Vos infos publiées sur rclensois.fr

Home Forums Le Café des Sang et Or Vos infos publiées sur rclensois.fr

15 sujets de 376 à 390 (sur un total de 1,594)
  • Auteur
    Messages
  • #104479
    Illustration du profil de anthony62145
    Membre
    Rank: LENS 3 – 2 Sochaux – Au bout du suspense

    Oui Le Moigne est libre, c'est pour ça que Lens est intéressé.

    #104551
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !

    ca commence bien …..

    #104575
    Illustration du profil de LoLo
    Participant
    Rank:

    Salut quelques photos posté par un supporter qui était au match des anciens du racing (merci à Riv' sur Soccers)
    Debève et Boli
    Moreira
    Le 11 Lensois

    Nostalgie quand tu nous tiens !

    #104576
    Illustration du profil de lens-mania
    Participant
    Rank: Grenoble-Lens : Le groupe grenoblois

    Yoann Touzghar annonce qu'il espere une réponse rapide du CANF  afin de de s'engager ou non au rc lens..

    Yoann Touzghar continue d'affirmer fermement qu'il veut quitter Amiens : «C'est fini, je ne veux plus rester. À mon âge (ndlr : 25ans), je n'ai pas de temps à perdre si je veux continuer ma progression. Maintenant je vais travailler et me préparer physiquement en espérant une réponse rapide». Une réponse du RC Lens précisément, où Gervais Martel, le président, souhaite garder la main. «S'il ne peut pas réunir l'argent de son prêteur basé à Londres avant le 30 juin, il dispose d'un "plan B" qui lui permettrait de racheter ses parts au Crédit Agricole Nord de France d'ici au 30 juin, selon nos confrères nordistes. Il a déposé une contre-proposition visant à augmenter les fonds propres du club de 9 millions d'euros dans l'immédiat, puis de 6 millions en fin d'année, en lissant également le remboursement des titres de la banque sur plusieurs mois. La banque doit donner sa réponse d'ici la fin de semaine».

    (Sources:==>http://www.courrier-picard.fr/courrier/Sports/Sport-en-Picardie/Ruffier-encore-doublure)

    #104592
    Illustration du profil de pugu
    Participant
    Rank: Le Mans 3 – 2 Lens – Matsui assome Lens

    http://www.lavoixdunord.fr/sports/et-pendant-ce-temps-la-un-stage-commence-ia182b207n554821
    GARCIA dit q'il a une parole de GERVAIS et que les joueurs le moigne etc ont eu un programme de reprise.

    http://www.lavoixdunord.fr/sports/c-est-aujourd-hui-qu-on-va-enfin-savoir-dans-quelle-ia182b207n555014

    MARTEL sera t'il maintenu a la tete par le CANF ?

    #104618
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !

    #104649
    Illustration du profil de lens-mania
    Participant
    Rank: Grenoble-Lens : Le groupe grenoblois

    Thomas Delaine est à l'essai à l'USBCO

    Thomas Delaine, 20 ans, latéral gauche, qui évoluait il y a encore quelques mois avec l'équipe de CFA du Racing club de Lens, est à l'essai à l'USBCO, depuis ce lundi 2 juillet. Son essai devrait durer une semaine.

    (Sources:==>http://www.usbco.com/le-club-football-USBCO/delaine-a-l-essai/_fr-3-3-2213_detailActu.htm)

    #104655
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !

    #104656
    Illustration du profil de pugu
    Participant
    Rank: Le Mans 3 – 2 Lens – Matsui assome Lens
    #104696
    Illustration du profil de anthony62145
    Membre
    Rank: LENS 3 – 2 Sochaux – Au bout du suspense

    C'est fait pour Lemoigne, enfin une bonne nouvelle surtout après quelques semaines difficiles.

    #104705
    Illustration du profil de lens-mania
    Participant
    Rank: Grenoble-Lens : Le groupe grenoblois

    Luc Dayan : « Au RC Lens, tout le monde est en souffrance »

    Nouveau président du RC Lens, Luc Dayan a conscience qu'il débarque dans un club marqué historiquement par le travail de Gervais Martel, son prédécesseur.  Ce matin, à la Gaillette, il a rencontré les salariés du club avant de répondre à la presse. 

