L2 – 35e – RC Lens – SCO Angers

Home Forums Matchs et compétitions L2 – 35e – RC Lens – SCO Angers

  • Ce sujet est vide.
7 sujets de 91 à 97 (sur un total de 97)
  • Auteur
    Messages
  • #180030
    Illustration du profil de acapulco
    Participant
    Rank: Et si le malheur des uns… ?
    #180039
    Illustration du profil de vairelles64
    Participant
    Rank: Tribunes : Lens conforte sa position

    quelqu'un peut me dire ce qui arrive à cette équipe?  qui ne réverrai pas de porter les couleurs sang et or devant 40000 personnes comme cet aprem? des matchs à enjeux,une montée en ligue1 comme apothéose….une vraie vie de footballeur quoi.  !!!!! notre équipe balise,est à l'agonie depuis six ou sept matches,petits bras,aucune  prise de risques,calculent son petit bas de laine qui fond,qui fond. la ligue1,on l arrache avec les tripes, on impose sa loi,on se pose pas de questions et on monte. cette équipe ne mérite pas son public, c'est triste à dire. la pression? et comment font les équipes qui jouent devant 7000 personnes pour se motiver? on n'a pas d'ame,c'est tout. quel gachis! et dire que les plus avisés du forum le prédisent depuis  plus d'un mois. ça va faire tous drole aux joueurs d'entendre bipbip et voir nancy et niort nous enrhumer. et dire qu'après notre traversée du desert, on est toujours en course pour la montée. si seulement je pouvais me gourrer grave dans mes pseudo théories….allez bollaert

    #180045
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !

    Ligue 2 Lens
    A guichets fermés
    120 000 spectateurs assisteront aux trois derniers matches de Lens à domicile, dont la réception d'Angers, ce samedi (14h00), dans un stade à guichets fermés.

    Avec 28 745 spectateurs par match, Lens a la meilleure affluence moyenne de L2. (L'Equipe)
    Avec 28 745 spectateurs par match, Lens a la meilleure affluence moyenne de L2. (L'Equipe)
    Aucune place pour Lens-Angers, ce samedi après-midi, n'est disponible depuis plusieurs jours. Pas même pour la réception de Brest, le 9 mai, le soir où seront organisées des animations marquant la fin d'une histoire avant la rénovation de l’enceinte relative à l'organisation de l'Euro 2016. Le stade Bollaert-Delelis fermera à chaque fois ses guichets. Après Niort (37 101 spectateurs le 12 avril), les réceptions de Nancy (40 035 spectateurs le 25 avril), Angers et Brest réuniront donc au Stade Bollaert-Delelis plus de cent vingt mille personnes, soit un peu moins de 600 000 sur la saison entière.
    «C’est formidable, admet le latéral gauche Ludovic Baal. Ca doit nous permettre de nous lâcher. Mais ça pousse aussi l’adversaire qui sait, en outre, qu’il passe à la télé.» La très forte attente qui escorte la possible remontée en L1, les affiches contre des concurrents directs et la montée en puissance des affluences en 2014 (*) expliquent cet engouement et cette ferveur populaires. L’effectif du RC Lens, qui va disputer trois rencontres en six jours, donne pourtant l’impression de tirer la langue dans la dernière ligne droite. «On sent que le public nous pousse et qu’il s’identifie à nous, se réjouit l’entraîneur Antoine Kombouaré qui a fixé le cap des six points minimum à prendre sur les quatre dernières rencontres. Mais bizarrement, ce sont les supporters qui ont la pression. Nous, on sait ce qu’il nous reste à faire.»

    (*) Le Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq affiche également complet, ce qui atteste du potentiel public de la région.

    #180047
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !


    OOTBALL LIGUE 2 (35E JOURNÉE) LENS-ANGERS (0-0)]
    Malgré tout, le public de Bollaert n'aura jamais cessé de chanter hier après-midi

