la folle liste des repreneurs du RC lens

Home Forums Le Café des Sang et Or la folle liste des repreneurs du RC lens

Ce sujet a 3 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Illustration du profil de  WIS, il y a 3 ans.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #197571
    Illustration du profil de
    Malibu
    Bloqué

     

    Football: La folle liste des repreneurs jamais arrivés au RC

     

    Depuis trois ans, plusieurs rumeurs ont évoqué l’arrivée d’investisseurs au RC Lens. Des pistes qui n’ont jamais abouti…

     

    Attention, information à prendre au conditionnel. Selon France Football paru ce mercredi, un investisseur belge serait prêt à racheter prochainement les parts d’Hafiz Mammadov, actionnaire majoritaire du RC Lens depuis juillet 2013. Cet entrepreneur, ayant pignon sur rue selon l’hebdomadaire, aurait même déjà fourni une évidence de fonds de cinq millions d’euros. Le club nordiste, qui doit passer prochainement devant la DNCG, va-t-il bientôt changer de mains ? C’est possible même si le passé incite à rester extrêmement prudent. Passage en revue des différentes pistes évoquées depuis trois ans et qui n’ont jamais abouti pour diverses raisons…

     

    La piste anglaise : un trader en 2012

     

    Avant de dénicher Hafiz Mammadov, qui a investi plus de vingt millions d’euros dans le club, Gervais Martel pensait avoir touché le gros lot en Angleterre. En 2012, le président du Racing, qui venait de quitter le club, avait rencontré un trader français en Angleterre prêt à investir plusieurs millions d’euros. Sauf que l’affaire ne se conclura pas mais Martel, grâce à Mammadov, retrouvera son poste de président en juillet 2013.

     

    La piste luxembourgeoise : Mangrove Capital Partners en juin 2013.

     

    En juin 2013, deux offres sont proposées au Crédit Agricole, alors actionnaire majoritaire du club, pour reprendre le RC Lens. Celle de Mammadov-Martel qui a abouti et une autre portée par le fonds d’investissement luxembourgeois Mangrove Capital Partners. Un partenaire déniché par Luc Dayan, alors président du club lensois (2012-2013).

     

    Un an après, l’ancien dirigeant expliquait à laVoix du Nord pourquoi le rachat ne s’était pas fait. « Ils rentraient minoritaires, le Crédit Agricole restait majoritaire et la situation évoluait progressivement. Finalement, l’option Mammadov a été la bonne puisqu’il a mis les 20 millions d’euros. Pour un club de Ligue 2, je ne connais pas grand monde qui l’aurait fait »

     

    La piste azérie : Anar Mammadov en décembre 2014

     

    En décembre 2014, cela fait déjà plusieurs mois qu’Hafiz Mammadov a des problèmes financiers. Le club, qui évolue encore en Ligue 1, cherche une solution en Azerbaïdjan pour faire avancer les choses. Le nom d’Anar Mammadov (aucun lien familial avec Hafiz) est alors évoqué pour racheter les parts de son homonyme.

     

    Propriétaire du groupe Garant Holding et fils du ministre des transports, l’homme d’affaires aurait même investi 2,5 millions d’euros. Sauf que fin décembre, Hafiz contre-attaque et annonce que sa signature a été falsifiée sur le document qui stipulait la cession de ses parts au groupe d’Anar (vous suivez toujours ?). Depuis, on n’a plus jamais entendu parler d’Anar Mammadov au RC Lens.

     

    La piste autrichienne : Red Bull en février 2015

     

    Il a suffi d’une image pour que la rumeur prenne de l’ampleur. Aperçu aux côtés de Gervais Martel dans les tribunes du stade de la Licorne d’Amiens, où le Racing jouait ses matchs de Ligue 1 la saison dernière, la présence de Gérard Houllier donne alors lieu à tous les fantasmes.

     

    Superviseur du recrutement pour le puissant groupe autrichien Red Bull, l’ancien entraîneur était-il là pour discuter d’une éventuelle reprise ? La réponse officielle de l’intéressé tombera quelques mois plus tard à l’occasion d’une interview accordée à la Voix des Sports. « Non, Red Bull s’intéressait à une sorte de partenariat avec les jeunes car il y a un très bon centre de formation à Lens comme chacun sait. On était aussi intéressé par un jeune (Gbamin) et les dirigeants lensois n’ont pas voulu le lâcher » a déclaré Gérard Houllier début octobre.

     

    La piste belge : Roland Duchatelet en mai 2015

     

    En fin de saison dernière, la RTBF, télévision belge, affirme que l’homme d’affaires Roland Duchatelet aurait fait une offre à hauteur de quinze millions d’euros pour racheter les parts d’Hafiz Mammadov.

    Quelques jours plus tard, un journaliste belge poste sur Twitter une photo de Gervais Martel qui attend un rendez-vous avec Roland Duchâtelet. L’homme d’affaires belge, qui vient de vendre le club du Standard Liège dont il était président, est-il intéressé par le club nordiste ? « Non, je ne suis pas intéressé par la reprise de Lens, ça n’a jamais été le cas », a assuré quelques heures plus tard Roland Duchatelet à un journaliste. L’entrepreneur voulait juste parler transferts avec le dirigeant lensois qui cherchait à vendre certains joueurs après la descente du club en Ligue 2.

     

    #197572
    Illustration du profil de
    fredolens
    Modérateur

    Et century 21 va s’ajouter à la longue liste dès repreneurs qui ne reprendront finalement pas !