    –  Luc Dayan, expliquez-nous votre arrivée au Racing…
    « J’ai été contacté par Monsieur Faroux, il y a un mois. On m’a demandé si, dans l’hypothèse où une nouvelle gouvernance était mise en place, je serais intéressé. J’ai dit oui. J’avais décidé de me retirer un peu du foot après ma dernière expérience à Strasbourg. J’ai déjà eu deux casquettes dans ma vie dans le foot. A Lille, j’ai par exemple vu l’arrivée de la première SASP. J’ai travaillé avec Cannes, Nantes ou Sannois-Saint-Gratien. Ce sont des activités de missions. C’est aussi dans ce cadre-là que je viens. »

    – Quelle idée vous faites-vous du Racing ?
    «  Quand j’étais à Lille, j’avais vu la générosité du club lensois. Le LOSC était venu jouer à Bollaert en Ligue des champions. Gervais est un ami. C’est un homme hors normes. Il s’est confronté à une nouvelle économie autour du football. C’est très compliqué de gérer des clubs aujourd'hui. Je suis venu, en 2008, pour voir les dirigeants du Racing après la première rétrogradation. La descente avait déjà fait très mal au club. La problématique de Gervais était d’avoir des fonds propres pour assumer la vie de ce club. J’ai énormément d’affection pour Gervais. Il a aussi eu l’appui d’une banque, le CANF, qui est montée progressivement dans le capital du club. Le foot est une compétition mais qui se joue dans un cadre économique qui doit être important. On doit recréer une cohérence économique et assurer sur le plan sportif. »

    – C'est-à-dire ?
    «Tout est lié. Tout le monde va travailler en symbiose. Les services commerciaux, sportifs et juridiques. Il y a aussi la problématique du stade Bollaert pour l’Euro 2016. J’ai une vision assez claire d’un club de foot. La loi fait que des actionnaires privés ont la responsabilité des clubs. L’équipe première est importante car c’est elle qui donne le rythme général. Dans un vestiaire, il doit y avoir un écart de un à quatre au niveau des salaires. Il faut aussi savoir que ce n’est pas en les payant cher qu’ils donneront des résultats. Il y a à reconstituer le club. Je ne dis pas que cela passera par des licenciements. Ici, il y a 130 salariés. Certains joueurs gagnent plus de 50 000 €. D’autres salariés du club touchent 2000€. C’est un écart à prendre en compte. Lens est un club qui a des recettes spectateurs importantes. Il a tout pour être compétitif.»

    – Quelles sont les premiers mouvements ?
    « La première décision que j’ai prise : Antoine Sibierski va prendre la direction sportive du club à la place de Jocelyn Blanchard. On doit rebâtir un vestiaire. Jérôme Lemoigne va également signer cet après-midi. D’autres arrivées vont intervenir. Il va falloir repartir avec d’autres formateurs puisque certains ont quitté le club. Ils ont peut-être eu peur de la suite et sont partis.»

    – Ne craignez-vous pas une certaine tiédeur de la part des supporteurs à votre égard ?
    «  Les gens sont intelligents. Il y a un très fort attachement entre Gervais Martel et le public lensois. Je n’ai pas à rougir de ce que j’ai fait avant. Je l’assume. On a tous le même intérêt : ramener de l’enthousiasme aux supporteurs autour de ce club. Je sais qu’il est atypique d’être président d’un cinquième club dans une vie. Ici, je sens que tout le monde est en souffrance. J’ai une formation de médecin. Je le prends en compte.»

    – Comment s’est passée la réunion avec les salariés du club ce matin ?
    « Il y avait un besoin de faire connaissance. Je tenais à ce que le staff et les joueurs soient présents. C’est toujours difficile de travailler quand il y a des inquiétudes. Il faudra demander aux salariés ce qu’ils ont, eux, pensé de cette réunion.»

    (Sources:==>http://www.lavoixdunord.fr/sports/luc-dayan-au-rc-lens-tout-le-monde-est-en-souffrance-ia0b0n557365#.T_L0bE5f05M.facebook)

    #104707
    Illustration du profil de anthony62145
    Membre
    Rank: LENS 3 – 2 Sochaux – Au bout du suspense

    Espérons que la prochaine arrivée sera celle de Pierrick Valdivia.