    Tout a commencé par un tifo à figer le sang, porté par un public debout comme un seul homme.
    Ne changez rien, a-t-on envie de dire ! Surtout pas cette ambiance, cette ferveur communicative. Tout a commencé, ce samedi après-midi, par un tifo à figer le sang. Celui porté par un public debout comme un seul homme à l'entrée des joueurs. Celui qui fait dégainer les téléphones portables aux supporters adverses et aux représentants des différents médias dans une tribune de presse qui se remplit davantage à mesure que l'échéance approche. «Un souvenir de Bollaert », disent-ils. Seulement depuis quelque temps, le spectacle s'arrête là.
    L'élite est encore loin
    En tête au classement du public, Lens est aussi sur le podium de Ligue 2 mais ne sait plus gagner. Le stade Bollaert, qui très bientôt changera d'allure, est devenu le temple de la frustration. Pour ne pas dire de la déception pour ceux qui étaient là hier après-midi.
    Comment est-il possible de tant s'ennuyer dans ce royaume festif? Le Racing a-t-il choisi d'attendre que ses supporters n'aient plus d'ongles pour valider sa montée en Ligue 1 ? Une élite qui ne s'est pas rapprochée hier en tout cas. Et si elle n'arrivait jamais ? Et si tout ce rêve devait finalement virer au cauchemar, si le football livrait un scénario dont il a le secret, au bout d'une saison où Lens a multiplié les occasions manquées. Personne n'ose y penser, le RC Lens est toujours sur le podium avec l'avantage d'avoir son destin entre les mains. Pourtant on a entendu tout ou partie des 40 266 spectateurs (encore un record cette saison) jouer du sifflet, à la sortie d'El Jadeyaoui par exemple, et même quelques secondes au bout de la confrontation. Assez rare ici. Un public qui chanta aussi «On veut la Ligue 1» et l'a rappelé explicitement aux joueurs dans un après-match sans clapping cette fois. Comme un mauvais jour. Pourtant Lens n'a pas perdu ce samedi et Lens n'a encore rien perdu. Surtout pas un public une nouvelle fois à la hauteur, qui s'est échauffé hier pour faire ses adieux à «l'ancien» Bollaert dès vendredi prochain. Sur le terrain, reste désormais à vérifier la règle de trois, ou la preuve par neuf, comme le nombre de matchs et de points à prendre avant de pouvoir jubiler. Et le kop saura qu'il a bien fait de ne jamais cessé de chanter…

    #180050
    Illustration du profil de WISNIEWSKI
    Participant
    Rank: David Pollet signe pro !

    «Une semaine décisive devant nous»

    Le capitaine Jérôme Lemoigne, derrière l’Angevin Frikeche.
    À l'image d'un groupe lensois souvent court physiquement, Jérôme Le Moigne a pas mal galéré, dans un match dont le Racing ne sut jamais tirer le meilleur.
    -Jérôme, êtes-vous déçu?
    «Évidemment, il y a de la déception car on voulait prendre trois points. Nous n'avons pas su tuer ce match et du coup, on stagne avec trois nuls d'affilée. On n'avance pas… Mais on a deux points d'avance sur Nancy. Il ne faut pas cracher dessus!»
    -Au regard des résultats de la veille, n'y-avait-il pas de la peur chez vous?
    «Je ne sais pas… On jouait après les autres, on savait que nous serions forcément sous pression. Après, je ne sais pas comment le match a été ressenti de l'extérieur, si on a eu l'impression que nous jouions avec le frein à main… Je ne crois pas que nous ayons eu peur.»
    -N'êtes-vous pas inquiet de lâcher des points ainsi?
    «J'ai parlé avec un ami qui joue à Angers(Eudeline). Il m'a dit qu'il était monté avec Nantes, la saison passée, dans les toutes dernières journées. Ce sera dur pour vous jusqu'au bout, contentez-vous de ce point, m'a-t-il dit; avant de me conseiller de ne rien lâcher. C'est pas facile car il y a une telle attente partout… Il faut garder confiance et se dire qu'on est là depuis le début et qu'on a toujours su rebondir après de grosses claques!»
    -Physiquement, on vous a tous senti justes…
    «Les matchs s'enchaînent, ça laisse des traces, d'autant que le calendrier ne nous gâte pas en resserrant les matchs. Mais ça ne doit pas occulter certaines choses. Nous devons mettre plus de lucidité dans la dernière passe, gagner plus souvent nos duels, injecter plus de folie, créer des différences.»
    -Et maintenant?
    «On a une semaine décisive devant nous. Il va falloir prendre le plus de points possible pour y être (en Ligue 1) après le match contre Brest. Pourquoi pas?»

    #180069
    Illustration du profil de acapulco
    Participant
    Rank: Et si le malheur des uns… ?

    #180125
    Illustration du profil de acapulco
    Participant
    Rank: Et si le malheur des uns… ?
7 sujets de 91 à 97 (sur un total de 97)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

New Report

Close