Papin écourte la conférence

Une dizaine de secondes. C’est le temps passé jeudi matin par Jean-Pierre Papin en conférence de presse, la seule et unique avant la réception cruciale de Bordeaux, samedi. «JPP» n’a livré que quelques mots avant de se lever de son siège et de s’en aller : «Ecoutez, je n’ai pas grand-chose à dire, j’ai une phrase à dire, une seule phrase parce qu’on a parlé depuis beaucoup trop de temps. Donc je peux vous assurer que l’on fera tout pour gagner le match et pour sauver ce qui peut encore être sauvable. Voilà. Merci».

L’explication de la furtivité de l’entraîneur lensois tient notamment aux altercations qui ont eu lieu en parallèle de l’entraînement ouvert au public, le seul de la semaine, au centre technique et sportif de la Gaillette, à Avion. Après une séance effectuée dans le calme, devant plusieurs dizaines de supporters, Julien Sablé a violemment été pris à partie par deux fans du Racing.

Papin, déjà rentré dans le vestiaire, où quelqu’un aurait d’ailleurs pénétré durant l’entraînement, en est immédiatement ressorti afin d’avertir le service de sécurité. D’autres supporters auraient alors agressé l’entraîneur lensois, en le menaçant de «lui casser l’autre bras», puisque «JPP» a été opéré récemment d’un doigt cassé, à la main gauche. – O. Mai., à Lens.

Source : lequipe.fr
rclensois 4