Jammot parle de Le Havre-Lens

Consultant sur Eurosport où il commente les matchs de Ligue 2 en compagnie de Jean-Luc Arribart, Chistophe Jammot a accepté de parler de la rencontre Le Havre-Lens pour le site internet « En pleine Lucarne » : 

A l’image du Havre, Lens peine à enchaîner les résultats cette saison.

Entre la candidature à l’Euro, le manque de moyens, la volonté de Gervais Martel de vendre le club, l’équipe ne peut jamais travailler dans la sérénité. On a le sentiment d’un gros gâchis et plus le temps passe, plus cela devient compliqué. Tout le monde ne parle que de la montée puisqu’une série leur permettrait de recoller. Attention de ne pas oublier de regarder derrière. Lens est 15ème, reste sur deux défaites de rang et a rapidement dit adieu à la Coupe de France. L’effectif n’est pas en confiance, et quand on regarde la liste des matches (Le Havre, Clermont, Monaco), on se pose des questions sur la capacité de Lens à réagir.

Rester en Ligue 2 serait vécu comme une catastrophe pour le club…


Tout le monde a en tête l’épisode Racing Club de Strasbourg (Relégué administrativement en CFA2). C’est un club qui est descendu, qui était mal géré et qui a littéralement explosé par la suite. Financièrement, le foot français a vécu un petit moment au-dessus de ses moyens et aujourd’hui la moindre erreur va se payer cash.

Surtout que Lens a fait beaucoup d’efforts avec l’arrivée de Jean-Louis Garcia et un recrutement conséquent.


L’effectif a été régénéré, pourtant la mayonnaise n’a toujours pas prise. Quand tu as seulement gagné un tiers des matches (6 sur 18), il y a forcément un problème quelque part. A mon avis, il est plus dur d’être Lensois que Clermontois. Tout le monde attend le RCL, obligatoirement la pression est sans doute plus forte que pour d’autres équipes. Je ne dis pas que les supporters doivent être inquiets. Mais personnellement, j’ai de plus en plus de mal à croire que Lens terminera sur le podium.

Avant le match Metz-Lens, Jean-Luc Arribart nous confiait pourtant que Lens semblait avoir trouvé un collectif, que l’équipe dégageait enfin quelque chose.


Je suis peut-être un peu plus dur, mais il est clair que nous avons souvent une vision différente de Lens avec Jean-Luc. Je ne mettrai pas en cause le diagnostic de mon « docteur préféré », cependant j’ai l’impression que cette équipe n’est pas armée pour se mêler à la lutte. Je souhaite me tromper pour les Lensois mais pour le moment je ne suis pas convaincu du tout.

Quel est le problème selon vous ?


Lens est dans une situation semblable à celle de Nantes : un club usé par des saisons compliquées. Il faut du temps pour relever la tête. On le voit bien avec Metz qui a connu très longtemps la Ligue 1, et qui a mis un certain moment pour s’acclimater à son nouveau statut. Je pense que tout le monde doit être usé de batailler tout le temps. Il n’y a pas de semaine facile pour Lens à l’inverse de clubs comme Guingamp par exemple.

Ne doit-on pas craindre que Lens finisse pas se résigner, baisser les bras ?


C’est le risque ! Quand tu concèdes l’ouverture du score, tu perds tous tes repères. Quand ça ne va pas, tout est contre toi. On le voit avec Monaco en Coupe de France d’ailleurs (défaite 4-3 à Angers). Globalement, les hommes de Simone ont montré de belles choses, mais ils encaissent quand même un penalty à la 88ème minute. Inconsciemment, les joueurs tombent dans une spirale négative, et cela peut devenir très compliqué.

Lens a pu profiter de la trêve et de son absence en Coupe de France pour travailler dans la tranquillité.


Tu es obligé de faire un match amical, pendant que tu regardes les autres s’éclater en Coupe de France. Cela va faire un mois que Lens n’a pas joué en compétition et c’est clairement un handicap de ne pas jouer cette coupe. Quand tu ne fais qu’un seul match par semaine, tu peux te permettre de temps en temps d’en avoir deux. Ce sera le cas la semaine prochaine pour certains clubs et notamment Le Havre. Et les Lensois seront à cours de rythme face à des Normands ayant repris depuis une semaine.

Donc avantage Le Havre dans cette confrontation ?


Une sorte de confiance offensive s’est installée au Havre, contrairement à Lens qui cravache pour marquer. L’équipe de Cédric Daury peut faire la différence de tous les endroits du terrain alors que le RCL ne compte qu’un vrai buteur dans ses rangs (David Pollet 7 buts). Dans ces conditions, je vois donc plus ce match sourire aux Havrais.

5 commentaires

  1. Illustration du profil de
    anthony62145

    La bonne nouvelle c’est le forfait de Ryan Mendes ce soir et probablement aussi celui de Rivière.

  2. Illustration du profil de
    fredglo

    Ok sur l’expérience de l’un par rapport à l’autre, je ne prends pas pour argent comptant, ca qu’il dit, mais force est de constaté que son analyse n’est pas mauvaise ni très loin de la vérité.
    Maintenant, dans ce contexte, la seul vérité c’est celle du terrain, en souhaitant une victoire ce soir contre le Havre

  3. Illustration du profil de
    Malibu

    tout a fait d’accord avec tina.

  4. Illustration du profil de
    tina

    bon fredglo, un peu vrai , mais la différence entre lui et arribart, l’un et ancien dans le monde du foot et l’autre commente du foot, alors à qui perd gagne pour nous remonter le moral ,slt

  5. Illustration du profil de
    fredglo

    C’est bon pour notre moral cette ITW , mais c’est assez vrai, c’est pour ça que ça fait mal au moral sportif !!! sic

Les commentaires sont fermés.