Lens – Monaco : Le match capital

Si l’on parle énormément du Paris Saint-Germain en cette fin de saison, un autre monument du football français se trouve dans une situation périlleuse à trois levées du baisser de rideau de la Ligue 1. Le Racing Club de Lens, 17e avec le même nombre de points que le PSG et Toulouse, ne possède en effet aucune marge de manoeuvre avant de recevoir Monaco pour le compte de la 36e journée samedi prochain. Conscient du danger qui les guette, les Lensois ont décidé de quelque peu s’isoler cette semaine.

La situation critique du Paris Saint-Germain ferait presque oublier que le Racing Club de Lens est lui aussi menacé par la relégation en Ligue 2 en cette fin de saison. Une position bien inconfortable que le club, aux ambitions bien plus élevées, n’avait plus connue depuis de nombreuses années. Or, le RCL, bien qu’il ne représente pas autant que le PSG dans la paysage du football français, fait partie des monuments de la Ligue 1 et sa descente à l’échelon inférieur marquerait forcément les esprits. Si les Sang et Or n’en sont pas là, du moins pas encore, les trois matches qui les attendent revêtent une importance capitale pour l’avenir du club.

Car il n’est pour l’heure pas encore le moment de dresser un quelconque bilan, revenir par exemple sur les erreurs de casting, notamment celui de Guy Roux l’été dernier. Les Lensois ne veulent pas regarder derrière alors que leur futur va s’écrire lors des deux prochaines semaines et demie. Autrement dit, le Racing Club de Lens a encore trois matches pour sauver les meubles, ou pas. Battus au Mans samedi dernier (3-2), les Artésiens, 17e avec 38 points, comme Toulouse, qui les précède, et le PSG, qu’ils devancent, semblent néanmoins avoir les cartes en main avec deux rencontres à disputer à Bollaert, et un seul en déplacement, lors du derby face à Lille le 10 mai. Les dirigeants essaient en tout cas de mettre tous les atouts de leur côté pour permettre aux joueurs d’évoluer dans la tranquillité et préparer au mieux les prochains matches couperets.

Papin: "Hors de question que nous descendions !"

Ainsi, le huis clos a été décrété. Ce mercredi après-midi aura lieu le dernier entraînement public des Sang et Or, puisque jeudi et vendredi, à Bollaert et non à la Gaillette, les Lensois effectueront leur séance à l’abri des regards indiscrets. Au calme donc avant de plonger dans un stade Félix-Bollaert qui sera complet samedi soir contre Monaco. Le public lensois sur lequel compte Jean-Pierre Papin dans ce dernier sprint décisif. "Même si ce sera compliqué, nous avons l’opportunité de jouer deux matches à la maison. Nous aurons nos supporters pour prendre les six points. Six points qui nous serons favorables pour le maintien ! Cela va être difficile, et nous devrons souffrir jusqu’au bout, mais hors de question que nous descendions !", confie ainsi l’entraîneur du RCL sur le site officiel du club.

Dans ce contexte, les Lensois n’auront pas le droit à l’erreur le week-end prochain face à une formation monégasque guère fringante mais presque assurée de son maintien. Un rendez-vous décisif car, après le déplacement à Lille, ils recevront des Girondins de Bordeaux qui, on l’imagine, auront à coeur de terminer leur excellente saison sur une bonne note. Pour s’éviter de jouer sa survie au soir de la 38e journée, Lens a tout intérêt à engranger un maximum de points d’ici là. Bien que rien ne dit que cela suffirait à s’éviter une dernière sortie crispante le 17 mai.

Source : sports.fr
rclensois 4