Un chantier à rebâtir

Au lendemain de la défaite face à Lorient, Gervais Martel semblait enfin mesurer l’improbabilité des chances de maintien de son club parmi la Ligue 1. Celui qui soutenait mordicus la thèse selon laquelle ses joueurs étaient en mesure de se maintenir, au-delà même des réalités mathématiques du championnat, est finalement rentré dans le rang en concédant: «Je ne vais pas vous dire que l’on n’est pas proche de la Ligue 2, je ne suis pas cinglé». Conscient de l’échéance dramatique, Gervais Martel a également donné les prémices de la politique économico-sportive à prévoir pour cette saison 2011/2012: «Notre budget va baisser de 15 M€ environ pour arriver à 27-28M€. Des contrats de joueurs importants financièrement vont s’arrêter. Il y a deux points positifs malgré tout: je vais pouvoir faire venir de nouveaux joueurs et les associer à 8 ou 10 jeunes du centre de formation». Tâchons donc de tracer les contours de l’effectif lensois pour la prochaine saison.

Des départs assurés

Encadrés par la DNCG en matière de recrutement depuis maintenant 2 ans, les dirigeants du Racing Club de Lens souhaitaient tourner définitivement la page de la descente de 2008, en Juin 2011. Si leurs plans prévoyaient un maintien parmi l’élite pour retrouver des eaux financières plus calmes, l’échéance de nombreux contrats juteux permettra tout de même au club de se libérer de certains joueurs devenus superflus pour certains. Ainsi, Vedran Runje,
Eric Chelle,  Franck Queudrue, Yohan Démont, Geoffrey Doumeng, Sidi Keita, Sébastien Roudet et Kanga Akalé quitteront l’Artois et seront libres de s’engager où bon leur semble. A cette liste, on peut également ajouter Grégory Sertic qui retournera à Bordeaux à l’issue de son prêt peu concluant. Si une prolongation fut à l’étude pour certains d’entre eux (Roudet, Queudrue voire Démont), la descente en L2 devrait sceller la fin de leur expérience sous le maillot Sang et Or. D’autres membres actuels de l’effectif lensois pourraient également quitter le navire coulant en L2 pour continuer d’exprimer leur talent au plus haut niveau, et ainsi céder aux avances de nombreux clubs. On citera notamment Raphaël Varane, Adil Hermach, Toifilou Maoulida, Issam Jemaa, Eduardo, Hamdi Kasraoui ou encore Henri Bédimo, Nenad Kovacevic et Ala-Eddine Yahia.

Des arrivées à prévoir
Les dirigeants lensois seront donc dans l’obligation de renouveler au moins les deux tiers de leur effectif et au moins cinq à six postes de titulaires. S’ils pourront compter sur le retour de prêt de certains joueurs partis s’aguerrir sous d’autres cieux (William Rémy, Medhi Guezoui ou encore Dejan Milovanovic), l’essentiel du sang neuf devrait être apporté par des recrues. Les nouveaux arrivants devront évidemment répondre à des critères sportifs bien précis (expérience, capacités techniques etc.) mais les recruteurs devraient également mettre l’accent sur l’état d’esprit et la mentalité des potentiels nouveaux arrivants. Les supporters lensois peuvent logiquement s’attendre à voir débarquer des joueurs expérimentés loin d’être effrayés par les âpres batailles de la Ligue 2. En ce sens, le dernier recrutement du club d’Evian Thonon Gaillard FC, en passe d’être promu en L1, est à prendre en exemple (Lacour, Sorlin, Caçapa etc.). Gervais Martel a ainsi l’occasion rêvée de façonner une équipe dont l’état d’esprit colle davantage avec les valeurs du club. Le président lensois se sait attendu au tournant par bon nombre de supporters, trop souvent déçus sur ce point lors des dernières années.

De nouveaux jeunes à intégrer
L’apport de nouveaux joueurs expérimentés sera également le parfait complément de la jeunesse prometteuse issue du centre de La Gaillette. Car s’il y a bien des joueurs qui pourraient profiter de cette rétrogradation à l’étage inférieur, ce sont assurément les jeunes! S’il a été difficile pour Wallemme puis Bölöni de faire confiance aux jeunes durant cette saison vitale, la Ligue 2 et les restrictions budgétaires pourraient faire la part belle à la génération championne de France des U19 (2009) et à ses cadettes. Alors que Serge Aurier, Alassane Touré, Samba Sow (malgré l’intérêt de Lyon) et David Pollet (suivi par Brest) devraient continuer l’aventure et faire figure de nouveaux piliers du club artésien, des noms tels que Atrous, Situ, Bergdich, Kondogbia, Rogie, Omrani, Coeff, Hazard, Joseph-Monrose ou même Deligny pourraient être fréquemment couchés sur les feuilles de match lensoises. Avec un temps de jeu forcément plus conséquent, ces jeunes pourraient aisément se faire une place de choix parmi le groupe professionnel.

La période estivale devrait donc être synonyme de chantier important du côté de La Gaillette: budget limité, sang neuf et formation seront les ingrédients imposés à l’entraîneur lensois qui repartira en Ligue 2. Si le nom de ce dernier n’est pas encore connu, son objectif sera de rapidement trouver la recette idoine pour faire remonter le Racing en Ligue 1. Mais avant de se projeter dans la prochaine saison, il reste cinq matchs à disputer et à gagner, pour l’honneur et la fierté des supporters Sang et Or. 

Charles Pasart

 

 

8 commentaires

  1. Illustration du profil de anthony62145

    Ils peuvent encore y croire l’espoir fait vivre !!! mdr

  2. Illustration du profil de hanaa

    d’autres y croient encore…

  3. Illustration du profil de 94400gt

    Pour retrouver l’or, il nous faut du sang neuf : pourquoi ne pas faire le même coup gagnant que le champion d’Allemagne Dortmund avec son attaquant japonais déniché en ligue 2 japonaise ? Où sont les recruteurs ? Pourquoi ne pas voir vers la république tchèque qui a réussi à Brest mais il faut que les anciens partent
    Bonne chance au racing et qu’il nous redonne de la fierté !

  4. Illustration du profil de chtilensois

    Moi ça me plait bien cette façon de voir les choses pour l’année prochaine
    Mettre des nouveaux aguerris avec un moral tout neuf avec les jeunes motivés qui ont envie de prouver leurs capacités et… enfin quitter l’ambiance malsaine des anciens et leurs manques de motivation

  5. Illustration du profil de fredglo

    super !! 3 blacs !! pas de quota à Lens…ouf !!

  6. Illustration du profil de tirom

    C’est ca que tu appelles des cadres Anthony? Kasraoui, Aurier, Varane, Sow ou encore Pollet?
    Les cadres sont ceux qui peuvent justement encadrer, conseiller les autres joueurs, notamment les jeunes. Ce ne sont pas les joueurs de moins de 20 ans comme Pollet ou Varane, ni ceux qui n’ont joué que 10 matchs en 2 ans!!

  7. Illustration du profil de anthony62145

    Oui si on veut remonter en Ligue 1 il faut quand même conserver quelques cadres ( Kasraoui , Aurier , Queudrue , Bédimo , Varane , Roudet , Hermach , Sow , Jemaâ et Pollet ) ce serait bien sa fait que 10 joueurs à garder , aprés on met des jeunes et on recrutent un joueur par ligne .

  8. Illustration du profil de TLY327

    Oui mais attention de ne pas faire les même erreurs, l’effectif doit avoir la capacité de remonter en ligue 1 mais aussi dans la durée de se maintenir, sinon on jouera une nouvelle fois à l’ascenseur……..

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close