     

    mammadov n’acceptera jamais une offre qui laisse Martel dans le jeu , c’est mort d’avance

    #197573
    Illustration du profil de
    mick
    Participant

    Voila c est sa fredo tant que martel et hafiz son la c est mort

    #197586
    Illustration du profil de
    WIS
    Participant

    / Nord Pas-de-Calais

    RC Lens : le patron de Century 21 Benelux va faire une offre de reprise

    Dans un entretien au journal L’Equipe​, Grégory Maquet, le PDG belge du groupe immobilier Century 21 Bénélux, dévoile son intention de racheter le Racing Club de Lens. Il se dit prêt à formuler une offre à Hafiz Mammadov, l’actuel propriétaire.
    Publié le 05/11/2015 | 10:37, mis à jour le 05/11/2015 | 13:10
    12
    Le PDG du groupe immobilier Century 21 Bénélux au chevet du RC Lens ? © MaxPPP

    « Il y a des gens qui sont prêts à prendre le relais si Mammadov l’accepte », déclarait la semaine dernière Gervais Martel au micro de France Bleu Nord. Ce jeudi, ces « gens » ont décidé de sortir du bois et d’apparaître au grand jour. Ou tout du moins l’un d’entre eux. Grégory Maquet, 44 ans, PDG belge du groupe immobilier Century 21 Bénélux, a confié au journal L’Equipe ​son intention de racheter le Racing Club de Lens avec ses associés.

    « Nous souhaitons investir dans un club du Nord-Pas-de-Calais avec potentiel et projet cohérent », a-t-il expliqué au quotidien sportif. « Le RC Lens correspond à nos objectifs. Son potentiel de développement est intéressant. Les infrastructures sont splendides, le public est très ancré localement. Je connais la situation (financière) un peu compliquée. J’ai rencontré Gervais Martel en août. Il m’a également expliqué que les relations étaient compliquées avec M. Mammadov, son souhait de trouver des solutions à court et moyen terme. Après quelques discussions, nous sommes tombés sur un accord de principe. J’ai remis (en septembre), pour une durée définie et en échange de garanties, une lettre d’intention de reprise du club. Avec des gens dont c’est le métier et qui ont accès à toutes les informations utiles, nous procédons actuellement à un audit poussé pour comprendre le fonctionnement juridique et comptable. »

    « La grande inconnue sera le positionnement de M. Hafiz Mammadov »

    Le montant de cette offre n’est pas indiqué. Selon L’Equipe, elle serait « calquée » ​sur celle formulée par Hafiz Mammadov lorsqu’il a avait racheté le club au Crédit Agricole Nord de France à l’été 2013. Cette offre ne comprendrait pas seulement le rachat des actions de l’homme d’affaires (qui possède 99.99% de la holding) mais aussi les versements en compte courant qui permettront d’irriguer à nouveau les caisses du club pour relancer la machine. « Nous avons une très bonne collaboration avec Gervais Martel qui fait tout ce qu’il peut faire pour sauver son club », assure Grégory Maquet. « Mais on est encore loin de l’avoir repris. La grande inconnue sera le positionnement de M. Hafiz Mammadov. Mais nous allons transmettre une offre qui sera acceptée ou non. » Selon l’hebdomadaire France Football, qui évoquait dès mardi, sans le nommer, la piste d’un « entrepreneur belge ayant pignon sur rue dans son pays », Grégory Maquet aurait déjà fourni « une évidence de fonds » de 5 millions d’euros. Le « deal » sera-t-il conclu lors la visite très attendue d’Hafiz Mammadov à Lens le 19 novembre prochain ? Selon le président du Conseil régional du Nord Pas-de-Calais, Daniel Pecheron, qui l’a rencontré à Bakou fin septembre en compagnie de Xavier Thuilot, ex-directeur adjoint du club, il s’est engagé par écrit à venir à cette date. Mais tiendra-t-il parole ? « C’est plausible qu’il vienne », estimait Gervais Martel dans sa récente interview à France Bleu Nord.

    Les ambitions de Grégory Maquet sont-elles compatibles par ailleurs avec la démarche initiée par Daniel Percheron qui plaide pour la mise en place d’une nouvelle gouvernance, d’un actionnariat diversifié et l’ouverture du capital à une coopérative d’intérêt collectif regroupant supporters, collectivités et entreprises locales ? A priori, oui. Le PDG de Century 21 Bénélux a expliqué en effet à L’Equipe qu’il souhaitait « partir dans un modèle un peu différent de celui existant (…). Ce ne sera pas le projet d’un homme mais d’une équipe avec un actionnariat diversifié et solide, une gouvernance partagée et transparente. Nous voulons remonter en L1 dans les deux ans. Retrouver la stabilité financière. Repartir vers des ambitions qui correspondent aux moyens et non l’inverse. Ce sera aussi un projet social car le club a la chance d’avoir un public qui sort de l’ordinaire et dont le soutien est inconditionnel ». Grégory Maquet ne précise pas si Gervais Martel sera maintenu ou non dans son projet. Ce qui est certain, c’est que la mise en place d’un actionnariat « diversifié et solide » implique que le président du RC Lens renonce aux 40% de voix que les statuts de la holding lui accordent au sein du conseil d’administration alors que ses actions se limitent à 0.01% du capital. Dans sa dernière interview à France Bleu Nord, Gervais Martel laissait entendre lui-même qu’il était prêt à passer le relais. « Il se peut très bien que je quitte le club dans les semaines ou les mois qui viennent. Ce n’est pas mon intérêt que je défends mais celui du club. »

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/rc-lens-le-patron-de-century-21-benelux-va-faire-une-offre-de-reprise-845107.html

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.