Henri Bedimo a fait les «bons choix»

Passé par Toulouse, puis Le Havre et enfin Châteauroux, le latéral gauche camerounais Henri Bedimo va peut être enfin pouvoir se révéler sur la scène française. Très humble, le nouvel arrivant lensois était conscient qu’il ne fallait pas brûler les étapes :

 « Dans une carrière, il faut faire des choix. En 2006, je n’avais plus beaucoup de temps de jeu à Toulouse. J’ai tenté ma chance au Havre, avant de signer à Châteauroux en 2007. Là-bas, même si c’était la L2, j’ai enchaîné les matchs. Avant, je n’étais peut-être pas assez armé pour la Ligue 1. Je me suis aguerri. Aujourd’hui, je signe à Lens. Mes choix ont donc été les bons. »

1 commentaire

  1. Illustration du profil de
    alt

    On demande à voir – pas de précipitation.

Les commentaires sont fermés.