Lens-Lille: les échos d’après-match

Comme après chaque rencontre, rclensois.fr vous propose ses traditionnels échos d’après-match. Retour aujourd’hui sur ce Lens-Lille entaché par des décisions arbitrales peu évidentes :

 

Bollaert n’a pas fait le plein

 

Comme c’était prévisible au vu de l’affluence provisoire donnée dans la semaine, le derby ne s’est pas joué à guichets fermés. Au total, ce sont 36 811 spectateurs payants qui ont pris place dans les travées de Bollaert. Les suppporters lillois se sont également déplacés en nombre jusque Lens. Outre les 2 000 spectateurs installés dans le parcage visiteurs, on en retrouvait presque autant dans le reste du stade, la plupart en Trannin 1 et 2 au dessus du Kop lillois. Les supporters des deux camps ont rendu hommage à Laurent Fignon par une minute d’applaudissements émouvante.

 

Chapron… rouge

 

Le tournant du match de ce 103ème derby a pour nom Tony Chapron. L’arbitre de la rencontre a délibérément faussé le match en adressant deux cartons rouges aux Lensois pour des contestations loin d’être violentes. On savait qu’il avait la gâchette facile et il l’a encore une fois démontré. Entre la 40ème minute et la 46ème, l’homme en noir a sorti un carton rouge à Roudet et deux jaunes à Jemaa. Durant la mi-temps, il avait convoqué entraineurs et capitaines pour rappeler les équipes à l’ordre alors que, hormis l’incident de fin de première mi-temps, ce derby se passait dans un bon état d’esprit.


Des sanctions à suivre

 

S’il a jugé bon de rappeler à l’ordre les deux équipes à la mi-temps, M. Chapron aura fait explosé tout le stade de colère après la deuxième expulsion quelques secondes après la reprise. Cette décision a découlé sur de traditionnelles profusions d’insultes envers l’arbitre de la part des supporters. Mais la tension est encore montée d’un cran entre les supporters et le corps arbitral lorsque l’assistant adossé au kop lensois est tombé au sol visiblement touché par un projectile. Lens risque une lourde sanction pour ces incidents. Gervais Martel a immédiatement prévenu qu’il porterait plainte afin que l’auteur du jet de projectile soir identifié et interdit de stade. La décision de la Commission de Discipline à l’encontre du RC Lens devrait être connue jeudi. Au mieux, ce sera une amende. Au pire, un match à huis-clos.

 

Trente minutes d’espoir…

 

Menés un but à zéro et réduits à neuf, les Sang et Or n’auront pas démérité. Après quelques timides percées dans la défense lilloise, le bonheur est venu de la tête de Boukari. Bollaert s’est alors mis à rêver de l’exploit. Lens a tenu face à une équipe du LOSC peu inspirée qui jouait systématiquement dans l’axe. L’espoir aura tenu jusqu’à la 79ème minute.


… avant d’exploser

 

Pierre-Alain Frau était le seul joueur présent sur le terrain samedi soir à avoir porté la tunique du camp d’en face par le passé. Entré à la 69ème minute, il aura causé la perte des Sang et Or. Deux buts en deux minutes (79e, 81e) pour crucifier le RC Lens et permettre à son équipe d’assurer les trois points. La défense lensoise ainsi que Verdan Runje ont montré leurs limites. Les Lensois, à bout de forces, concèderont un dernier but à quelques minutes du coup de sifflet final. Gervinho s’offre à cette occasion le doublé. Lens concède sa pire défaite face au LOSC depuis le 18 janvier 1986 (1-4 également). Sportivement, le derby a clairement tourné à l’avantage du LOSC, invaincu depuis maintenant sept match face aux Sang et Or.

 

La galère de Jemaa

 

Jemaa retrouvait une place de titulaire pour la première fois depuis le début de la saison. Placé étrangement en pointe alors que Maoulida occupait principalement le côté droit, il n’aura pas réellement porté le danger sur la cage de Mickaël Landreau si ce n’est sur une frappe excentrée. Pire encore, Issam ajoute à ses nombreux déboires du début de saison une première expulsion en Ligue 1 dans sa carrière de joueur. Après son penalty de l’égalisation manqué face à Nancy après s’être expliqué avec Bedimo, sa mise à l’écart face à Monaco et ses frasques en équipe nationale, la saison débute vraiment mal pour le Tunisien.


Fin de série pour Roudet

 

Le carton rouge adressé par M. Chapron à Roudet condamne l’ancien Valenciennois à être suspendu pour le prochain match. Longtemps blessé lors de sa première saison en Ligue 2 avec le RC Lens, Sébastien Roudet était présent dans le « loft » en début de saison dernière. Sa mise à l’écart avait duré huit match. Il avait retrouvé une place de titulaire lors du déplacement à Monaco (2-0) le 17 octobre 2009. Depuis, le meneur de jeu avait participé à l’ensemble des rencontres de Ligue 1 du RC Lens. La série s’arrête donc à 35 matches consécutifs.


Des « bannis » de retour

 

Outre Issam Jemaa, titulaire pour la première fois samedi, ce derby fut l’occasion de revoir certains joueurs qui jouaient peu ces derniers temps. Tout d’abord, Nenad Kovacevic a retrouvé Bollaert pour la première fois depuis plus de quatre mois. Il est entré en cours de jeu, tout comme Marco Ramos qui avait perdu sa place après la défaite en ouverture de championnat face à Nancy. Le troisième entrant fut le pauvre David Pollet, condamné à jouer tout seul face aux défenseurs lillois en fin de match. A noter, la belle prestation d’ensemble de Grégory Sertic qui a évolué pour cette première aux côtés d’Adil Hermach dans le traditionnel 4-2-3-1.


Bollaert n’est plus une forteresse imprenable

 

Après une série de 11 matches sans défaite pour terminer la saison 2009/2010, Bollaert commence beaucoup plus mal cette saison. Avec deux défaites et un match nul sur les trois premières rencontres dans leur stade, les Sang et Or n’avaient plus fait un départ aussi poussif depuis la saison 1988/89 où le Racing n’avait enregistré également qu’un point lors de ses trois premières réceptions.


Déjà relégable…

 

Lens figure à la 19ème place de la Ligue 1 après cinq journées. La perspective d’une saison-galère commence à peser du côté de la Gaillette. Avec le peu de mouvements qu’il y a eu au cours du mercato, la force lensoise semblait être cette connaissance entre les joueurs. Les automatismes n’étaient pas à trouver puisque c’est le même groupe dans sa globalité depuis trois saisons. Pourtant, cela ne semble pas être réellement une force. Lens possède, et de loin, la pire défense du championnat avec 11 buts encaissés en cinq journées. En guise de consolation, les Lensois restent les derniers avec les Marseillais à avoir marquer au moins un but lors de chaque match.

1 commentaire

  1. #10745 Illustration du profil de tirom 47

    Très bon article!! :D (ca faisait longtemps^^)

Les commentaires sont fermés.

New Report

Close