    #104736
    Illustration du profil de ejsdhjs
    Membre
    Rank: L’humeur de Lens-Saint-Etienne

    lol Wisniewski, ton lien m a fait peur au début !

    ____________________

    Sonnenbrille Oakley

    #104747
    Illustration du profil de lens-mania
    Participant
    Rank: Grenoble-Lens : Le groupe grenoblois

    Encore de l’espoir pour la rénovation du stade Bollaert

    Le sort de la rénovation du stade Bollaert à Lens est dans les mains des élus régionaux. La facture du projet a été réduite de 78 à 70 millions d’euros grâce à une nouvelle organisation du chantier et à des modifications de prestations.

    Pour la rénovation du stade Bollaert en vue de l’Euro 2016, Gervais Martel n’a pas trouvé d’investisseurs. Le Crédit Agricole Nord de France a piloté une nouvelle baisse du budget à 70 millions d’euros et confirmé sa volonté de prêter à la région les 40 millions d’euros demandés pour mener à bien le projet. La balle est donc dans le camp de Daniel Percheron, président du conseil régional Nord-Pas-de-Calais, qui doit prendre la maitrise d’ouvrage, et de Guy Delcourt maire de Lens et propriétaire du stade. « Les assemblées politiques doivent faire leur travail », a indiqué hier Michel Faroux, directeur adjoint du Crédit Agricole Nord de France qui ne doute pas que ce projet emblématique se fera dans le sillage du Louvre Lens et de l’inscription du Bassin Minier au patrimoine mondial de l’Unesco. Il vise ainsi un lancement des ordres de service avant la fin de l’année.

    « Les schémas juridiques et financiers sont en cours », a-t-il expliqué. Le scénario d’une délégation, par la SASP RCL, de la maîtrise d’ouvrage du projet de rénovation au Conseil régional est étudié par Ernst&Young et les avocats internationaux de Clifford Chance. L’un des enjeux -et non des moindres- est de permettre le transfert, en toute sécurité juridique, des marchés de maîtrise d’œuvre. Le projet a été conçu par l’équipe Cardete et Huet (mandataires) associée à Pierre Ferret. Ce transfert a apparemment été validé par les experts. Reste la dimension politique.

    Calendrier politique et sportif

    Les questions orales prévues ce mercredi après-midi en séance plénière au conseil régional du Nord-Pas-de-Calais permettront à son président Daniel Percheron de s’exprimer sur le sujet. Mais aucun vote n’est à l’ordre du jour.

    Le calendrier  politique ne sera pas simple à conjuguer avec celui de l’UEFA puisque la prochaine assemblée plénière du conseil régional se tiendra le 20 et 21 septembre et la prochaine commission permanente (autre instance susceptible de voter) est prévue le 15 octobre. Daniel Percheron, affaibli par son soutien à Jean-Pierre Kucheida, pourra-t-il convaincre les élus régionaux de s’engager sur un nouveau prêt de 40 millions d’euros ? (1) Surtout dans un contexte difficile pour les finances locales et sans visibilité sur l’actionnaire final du Racing club de Lens, une mission confiée au nouveau président du club, Luc Dayan.

    Le projet de rénovation subit donc un nouveau tour de vis. La facture a été réduite de 78 à 70 millions d’euros grâce à une nouvelle organisation du chantier et à des modifications de prestations. Le chantier sera concentré en une dizaine de mois, alors que Gervais Martel souhaitait des travaux plus longs, mais uniquement pendant l’inter-saison. La recherche d’économies passe aussi par une limitation à 40000 du nombre de places (contre 43676). La tribune Marek ne sera pas surélevée comme prévu. Certaines des loges VIP demandées par l’UEFA y seront réalisées en superstructure grâce à des éléments modulaires (type Algeco) qui pourront être démontées après l’Euro 2016.

    Sur le plan architectural, la couverture fera l’objet d’un changement très visuel : elle ne sera pas composée de panneaux en polycarbonate translucide, mais de bacs acier moins onéreux. Cette modification serait intégrée par le biais d’un avenant au permis de construire. Rappelons que celui-ci est en instruction depuis mars 2011 et que l’enquête publique a été menée du 14 mai au 15 juin 2012.

