Encore des places à prendre

A deux semaines du lancement officiel de la saison 2011/2012 (Lens-Clermont, 1er tour de Coupe de la Ligue), le nouveau visage du Racing Club de Lens tend à se découvrir au fur et à mesure des jours. Alors qu’un noyau dur de 10 à 11 joueurs sur lequel pourra s’appuyer Jean-Louis Garcia est désormais formé, certains postes devraient nécessiter l’arrivée de plusieurs nouvelles recrues d’ici le 31 Août, fermeture officielle du mercato estival. Tour d’horizon.

Gardien de but, qui en numéro 2?
Avec le probable départ en prêt de Samuel Atrous, permettant au jeune international d’engranger le temps de jeu nécessaire à sa progression, un nouveau gardien devrait rapidement venir garnir les rangs lensois pour tenir le rôle de doublure d’Hamdi Kasraoui, assuré d’entamer la prochaine saison dans la peau d’un titulaire indiscutable et leader du vestiaire lensois. Un portier d’expérience (Janot? Riou?) pourrait être ciblé.

Arrière gauche, confiance à Bergdich?
Régulièrement pointé du doigt depuis le départ de Benoît Assou-Ekotto, le poste d’arrière gauche semblait avoir trouvé l’homme providentiel en la personne d’Henri Bédimo. Laissé vacant par le récent départ du camerounais, la place est aujourd’hui briguée par Zakarya Bergdich, l’international olympique marocain. Pensionnaire de la CFA lensoise et ancien joueur d’Alfortville en CFA, Bergdich possède peu d’expérience du niveau professionnel et Jean-Louis Garcia pourrait être tenté d’enrôler un nouvel élément. A moins que la polyvalence de Ludovic Baal ne représente une solution de repli assez rassurante aux yeux du nouveau coach Sang et Or. Si besoin est, les noms de Sabo et Signorino pourraient de nouveau résonner du côté de La Gaillette.

Milieu récupérateur, qui avec Ducasse?
L’arrivée de Pierre Ducasse a été la première pierre posée sur l’imposant chantier du milieu de terrain. Désireux de combler les départs de Varane, Hermach, Kovacevic, Keita et Sertic, les dirigeants lensois s’attèlent toujours à trouver un nouvel élément capable d’épauler l’ancien bordelais à la récupération, pierre angulaire du 4-4-2 prôné par Garcia. Avec Sow, Kondogbia et Coeff, l’ancien entraîneur d’Angers dispose de peu d’expérience à ce poste et l’alternative Baal ne saurait combler ce manque. A ce titre, Jérôme Le Moigne (que son président ne souhaite pour l’instant pas vendre) s’apparente comme la solution idoine en termes d’état d’esprit, de leadership et de qualités techniques. Les dirigeants lensois devraient rapidement revenir à la charge pour  tenter d’enrôler le sedanais.

Ailier droit, la priorité
Après les départs de Kanga Akalé et Steeven Joseph-Monrose, l’une des priorités des dirigeants lensois reste d’engager un ailier droit. En plus des jeunes (Hamdi, Hazard voire Rosenfelder), Yohan Démont représente toujours une alternative sensée en cas de besoin. Néanmoins, il apparaît peu probable que Lens entame sa saison sans titulaire indiscutable à cette place. Les jeunes bordelais Floyd Ayité et Henri Saivet, bien connus de Garcia, semblent tenir la corde pour débarquer en Artois sous forme de prêt.

Sans même évoquer les éventuels départs de Serge Aurier (Getafe, Malaga), Ala-Eddine Yahia (Sochaux, Valenciennes), Samba Sow (Nancy, Auxerre) et Eduardo qui pourraient également engendrer l’arrivée de nouvelles recrues, l’effectif lensois risque encore de connaître plusieurs mouvements d’ici les six semaines qui nous séparent de la fin du mercato.

Charles Pasart

1 commentaire

  1. Illustration du profil de anthony62145

    Je ne pense pas que l’effectif sera encore beaucoup modifié sauf si Aurier venait à partir tout comme Milovanovic et Maoulida .

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close