Cichero devrait enfin savoir

Accusé par les dirigeants bastiais d’avoir frappé Alain Seghi, un responsable de l’encadrement du club corse, Gabriel Cichero devrait connaitre sa sanction jeudi soir.

« Cichero, l’homme qui risque gros », titrait le journal l’Equipe peut après la rencontre. Car ce n’est un secret pour personne, Gabriel Cichero devrait être lourdement sanctionné suite à la série d’événements déroulée en fin de match. Et s’ils ont toujours abusé dans leur version, ils disposent d’images à l’appui. Mais côté lensois, on ne se laisse pas non plus faire face aux attaques Corses. Gervais Martel se rendra une nouvelle fois à Paris, non sans espoirs de minimiser la peine : «Je me suis montré très calme à Bastia mais depuis je travaille et recueille de multiples éléments sur ce dossier.» Mais il sait que son défenseur risque gros : « Gabriel Cichero est déjà suspendu depuis un mois. Il va « prendre » plus, mais j’espère que ça ne sera pas six mois… »(La Voix du Nord).

Placé en garde à vue

Six mois sans jouer, c’est ce qu’il encoure en moyenne pour ce genre de faits. Mais la sanction pourrait dans certaines conditions monter à une ou deux années sans disputer la moindre rencontre dans le championnat de France. Des sanctions qui l’empêcheraient de porter à nouveau le maillot frappé de la lampe de mineur. Mais pour l’adjoint de Jean-Louis Garcia, Jean-Louis Lima:  « Il y a trop de problèmes en Corse, ça fait des années que ça dure, il serait temps de régler aussi ce problème, il faut que les décisions de la commission soit juste. » Retourné au Vénézuela depuis Bastia-Lens, Cichero a notamment pu participer aux rencontres de sa sélection nationale. Mais il a dû revenir en France cette semaine, convoqué par le commissariat de police de Bastia pour s’expliquer à la police. Si son audition a duré une matinée, l’homme a passé la nuit au poste. Retourné dans l’Artois mardi, il attend désormais de savoir quelle suite extra-sportive lui sera donnée. Quoiqu’il arrive, il n’est pas innocent dans l’histoire et la justice, comme les instances sportives sauront s’en rappeler. Rejouera-t-il un jour dans le championnat de France, lui qui n’est que prêté au Racing ? Le doute subsiste, on devrait en savoir un peu plus d’ici vendredi.

3 commentaires

  1. #36206 Illustration du profil de flams62 1

    Un policier jouissant d’une qualification judiciaire, comme celle d’officier de police judiciaire peut prendre l’initiative d’une garde à vue tout en avisant par la suite le magistrat, chose courante et applicable en matiére de flagrant délit. Par contre dans ce contexte ce n’est pas un flagrant délit mais une enquête préliminaire qui aboutit au terme de l’enquête à une convocation pour auditionner les parties en causes. Tout ça au détriment de l’instruction qu’a ordonné le parquet, donc le procureur à l’encontre du policier. En aucun cas un policier abuse d’une garde à vue à l’encontre d’un individu lambda, qui je le rappel à des faits qui lui sont reprochés et qui doit être à disposition de la justice sans traitement de faveur car il est footballeur. Pour résumer un policier dans le cadre d’une enquête préliminaire agit sur instruction du procureur. Pour rappel une garde à vue dure en principe et suivant la gravité et le type de fait, 24 Heures. Voilà les gars!

  2. #36188 Illustration du profil de anthony62145 349

    Oui c’est vraiment n’importe quoi, réunion à la LFP à 18 h ce soir.

  3. #36165 Illustration du profil de chtilensois 148

    Faut toujours que les flics abuse de leur garde à vue, tout celà pour prendre la déposition de Cichero
    Il suffisait simplement de donner une heure de rendez vous au joueur pour sa déposition sans faire passer une nuit au poste encore du n’importe quoi en CORSE !!!

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close