    #104748
    Illustration du profil de lens-mania
    Participant
    Rank: Grenoble-Lens : Le groupe grenoblois

    Le Racing va se serrer la ceinture mais entend garder de vrais objectifs

    Le nouveau Racing, né de l'après-Martel, a été porté sur les fonts baptismaux hier à La Gaillette. Luc Dayan veut retrouver un équilibre financier le plus vite possible, ce qui n'exclut pas selon lui d'avoir une politique sportive cohérente. Son arrivée s'accompagne d'un changement de directeur sportif. Antoine Sibierski remplace Jocelyn Blanchard.

    > L'actionnaire. « Nous allons repenser les fondamentaux sportifs et financiers dans le but de reconstruire et non pas de démolir. ». Michel Faroux, directeur adjoint du Crédit Agricole Nord, se veut rassurant. Il précise même : « On ne va pas travailler dans une rupture totale. » La signature de Jérôme Lemoigne (Sedan), un élément pivot du plan de recrutement élaboré en amont, confirme cette tendance. Pour autant, de lourdes interrogations perdurent concernant le personnel. Gérard Lévêque, le directeur opérationnel, évoque pour sa part un souci « de recréer un collectif au sein du club avec des gens qui rament dans la même direction car on va ramer ! ». De quoi nourrir l'hypothèse de mesures drastiques.

    > La politique sportive. Jean-Louis Garcia reste en place ; ce qui n'est pas le cas de Jocelyn Blanchard, qui s'efface devant Antoine Sibierski (37 ans), ex-joueur lillois et lensois. L'objectif est d'avoir un groupe de 24 joueurs. Ils sont 19 actuellement. Le nouveau président aimerait aussi s'affranchir des hauts salaires. « À Nantes, on a fait venir des joueurs à 8 000 euros par mois et on est remontés ! Dans un vestiaire, il doit y avoir un rapport de 1 à 4 en matière de salaires. Certains joueurs gagnent plus de 50 000 euros, des salariés, 2 000. C'est une donnée à prendre en compte. Oui, il va falloir abaisser les gros salaires ».

    > Serge Doré. Annoncé partant, le directeur du marketing pourrait finalement demeurer en place. Luc Dayan l'a rencontré hier. «  Doré, c'est une connaissance intime du club, il a été la source des relations entre le Racing et ses partenaires » souligne Michel Faroux.

    > Les économies. Confirmation : la tribune Trannin sera fermée, ainsi que le premier étage de la Delacourt. « On pense commencer la saison avec 20 000 spectateurs » commente Gérard Lévêque, invoquant l'heure des matchs (18 h 45) pour expliquer cette légère érosion (21 774 précédemment). « À cette hauteur, on a un manque à gagner. Or, la sécurité est l'un des premiers postes en termes de dépenses. Sur 19 matchs, on ferait une économie de 350 000 euros. Sur le sujet, Michel Faroux ajoute : « Si nous voulons retrouver un grand Bollaert, sans doute faut-il en passer par là… » 
    > Le nouveau Bollaert. La volonté d'avoir un nouveau Bollaert est bien là. « Je n'imagine pas que Lens ne puisse pas faire partie de ce renouveau » a précisé Michel Faroux en référence à l'ouverture du Louvre Lens et à la promotion récente (UNESCO) du site minier. « Nous avons confirmé la capacité du CANF à accompagner la Région dans ce projet (NDLR : en lui prêtant 40 millions d'euros).

    L'objectif est de donner un ordre de service avant la fin de l'année » 
    > La DNCG. Le Racing a de nouveau rendez-vous avec la DNCG demain. « Logique : ils voulaient savoir quel serait l'actionnaire principal » confie Luc Dayan. Il n'y aura pas de suspense, l'actionnaire étant prêt à combler la perte de 6 millions sur l'exercice précédent et à assumer ses responsabilités. Le CANF ne s'est pas fixé d'objectif quant à la durée de son intervention, l'objectif ultime, selon Michel Faroux, « étant de rendre le club plus "sexy" pour que des investisseurs aient un jour envie de venir ». Le nouveau Racing table sur un budget de 25 millions d'euros avec 16 millions de recettes. Vision trop optimiste ?  •

    (Sources:==>http://www.lavoixdunord.fr/sports/le-racing-va-se-serrer-la-ceinture-mais-entend-garder-de-jna0b0n559412)

15 sujets de 376 à 390 (sur un total de 1,594)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

New Report

Close