parc ds Sports mais laissez-moi vous expliquer culturellement qqchose. Vous parlez de public provençal, mais c’st loin d’etre aussi simple : Avignon et Arles ont toujours été sportivement rivales mais plus que ça, il s’agit du mariage improbable du Vaucluse et des Bouches-du-Rhônes, deux départements frères parce que sudistes mais frères ennemis !… Bref, la carpe et le lapin ! Les Avignonnais restent  » traumatisés » par la destruction de ce fabuleux club qu’était l’OA par une bande de salopards incompétents. Son osbcur héritier s’appelle Avignon Foot et végète qqpart vers la DH. Malgré la rivalité 84-13, les vauclusiens ont été scotchés par les perfs de l’ACA depuis 5 ans, suffisamment pour le reconnaitre… et aller encourager cette improbable association Arles-Avignon ! Imaginez la création de l’Athletic Club Lille-Lens, il y aurait peut-être quelques soucis à l’allumage !… Pour nous, c’est nouveau stade (remis à neuf), nouveau club, nouveaux joueurs, nouveau public…euh…excusez-nous d’être un peu observateurs…Alors soyez sympa et ne dites pas qu’on a ps été à la hauteur ! Sinon, un ptit mot sur votre team : Bon retour de Runje qui commande une défense efficace, pas comme votre attaque qui samedi soir était du niveau CFA2 et mentions spéciales à Roudet (du haut niveau, heureusement que vous l’avez celui-là !)et au « petit » Pollet, lui va vous apporter des buts et des points ! Allez les ch’tis, bonne bourre pr la suite !

  5. Illustration du profil de
    rubio62

    C’est sympathique de voir que rien ne passe. Mais des commentaires pour féliciter le travail des rédacteurs ne seraient pas de trop

  6. Illustration du profil de
    tirom

    Petite erreur sur le paragraphe « déjà mieux », Lens à battu Boulogne à domicile la saison dernière sur le score de 3-0 (ca remet en cause le paragraphe entier du coup^^)

Les commentaires sont fermés.